Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

 

Une semaine sans lire mais surtout, une semaine sans vous écrire.

Paresse? non !!

Panne d'inspiration ? Jamais, j'espère ... 

Manque de livres ? Voyons donc, ma pile de livres à lire dépasse de quelques centimètres la croix du Mont-Royal surplombant la ville de Montréal.

 

Non, la seule raison de mon silence, drôle de raison pour un supposé retraité, c'est le travail. J'ai eu une semaine bien occupée (pour une personne à la retraite, of course !) mais une bien belle semaine, quand même. Une semaine axée sur la lecture à l'école.

 

Réflexions sur la lecture à l'école québécoise

 

Mardi et mercredi, j'ai eu le plaisir de participer et d'animer une équipe de travail à la rencontre nationale des gestionnaires d'écoles du ministère de l'Éducation du Québec (MELS). Dans cette rencontre de travail qui regroupait des directions d'école, des cadres de Services de l'enseignement et du personnel du ministère, j'ai ressenti un intérêt grandissant pour le développement de la lecture à l'école. Rapidement, la croyance, basée sur de nombreuses recherches, que la lecture était un élément essentiel de la réussite scolaire a transpiré dans  les discussions.

 

Allumés par les conférences d'ouverture,  les allocutions de chercheurs universitaires ou les présentations des actions du milieu, l'ensemble des intervenants ont exprimé clairement leur préoccupation pour le développement  pédagogique, l'acquisition de bonnes habitudes de lecture chez nos jeunes et l'importance du livre dans la vie quotidienne. Et tout cela, en reconnaissant le rôle essentiel de l'école et de son personnel enseignant.

 

Voici quelques sujets qui ont alimenté les discussions de ces deux journées: la gestion axée sur les résultats, les conditions essentielles pour un meilleur enseignement de la lecture, l'apprentissage par la lecture, les actions à mettre en place pour mettre l'école en mouvement, l'importance de la cohérence,  la lecture comme une responsabilité commune entre tous les enseignants de toutes les disciplines, l'implication de tous et la cohésion entre les différents paliers du système éducatif ... du ministère à la classe ... non plutôt, de la classe au ministère !

 

Je souligne les interventions plus qu'enrichissantes de messieurs Conrad Ouellon et Claude Lessard et les présentations inspirantes de mesdames Marie-France Morin et Sylvie C. Cartier.

 

J'espère que les participants à cette rencontre sauront insuffler à leur millieu et à leurs collègues cette flamme qui a animé les débats de ces deux journées. Permettez-moi une petite déception bien personnelle, l'absence de mon ancienne organisation !!!!

 

Des projets de lecture et des Prix de reconnaissance

 

Enfin, hier, avait lieu, dans notre superbe Grande Bibliothèque, la remise des Prix de Reconnaissance du ministère de l'Éducation, dans le cadre du Plan d'action sur la lecture à l'école.

 

À partir de plus de 200 projets réalisés à travers tout le Québec, des jurys locaux et nationaux ont sélectionné 12 projets à partir de certains critères: originalité,  innovation pédagogique ,impacts sur la promotion du livre et de la lecture, implication de la famille et de la communauté, possibilité d'exportation, etc.

 

Quatorze délégations, regroupant des élèves de 5 à 18 ans accompagnés de leurs enseignants, directions d'école et leurs parents ont assisté à cette fête de la lecture. Rencontres d'écrivains et d'illustrateurs, visite de la Grande Bibliothèque (et surtout sa magnifique section jeunesse) et souper dans la grande salle, avant de se diriger vers l'amphithéâtre pour le dévoilement des écoles gagnantes.

 

Chaque équipe avait réalisé un montage vidéo pour présenter son projet avec effets spéciaux, musique de circonstance et surtout, des jeunes qui vivent des projets extraordinaires. Vous parlez des projets gagnants, je n'en aurais pas la verve qu'ils ont eux-même déployée dans leur présentation. Pour rendre justice aux projets, je vous conseille une petite visite où vous pourrez voir ces productions sur le site du ministère de l'Éducation. Elles seront en ligne très bientôt. En attendant, si ça vous intéresse, je vous laisse le lien sur les projets des années antérieures.

 

http://www.mels.gouv.qc.ca/lecture/index.asp?page=florilege_listeProjets&user=

 

En plus des 5 prix pour souligner l'excellence des projets, d'autres Prix s'ajoutent pour souligner certains aspects du monde fascinant de la lecture:

  • La Grande Bibliothèque a remis le Prix BAnQ;
  • L'union des écrivains du Québec remet un prix soulignant un projet impliquant les auteurs québécois;
  • Le ministère de l'Éducation remet un prix pour souligner l'innovation pédagogique.

Dès la mise en ligne des projets gagnants, je vous donnerai l'adresse internet pour avoir accès aux montages vidéos des écoles participantes et apprécier la qualité et l'originalité des projets.

 

Plus personnellement, je remercie les auteurs et illustrateurs qui ont participé à cet événement: François Barcelo, Gilles Tibo et Jacques Goldstyn. Par leur présence, leur présentation et par leur passion, ils ont charmé les élèves et contribué grandement au succès de cette fête.

 

Bonnes lectures à tous !

Et à très bientôt !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

constance93 30/05/2010 13:07


tu as une vie tout à fait passionnante !
cette réflexion sur l'importance de la lecture et ces évènements qui favorisent la littérature jeunesse devraient avoir lieu en France.
à la place, le ministère de l'éducation, sans chercher à travailler avec les élèves et les enseignants, préfère nous faire étudier des oeuvres classiques qui n'ont plus aucun attrait si elles ne
sont pas mises en résonance avec des oeuvres jeunesse ou contemporaine. étudier et rencontrer des auteurs contemporains ne semblent plus à l'ordre du jour au ministère de l'éducation nationale
français alors que des associations se battent pour développer ces rencontres qui rendent toujours plus attirantes la lecture.
votre système qui favorise l'échange et la cohésion à l'air bien plus intéressant. je lui souhaite toutes les réussites, notamment celle de faire vivre votre littérature dans les écoles, car c'est
comme cela qu'elle se développera et prospèrera.


Richard 30/05/2010 13:13



Et bien, pour une lycéenne de 17 ans, tu possèdes une pensée organisée et réfléchie !!! Dépêche-toi de te lancer en politique et deviens vite la nouvelle ministre de l'Éducation Nationale. Le
système Français a besoin de toi !


Merci Constance pour ce commentaire. Je suis impressionné et content de faire ta rencontre. Je serai un habitué de ton blogue et je te laisserai des commentaires régulièrement.


Merci de me lire.


Amicalement !



Pichenette 25/05/2010 11:55


Apparemment, donner le goût de la lecture est un sujet qui nous sollicite! Ce n'est pas l'apanage de la seule école, mais de toute la chaîne pédagogique. Toutes les incitations sont donc à mettre
en oeuvre. Et dans la société actuelle, la lecture devient incongrue: plaisir solitaire et "chronophage". Il est bon de réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre. Vos rencontres sont utiles à tous.
Bravo


Richard 25/05/2010 12:07



Oui, tu as raison!


Et dans la chaîne pédagogique du livre, il faut inclure les parents qui ont un rôle si important pendant la petite enfance. L'histoire du soir, collé contre la mère, ébloui par l'histoire et
charmé par ce moment magique de complicité et d'intimité, voilà où commencent, généralement, la vie des bons lecteurs.



paikanne 22/05/2010 18:49


Les initiatives visant à encourager la lecture sont effectivement à encourager. On entend souvent dire que "les jeunes" ne lisent plus ; ce n'est pourtant pas (toujours) vrai. J'ai cette année dans
mes classes (15, 16 ans) quelques "boulimiques" de lecture et certains "irréductibles" se sont mis, bon gré mal gré, à la lecture et ont même "osé dire" qu'ils avaient apprécié l'un ou l'autre
roman. Et pour tâcher de les inciter à lire, je lis moi-même des romans en classe, à raison d'un chapitre par semaine. Certains finissent par acheter le livre, alors qu'ils en connaissent
l'histoire, afin de le relire. C'est toujours ça de gagné :-)


Richard 23/05/2010 00:35



Bravo Paikanne,


Je suis entièrement en accord avec ton commentaire ! J'espère que ça ne te surprend pas !!!


Il n'y a pas de lecteurs récalcitrants; il n'y a que des lecteurs qui n'ont pas encore trouvé le livre qui les intéresserait ...


Bonnes lectures



l'or des chambres 22/05/2010 13:50


Ton silence aussi m'étonnait !!!
Une semaine sans lire, waou, un record ???
Ah, la lecture à l'école, vaste débat...
Comment donner l'envie de lire aux enfants, comment leur expliquer que la lecture ; ils ne trouveront rien, jamais, d'aussi enrichissant, d'aussi prometteur !!!
Peut-être tout simplement en lisant devant eux... Toute mon enfance j'ai vu ma mère lire, comment aurais pu ne pas y venir ??? Mais la lecture doit rester un plaisir et jamais une contrainte...
Bon week end Richard


Richard 22/05/2010 16:16



Oui, un record de tous les temps ... mais tellement peu enviable !


Je promets que je en recommencerai plus.


Oh oui, la modèlisation est un des moyens les plus efficaces de donner le goût de la lecture. Se faire lire une histoire, aussi (plaisant même pour les adultes !) et aussi, avoir accès à des
livres de qualité ... avec un défi de lecture !!!


Toujours pour le plaisir mais parfois parce que c'est utile !!!


Merci à toi !


Amitiés



mimi des plaisirs 21/05/2010 21:45


C'est très bien ce que vous faites Richard et votre ministère officiellement au Québec pour la lecture. Je pense, contrairement à certains, que beaucoup de belles initiatives et implications
passionnées se font aussi en France sur le terrain, que les professeurs sont souvent conscients de l'importance de lire pour les jeunes et qu'ils s'ingénient à leur montrer le chemin du livre
autant qu'ils le peuvent: en les tentant par des lectures à voix haute pendant les cours, en les incitant à toucher l'objet- livre pour qu'ils en deviennent familiers, en les amenant à parler
ensemble de leurs lectures, à confronter leurs avis et ainsi développer l'esprit critique et la réflexion, en leur proposant des livres attractifs et adaptés à leur âge et à leurs préoccupations.
Je parle en connaissance de cause car, par la plus grande coïncidence des dates, j'ai assisté aujourd'hui même à la remise officielle du livre écrit et conçu par des élèves de cinquième issus d'un
milieu où le livre n'existe pas, où on ne lit pas et qui ont du mal à maîtriser la langue, devant un auditoire admiratif. En présence d'écrivains invités de"Littératures métisses", une comédienne
en a lu des extraits, un journaliste d'Actes Sud a montré leur livre, l'a commenté. Ils ont réussi, aidés en cela par une écrivaine, Chantal Portillo et leur jeune professeur, à passer de l'oralité
à l'écriture, à dompter la chose écrite. Ils se sont sentis participants actifs:une oeuvre magnifiquement imprimée et illustrée était là, concrète, sous leurs yeux et elle représentait une année
d'efforts, de doutes et d'enthousiasme. Gageons que pour eux, le livre ne sera plus un étranger!


Richard 21/05/2010 23:03



Quelle belle expérience !!! Chaque action que l'on pose pour mettre l'enfant en contact avec le livre est une clé qu'on lui donne pour s'ouvrir toutes les portes de la vie. Il possède alors tout
ce qu'il faut pour se divertir, s'informer, apprendre, visiter le monde entier et entrer en contact avec les 7 milliards d'humains.


Que ce soit par le livre ou par l'écran !!!


Merci Mimi pour ce témoignage !



........... 21/05/2010 21:45


elle n'avait pas visé une audience extreme...mais un enfant a besoin d'encouragements...et ce n'est pas le virtuel qui lui en a donne.
elle a raison..


Richard 21/05/2010 23:04



Merci !!!



Fleur de soleil 21/05/2010 21:44


Bonsoir Richard, quelle semaine passionnante tu as eu ! (même si tu n'as pas eu le temps de lire, mais tu vas te rattraper, je te fais confiance)Et en plus aider à développer le goût de la lecture!
Je suis admirative. Tant qu'il y aura des personnes comme toi, la lecture continuera à être aimée.
Amitiés


Richard 21/05/2010 23:07



Merci Fleur de soleil !


Tous, nous pouvons poser des gestes pour rendre accessible la lecture aux enfants. Comme enseignant, comme parent, comme ami ou comme bénévole, on peut faire la différence.


Bonne journée


Amitiés



Pyrausta 21/05/2010 17:46


pour te repondre pichenette,tant mieux si ta niece a eu cette chance!mais ayant ete en contact frequent,vu mon ancien travail,avec les enseignants,je peux t'assurer qu'ils se plaignaient plus
qu'ils ne cherchaient une solution...
et ma fille qui a eu la chance d'aller dans des ecoles reputees depuis la Maternelle n'a eu des copines qui lisent que depuis ...cette annee(1ere).Elle se sentait E.T ....
Quant à faire un blog Richard...ma fille en a fait 3...personne ne venait dessus.les adultes,certains oui mais elle recherchait plutot des jeunes de son age....faire un blog sur Skyrock ne
l'interessait pas et les propos de ses copines sur les leurs...d'une platitude qui ne l'incitait guere à se joindre à elle.alors...les blogs à cet age là...
A bientot


Richard 21/05/2010 18:08



J'ai quand même eu connaissance de projets d'utilisation de blogues qui fonctionnaient très bien. Évidemment, il ne fallait pas viser un nombre élevé de lecteurs mais plus une occasion d'écrire,
d'exprimer une opinion, de recevoir des commentaires, bref d'avoir des occasions réeeles de communication !


Merci pour ce premier commentaire, Pyrausta.


Au plaisir de te lire !!!



Pichenette 21/05/2010 17:00


Bonjour Richard. Quelles rencontres enrichissantes! Tant qu'il y aura des pédagogues passionnés, les enfants seront enthousiastes. Et chère Callophrys, je ne suis pas d'accord avec toi, il y a
toutes sortes de projets en France également. Ma nièce a participé à un concours de lecture; après toutes les étapes de sélection, les gagnants ont lu leur texte à une soirée au théâtre, puis
pendant le salon du livre devant les visiteurs du salon et ont pu rencontrer des auteurs. Restons optimistes!


Richard 21/05/2010 17:15



Bonjour Pichenette,


Tous les enfants devraient avoir la chance de rencontrer des pédagogues passionnés et imspirants, capables de transmettre leur passion et ayant la vocation de "passeurs culturels".


Et vous savez, Callophrys et Pichenette, que nous, comme blogueurs, nous pourrions être des exemples pour les jeunes ... leur donner le goût de transmettre leur passion sur des blogues pour et
par les jeunes !!! Il en existe sûrement !!!!


Bonne journée et bonnes lectures


Amitiés


 



callophrys 21/05/2010 14:49


ce n'est pas chez nous que de telles initiatives ont lieu!! et les enseignants se plaignent que leurs eleves lisent peu...qu'ils se remettent en cause,que le gouvernement se penche sur le
probleme...apres on pourra dire...
la lecture n'est pas un acte inne chez l'enfant.il lui faut un moteur,un declic pour que la corvée devienne plaisir...Et meme si les parents lisent eux memes et lisent des histoires à leurs enfants
ce ne sont pas des conditions suffisantes pour donner envie à un enfant...
il faut que tout ce qui approche la petite enfance se pose des questions...Apparemment vous l'avez,vous ,compris.En avance, encore une fois, sur tant d'autres pays.


Richard 21/05/2010 14:53



Chère Callophrys,


Et pourtant, ici, on valorise tout ce qui se fait en France !!!


Merci pour ton commentaire très pertinent.


Au plaisir



Élyse 21/05/2010 14:49


Cher Richard,

Un grand merci pour ta contribution « gigantesque » à la promotion de la lecture des jeunes et moins jeunes ! :-)


Richard 21/05/2010 14:56



Merci ma grande amie !!!


C'est grâce à des personnes comme toi que j,ai du plaisir à faire ce que je fais !!!


Pis c'est de ta faute ... si, depuis trois mois, j'ai un plaisir fou à écrire ce blogue.


Merci Élyse !!!


Amitiés sincères