Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Réal Beauregard est un tueur à gages. Quand il ne se consacre pas à son activité principalJazz-cool-et---jpge, il joue de la contrebasse dans un orchestre de jazz.

Ses clients sont des mafieux; ses victimes, des criminels, des assassins, des pourris, des déchets de cette société sans aucune morale. Ses victimes ressemblent beaucoup à ses clients, c’est une question de perspective: de quel côté du canon on se trouve ou qui met la main dans son porte-feuille pour régler (!!) un problème. Une prescription à laquelle notre concierge de la mort tient: jamais il ne tue de femmes. Pas nécessairement par principe mais juste parce qu’il s’en sent incapable.

Cependant, pendant un automne ennuyeux et pluvieux, il transgresse cette règle et accepte un contrat sur la tête d’une associée du grand patron, qui s’est fait la malle en emportant la caisse. Péché ... mortel chez nos sympathiques amis  entrepreneurs ... !

Il part donc pour Cancun, exécuter un contrat qui semble facile. Jusqu’au moment où il aperçoit «l’objet» de son contrat. Rosalie Columbo (même dans le choix des noms, l’auteur fait preuve d’audace !) est une femme superbe ! Il entre en contact avec elle pour découvrir où elle cache l’argent avant de la tuer. Tout ce qu’il découvre, c’est qu’il est amoureux fou de cette femme.

Et voilà ! Il vient de signer son arrêt de mort. Il sait pertinemment que dans ce milieu,  on passe très rapidement du statut d’exécuteur à celui de cible pour quelqu’un d’autre.

Et là, commence une course folle, une fuite autour du monde pour éviter les sbires armés de la Mafia montréalaise en colère ... Réal Beauregard et sa belle Rosalie ébaucheront un plan machiavélique pour enfin pouvoir s’aimer en toute quiétude, ouvrir leur propre restaurant. Réal pourra enfin  y jouer de la contrebasse.

Ce roman est la première oeuvre de Michael Draper. Suite à une carrière d’enseignant en sciences du comportement et en psychiatrie sociale dans plusieurs universités, il a travaillé en développement international; ce qui lui a permis de voyager aux quatre coins du monde (comme ses personnages ...). Michael Draper se consacre maintenant à son autre passion, l’écriture.

«Jazz cool et morts subites» est un très bon roman. Cependant, le choix du titre est un peu étrange ... notre héros jouant très peu de son instrument (la contrebasse ... pas le pistolet de calibre .22LR à canon court !!!) et les morts sont loin d’être subites mais longuement planifiées.

Trêve de plaisanteries, j’ai beaucoup aimé ce roman. L’auteur nous concocte un savant mélange d’intrigues, d’amour,  de violence et de voyage: on suit en alternance, les  scènes d’amour et les moments de violence, en parfaite harmonie avec le milieu qu’il dépeint. Très bien écrit, dans un style épuré mais efficace, où l’intrigue est soutenue, le lecteur prend plaisir à suivre nos deux amoureux dans leur combat pour retrouver la sérénité d’une vie sans crime.

Rosalie et Réal font partie du monde de la Mafia, ils ont tué; cependant, ils sont d’aimables criminels en opposition à plus pourris, plus vénals qu’eux. L’auteur réussit à nous les rendre tellement sympathiques. La preuve ... feriez-vous plus confiance à un certain Big Joey plutôt qu’à un Réal Beauregard ?

On tire avec eux sur la gâchette parce qu’on les aime ... Qu’ils se retirent, peinards, avec l’argent de leur crime ... on leur souhaite ! Et voilà le tour de force de Michael Draper. D’ailleurs, je n’ai pu m’empêcher de faire le lien avec Lawrence Block (cité dans le roman) et tous les autres romanciers qui nous font aimer des héros à la conscience très large ... On aime bien, je crois, vivre cette ambiguïté !

«Jazz cool et morts subites» vous fera passer un bon moment de lecture ... Et selon ce qui est écrit sur le site de l’auteur, nous devrions retrouver ce couple bien singulier dans un prochain roman.

En attendant, voici quelques extraits qui, je l’espère, vous dépeindront un peu le style de l’auteur et le ton de ce premier roman:

La première phrase du roman: «Il n’y a pas de profession plus simple que celle de tueurs à gages, à condition de savoir où on met les pieds.»

«Au terme d’une nuit qui ne m’avait guère porté conseil ...»

« ... pour des motifs qui me semblaient parfaitement défendables, mes cachets de tireur d’élite n’étaient pas déclarés au fisc.»



Au plaisir de la découverte.
Bonne lecture !

Jazz cool et morts subites
Michael Draper
Marcel Broquet La nouvelle édition
2010
215 pages

Site de l’auteur:

http://livresmichaeldraper.com/index.php


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lystig 13/04/2011 08:36


mais arrête de me donner envie de lire !!!!! mon carnet déborde de titres !!!! mais quand vais-je trouver le temps ????


Richard 13/04/2011 13:42



Je ne me sens pas du tout coupable !!!! J'adore faire souffrirles boulimiques littéraires ...



nathalia 07/04/2011 21:53


Un auteur à découvrir et ca me semble assez original!


Richard 08/04/2011 03:41



Tout à fait !!!


Bonne journée et au plaisir de te lire !



David Mourey 06/04/2011 07:43


Hello Richard, merci pour nouvelle et attrayante présentation. Un livre à retenir donc. Bonne journée.


Richard 06/04/2011 14:23



Bonne journée à toi aussi !!


Bonne lecture !



Morgouille 05/04/2011 12:18


Alors celui-là, je le note bien en évidence ! J'aime beaucoup ton billet, les noms des personnages, l'idée de courir à travers le monde pour échapper à des gros méchants, du tueur à gage qui tombe
amoureux... Et en plus, il m'a l'air bien rythmé ! Merci pour cette découverte !! :)


Richard 05/04/2011 12:23



Et bien, tu ne seras pas déçue !! J'espère !



pichenette 05/04/2011 08:17


Ca y est, la nuit a fait du bien... ouf! C'était Les brumes du passé. Excellent. Je l'avais même proposé en lecture dans notre cercle littéraire. C'est grave , quand même, docteur? Fait partie de
la sélection du prix des meilleurs polars des lecteurs de Points. Tu connais? un polar bien écrit, pas trop d'hémoglobine sur fond de bibliophilie, j'ai vraiment adoré, tu devrais également!


Richard 05/04/2011 12:14



Bon matin, alors !!!


De Padura, j'ai "Adios Hemingway" et "Les brumes du passé" dans ma bibliothèque de livre à lire


(ma BLAL !!!!) ... Oh quelle créativité, ce blogueur ...


Assez de "blaliverernes" ... Cet auteur, je vais le découvrir en lisant l'histoire du meurtrier de Trotski !!


Bonne journée, chère amie !!


 



pichenette 05/04/2011 00:48


J'attends avec impatience ton billet sur Padura. J'en ai lu un , me souviens plus du titre, il y a quelques mois, me souviens plus si c'était bien ou pas, mélange avec un autre chez le même
éditeur, dont me souviens plus du titre... C'est grave, docteur?
Peux pas lire de policiers en ce moment, cerveau suit pas....


Richard 05/04/2011 04:16



Non, ce n'est pas grave ... J'espère ... parce que ça m'arrive souvent, moi aussi !!


Le Padura, je devrais le commencer cette fin de semaine ...


On s'en reparle !!



Gwenaelle 04/04/2011 20:36


Dès qu'il y a le mot jazz quelque part, mon intérêt s'éveille... Contrebassiste/tueur à gages : deux métiers où il faut rester concentré et garder le rythme n'est-ce pas? Un livre disponible en
France alors pourquoi se priver? Merci Richard de cette proposition de balade hors des sentiers battus...


Richard 04/04/2011 22:15



Alors, ne te gêne pas !!!!


Bonne lecture !



Mamoune 04/04/2011 17:18


wahooo!
quel livre enivrant par le machiavélisme qu'il dégage,!!
Il y à quelques années, à la télé, il était diffusé des séries, sur la mafia, qui passaient tard, le samedi soir,
je ne me souviens plus du nom!!!
J'adorais les regarder!!
amicalement,
Mamoune


Richard 04/04/2011 17:24



Le monde de la Mafia est un univers assez fascinant ... qui a toujours marqué l'imaginaire des écrivains er de leurs lecteurs ...


On aime ... se faire peur !!!


Amitiés



Cécile 04/04/2011 15:42


Tout ce petit cocktail me met autant l'eau à la bouche que les crêpes au sirop d'érable !!!
A bientôt !


Richard 04/04/2011 15:44



J'ai l'impression que l'on a les mêmes goûts ...


Amicalement !!



Michel 03/04/2011 22:10


Désolé une erreur en faisant un copier coller
http://serialecteur.canalblog.com/archives/rubenfeld_jed/index.html
voilà le lien vers le livre
un thème visiblement très "mode"


Richard 03/04/2011 23:03



Merci Michel,


Au plaisir de te lire.


 



Mimi des Plaisirs 03/04/2011 21:56


Jazz, amour et balles : un cocktail à tout casser, mais il n'y a pas assez de musique pour passer la soirée...
Amicalement.
Mimi.


Richard 03/04/2011 23:04



Non, mais il y a assez d'amour et d'actions pour passer la semaine ...


Amitiés sincères, chère Mimi



pyrausta 03/04/2011 21:16


le theme me rappelle celui de Petits meurtres à l'anglaise

http://lemelimelodepyrostha.over-blog.com/article-petits-meurtres-a-l-anglaise-54461269.html
Qu'en penses tu?


Richard 03/04/2011 21:40



Tu as raison... Il y a certaines similitudes ..


Je n,ai cependant pas vu ce film...


Je vais surveiller sa sortie en DVD


Merci



sophie57 03/04/2011 20:44


Ce petit couple me paraît bien sympathique, j'aimerais beaucoup les avoir comme amis, pour égayer les longues et trop sages soirées lorraines...
amitiés xxx


Richard 03/04/2011 21:00



Et bien j'imagine la scène ... Quiche lorraine, petit vin blanc alsacien et 9 mm. sur la table ... de quoi égayer une soirée ...


Nous y serions ... avec notre veste anti-balles ...


Amitiés


XOXOX



Michel 03/04/2011 19:50


Lallisé, une musique que je connais trop peu même si j'apprécie beaucoup, en lisant...


Richard 03/04/2011 20:11



J'ai de la difficulté à lire en écoutant de la musique ... cependant quand j'écris ... J'aime bien !!


Bonne lecture !



Asphodèle 03/04/2011 18:53


Ouh ! Mais j'étais déjà mal partie avant de fréquenter ces lieux de perdition que sont les blogs, sûr que ça ne s'arrange pas mais comme tu le dis, qui a envie que ça s'arrange d'abord ?? Bonnes
lectures à toi et bonne fin de dimanche sous la fonte des neiges....^^


Asphodèle 03/04/2011 18:40


A caus de toi, j'ai ouvert un carnet spécial Polars, voilà, voilà plus les lectures que tu conseilles à Sophie (La baleine bleue)c'est plus possible ça Monsieur !!! :)


Richard 03/04/2011 18:47



Et bien, tu m'en vois ravie !! Je sais, la boulimie littéraire est très virulente cette année et comme dirait un certain Jean de ... : " Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés ..."


Alors, je te souhaite la bienvenue dans le club des boulimiques incurables ... qui ne veulent surtout pas guérir ...


Bonnesssss lecturesssss


Amitiésssssss



Asphodèle 03/04/2011 18:18


Disponible en France voilà qui est intéressant ! Tout comme ce livre qui a l'air de ne pas manquer d'humour, option bonus dans un polar ! A fréquenter ton blog, ma LAL "noire" va remonter vite
fait, je note pour une prochaine commande et merci de ton enthousiasme !!^^


Richard 03/04/2011 18:29



Bonsoir Asphodèle,


Je suis heureux que ces quelques romans québécois te plaisent.


Tu m'en reparleras quand ils auront passé de ta LAL à ta PAL et enfin à ta table de chevet ...


Bonne lecture !



Bruno 03/04/2011 17:46


Décidément, dès qu'il y a une femme fatale quelque part, tout tourne à la catastrophe, pauvres hommes que nous sommes! ^^


Richard 03/04/2011 18:27



Ouh là là !!!


Bruno, tu prends des risques !!!


Amitiés



jeanjean 03/04/2011 17:19


Jazz, polar, Lawrence Block... ça m'intéresse.


Richard 03/04/2011 17:29



Et disponible en France !!!!


Bonne lecture !



Oncle Paul 03/04/2011 16:36


Bonjour Richard
Tu me fais saliver avec cette ambiance jazz. Disponible en France ?
Amitiés


Richard 03/04/2011 16:57



Bonjour Paul,


Je savais que ce livre te tenterait ... même si le jazz est vraiment secondaire ...


Oui, il est disponible à la Librairie du Québec à Paris et cjez Amazon !!!


Bonne lecture


Amitiés