Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Voici un excellent article d'André Marois sur la présence de la littérature québécoise en France.

J'ai ajouté mon grain de sel en parlant de science-fiction ou de biographie d'un fantôme.

Personnellement, je trouve indécente cette absence de notre littérature chez nos cousins français. Pour avoir visité quelques librairies, du sud au nord de la France, il est très surprenant de voir des auteurs américains, scandinaves, anglais et même sud-américains remplir les tablettes à profusion et ne voir aucun roman québécois.

Pire encore, considérons le nombre d'auteurs québécois invités dans les nombreux salons du polar ou festivals en France. Un constat: les deux auteurs français invités aux Printemps meurtriers de Knowlton, dépassent largement le nombre d'auteurs québécois invités dans tous les événements du polar outre-Atlantique!

Voilà ! Je continuerai à vous parler des auteurs et des romans d'ici. Ils en valent la peine.

Je vous invite donc à lire cet excellent article et aussi, à me laisser vos commentaires.

Bonne lecture !

Commenter cet article

Microsoft Outlook Support 03/04/2014 13:28

Thank you so much for sharing about the Quebec literature. I am hearing about it for the first time and would like to know more. It is so sad to her that books of other languages are seen in the bookstores except Quebec.

Karine:) 03/08/2013 17:06

Je trouve ça vraiment dommage aussi. Et quand il y en a, c'est à des prix faramineux. Et je le réalise d'autant plus que les blogueurs français qui participent à "Québec en septembre" ont un mal fou à trouver des romans québécois. Même parfois en bibliothèque... C'est triste.

Richard 03/08/2013 20:44

Tout à fait d'accord, Karine !
Il est bien dommage qu'entre francophones nous ne puissions partager notre culture, notre littérature avec plus de facilité. un jour, peut-être !

Une française désolée 20/07/2013 09:20

Excellent article, qui ouvre bien des perspectives. Je suis entièrement d'accord, mais je rajouterai qu'on ne connaît pas davantage la littérature suisse, luxembourgeoise, ou belge, et ils sont pourtant nos voisins...et on les aime bien! En tant que pédagogue, je me sens d'autant plus concernée que , je l'avoue avec honte, il y a seulement trois ans, je connaissais à peine vos auteurs, et je ne m'explique pas cette ignorance fautive, c'est vrai! Or, depuis que je la découvre, je suis totalement conquise, et, même si bien sûr on ne peut pas tout lire, je m'emploie peu à peu à combler mes lacunes...Mieux, je me suis promis de la faire découvrir à mes élèves, autant que cela sera possible...j'ai le souvenir du roman Le coup de la girafe, de Camille Bouchard, merveilleux. Mais j'avoue ne pas comprendre cette sorte de dichotomie, ou de schyzophrénie, je ne sais pas quel mot employer en vérité: pourquoi faudrait-il aborder votre littérature en la différenciant du reste de la production mondiale? Moi, quand je lis québécois, je lis tout court, et j'intègre tout naturellement le vocabulaire qui souvent peut être très facilement compris par le simple contexte. Et c'est ce qui fait aussi tout le charme de vos livres: quand on aime les mots, on les aime de partout! Un des attraits irrésistibles de la série Malphas de Sénécal, a justement consisté pour moi aux expressions "pur jus" dont je me suis délectée... Continuez à vous battre pour vous faire connaître, quant à moi, je suis désormais l'un de vos relais, autant que faire se peu! La littérature, comme l'amour, n'ont pas de frontières.

Richard 24/07/2013 03:55

Merci beaucoup chère Française désolée !
Un excellent commentaire !
Au plaisir !
Bonne lecture

Alex-Mot-à-Mots 19/07/2013 19:12

Pour une fois qu'il n'y a pas de problème de traduction....

Richard 19/07/2013 20:53

En effet !!