Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Si vous craignez que cette chronique soit biaisée par mon amitié pour l’auteure, vous avez presque raison ! Je l’avoue, je suis un ami de Dominique Sylvain, mais surtout, un admirateur de l’auteure qu’est Dominique Sylvain. Je la suis depuis ses premiers romans et à chaque fois, je suis charmé par ses intrigues, son écriture, ses personnages. « Les infidèles » continuent dans la même voie. Un très très bon roman et un plaisir de lecture, à mettre entre toutes les mains. Alors, voici une chronique amicale, sincère et dénuée de toute flagornerie, Dominique Sylvain est une excellente auteure et je le dirais même si je ne la connaissais pas.

 

L’histoire

 

Salomé Jolain est une jeune journaliste, travaillant à la station de télévision TV24, une chaine d’infos continues basée sur le sensationnalisme. En secret, elle prépare un reportage sur l’adultère qui devrait créer des vagues. Malheureusement, elle est sauvagement assassinée et on retrouve son corps dans une poubelle, près d’un hôtel chic de Paris.

 

Les suspects sont nombreux, tous ceux qui entouraient la jeune femme auraient matière à lui en vouloir. Mais une personne sort du lot ! Sa tante bien-aimée, Alice Kléber, fondatrice d’une entreprise qui fournit des alibis et des excuses aux personnes ayant des aventures extraconjugales. Retirée en Bourgogne, assistée par un adjoint fidèle, elle gère cette entreprise avec doigté et compétence. La preuve, sa clientèle augmente au même rythme que les personnes flouées par ses inventions mensongères.

 

« Le pétrole était limité, le nucléaire dangereux, le charbon asphyxiant, le gaz de schiste fatal au paysage, mais le désir était une source d’énergie inépuisable. Il aurait été stupide de ne pas l’exploiter. »

 

L’inspecteur Barnier ne l’aura pas facile avec cette galerie de suspects : la famille de Salomé, sa tante et son entourage, les personnes visées par son reportage, son patron … Mais aussi, le très beau personnage de Valentin, cerveau d’enfant dans un corps d’adulte, se laissant emporter par les vagues dévastatrices d’une mer déchainée de soupçons et de présomptions, trop compliquées pour son cœur de gamin innocent. Un casse-tête pour ce policier … qui en plus, vit des moments difficiles dans sa vie personnelle. Sa relation avec sa femme s’effrite graduellement, mais il vit quelque chose de bien préoccupant pour un policier. Se sentirait-il attiré par son bel adjoint gai, le lieutenant Maze avec une « allure de rock star, pas d’un flic. » La vie de policier n’est pas rose pour l’inspecteur Barnier ; il doit rester concentré sur l’affaire tout en étant envahi par des problèmes personnels.

 

Dominique Sylvain nous sert une intrigue complexe sans jamais nous perdre dans les fils serrés de l’histoire. Même la présence d’un personnage énigmatique nommé MoiToi qui semble en connaitre pas mal sur le meurtre et qui pose un regard cinglant sur les événements, réussit à nous intriguer et à ajouter sa pierre coupante à l’édifice solide du récit.

 

J’ai été emporté par l’histoire, happé par l’intrigue et charmé par les personnages. Mais comme d’habitude avec Dominique, la langue, la poésie et le style ajoutent aux plaisirs de lecture. Si nous pouvions lire les yeux fermés, nous pourrions voir ce que l’auteure nous présente dans ses images et ses analogies, assaisonnées par une imagination fertile et poétique. Lire du Dominique Sylvain, c’est savourer la beauté d’un style dans une histoire qui s’en trouve superbement enrichie. Je vous en fais la démonstration dans les quelques extraits suivants :

 

« Alice la regarda s’éloigner en pensant à une taupe surfant sur un dé à coudre. »

 

« Merveilleuse soupe astrale de la génétique, Salomé tient de moi. »

 

« Cette année, l’automne avait les dents pointues, elles lui mordaient déjà la peau. »

 

Et une petite dernière pour …les fidèles qui m’ont suivi jusqu’ici … :

« Elle posa le livre ouvert sur son ventre. Il devint le toit d’une maisonnette contenant une galaxie. »

 

  

 

 

Bonne lecture !

 

 

Les Infidèles

Dominique Sylvain

Éditions Viviane Hamy

2018

360 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Une auteure avec laquelle je n'accroche pas.
Répondre
R
Des goûts et des couleurs ...<br /> Merci Alex !