Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

"L'amant du lac": la passion à l'amérindienne !

Petite pause de la littérature policière avec un très beau roman d’une auteure amérindienne du Québec. «L’amant du lac» est le deuxième roman de Virginia Pésémapéo Bordeleau, une métisse crie, poète et peintre.

Ce petit roman envoûtant nous plonge dans l’Abitibi profonde où l’auteur situe cette histoire d’amour intense, torride et passionnée entre une jeune Algonquine Wabougoumi et Gabriel, un métis.

Dépassant le roman didactique sur les us et coutumes des Amérindiens, l’auteure nous décrit avec passion et poésie, la montée grandissante du désir, l’amour euphorique et la danse des corps à la recherche du plaisir de l’autre.

Séduit par les mots et les images, emporté par la poésie et charmé par les gestes, le lecteur survole le récit comme un voyeur culturel, en extase devant la beauté des phrases. De plus, les descriptions colorées et sensuelles des différents paysages de l’Abitibi, font de cette région un personnage central de cette histoire d’amour. Les mots de l’auteure éveillent nos sens, provoquent la rêverie et subliment les désirs. Le lecteur se sent immergé dans ces paysages, ces frôlements, cette douceur.

Virginia Pésémapéo Bordeleau a écrit une histoire d’amour simple mais malheureusement impossible. Les moments de poésie, les dessins de l’auteure et l’atmosphère sensuelle font de ce roman, un petit bijou de lecture. «L’amant du lac» est un tableau vivant, rempli de mots et d’images, de dessins, qui par osmose, vient toucher notre âme d’un effleurement poétique.

Je vous invite donc à lire ces quelques extraits qui vous donneront une idée des sensations provoquées par la lecture de «L’amant du lac».

«Un parfum de sève, sucré et frais, mêlé à celui de la vase flottait jusqu’à lui. Il ferma les yeux, distingua l’effluve des peupliers et des sapins qui se tordaient sous les rafales. Il écoutait le murmure de la forêt au-delà des craquements des branches, il entendait le souffle profond des sous-bois palpitants et le poids sur la mousse des pas de lièvres poursuivis par les lynx, les loups, les renards; le raclement des gorges asséchées des victimes et des prédateurs, le cri étouffé de la proie, les battements d’ailes des perdrix mâles juste avant l’accouplement, les gémissements de l’ourse dont les tétines se gonflent de lait pour la portée.»

«Je suis un homme aux mouvements liquides

Une rivière qui se couche en cherchant un nouveau lit chaque nuit

Je cours vers le fleuve là-haut loin vers le nord

Derrière la ligne de partage des eaux ...

Les amours comme des bois morts me griffent le dos

Je dois poursuivre ma vie d’eau

car même si tu me bois

Que tu m’as bu

Je m’échapperai encore et encore ...»

«Puis les missionnaires, après des siècles d’acharnement, avaient réussi à implanter leur foi dans le coeur des Anishnabegs ... Ces Robes noires qui reniaient le plaisir des corps avec leur religion dressée en croyance unique et universelle, en créant un clivage dans leur esprit. Introduire le sens du mal avait été leur plus grande victoire, à ces damnés de l’amour.»

Bonne lecture !

L’amant du lac

Virginia Pésémapéo Bordeleau

Mémoire d’encrier

2013

137 pages

L'auteure nous présente ses deux premiers livres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
"L'amant du lac" is an excellent book that reminds us about the importance of preserving our natural environment and saving it for our future generations also. Besides, the book is a thrilling novel! I would like to have a digital version also. Can you please suggest me a site?
Répondre
R
Bonjour à toi,<br /> <br /> Un jour, j'aimerais bien connaitre votre prénom pour mieux vous répondre.<br /> <br /> Voici le site que je vous suggère pour commander ces livres en ligne:<br /> <br /> http://www.leslibraires.ca/a-propos/<br /> <br /> Nice to read you !
A
Une histoire d'amour impossible ? N'est-ce pas trop triste ?
Répondre
R
Oui, Alex, c'est triste mais le texte, lui, est superbe !<br /> Bonne lecture !
F
mais oui, ça fait du bien parfois de s'aérer en marge des polars ... c'est ainsi que je les ai même délaissés !
Répondre
R
Bonsoir,<br /> Content de te revoir !<br /> Oui ces petites pauses aèrent l'esprit mais je suis toujours revenu aux polars !!<br /> Alors, tu as des bons choix de lecture à me faire ?
C
Parfait pour le challenge Amérindiens ! Merci pour la découverte Richard ! Bonne soirée et bonne fin de semaine !
Répondre
R
Bonne lecture Coccinelle ! Très content du bon &quot;timing&quot; <br /> Bonne fin de semaine !