Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Bloody ValériaOh que j’ai aimé ce roman !!!


Auteur inconnu de ce côté-ci de l’Atlantique et roman introuvable sur les rayons de nos librairies; mais c’est bien dommage.

«Bloody Valeria» nous est présenté comme un thriller politique. Mais la politique n’arrive qu’à la moitié de ce court roman de 233 pages ... L’auteur possède le talent pour nous amener inexorablement vers cet écheveau d’intrigues criminellement politiques ! Et de plus, Stéphane Gravier nous présente un style riche, sans pudeur avec une série de comparaisons qui agrémentent joliment notre lecture.

Alors, l’équation est complète: un thriller + un style + une bonne histoire + un personnage attachant = tout cela nous donne un «page turner» haletant et passionnant.

L’histoire est fascinante et comporte certains éléments qui se rejoindront, quelque part, dans l’univers politique de l’intrigue: une femme et sa fille sont kidnappées, une usine ferme et ces événements provoquent la réunion de deux frères qui ne se parlaient plus. Devant le silence demandé par les ravisseurs et celui commandé par la classe politique et syndicale dans ce conflit ouvrier, le personnage principal se buttera à une machine complexe, à l’opacité du pouvoir capitaliste et à la malhonnêteté des politiciens véreux.

Et au centre de ces intrigues, la solution passerait-elle par l’intrigante Valeria, innocente victime ou instrument involontaire des arnaques ?

Et voilà, la table est mise pour cuisiner graduellement les ingrédients qui feront partie d’un plan machiavélique où des innocents sont au service d’une cause probablement plus personnelle que publique. L’auteur est sardonique; le lecteur brûle d’impatience dans cette descente aux enfers de magouilles politiques et économiques.

Stéphane Gravier parsème son noir récit de figures de style réjouissantes et humoristiques. Quelques phrases nous arrêtent, juste pour se laisser apprécier. Certains pourraient penser que c’est trop, que la sauce est trop sucrée, moi, j’y ai vu un bel équilibre des saveurs. Le rouge sang de «Bloody Valeria» n’est pas si sanguinolent ... cependant, il ajoute de la couleur ... et du piquant au plat.

J’ai l’habitude de noter mes lectures, de surligner les passages  intéressants pour faciliter mon travail d’écriture de mes chroniques. Je viens de me rendre compte que les 100 dernières pages du roman n’ont aucune annotation, aucun surlignement !
C’est vous dire combien j’ai été accroché par l’intrigue et à quelle vitesse, je tournais les pages ...

Vous recherchez un bon thriller, une bonne lecture divertissante, de celle squi vous accrochent et qui ne vous lâchent plus. «Bloody Valeria» vous captivera et vous tomberez sous son charme littéraire.

Pour mes amis lecteurs du Québec, je suis convaincu que votre libraire se fera un plaisir de vous le commander en France. L’attente en vaudra la peine !

Pour terminer, je vous présente certains extraits qui m’ont plu et qui méritent  cette petite place, à la fin de ma chronique.

«Le printemps débarquait lentement, et avec lui, les jupes allaient se raccourcir au rythme des journées qui continueraient de s’allonger.»

«Il venait sans doute de sortir une connerie plus grande que lui d’au moins vingt bons centimètres ...»

« .. le patron allongé sur le dos, chevauché d’une sirène à qui l’on avait mis des jambes.»

«Elle avait l’universalité du désespoir gravé en elle, la misère comme un tatouage pour l’humanité. Un miroir à ses propres angoisses.»


Au plaisir de la lecture.

Bloody Valeria
Stéphane Gravier
Mon petit éditeur
2010
233 pages

Commenter cet article

Dup 29/04/2012 11:20

"L’équation est complète: un thriller + un style + une bonne histoire + un personnage attachant"

Voilà, c'est parfaitement résumé ! J'y rajouterai l'humour de l'auteur qui est délicieux !

Richard 29/04/2012 16:36



Merci pour ce commentaire !!!


Tu as la bonne réponse à l'équation !!


 



David Mourey 20/01/2011 20:38


Non, sérieusement, Sacré Richard, avec toi et Pierre, on ne peut pas rater les excellents thrillers !!! Mille merci !


Richard 20/01/2011 20:50



Bonjour David,


Mais c'est un plaisir ...


Il faut dire que nous tous ... les fans de polars ... nous avons une veille technologique assez efficace ...


À bientôt


Amitiés



Stéphane Gravier 19/01/2011 09:10


Bonjour Richard,
Paradoxalement, je ne lis pas beaucoup. L’écriture prend la totalité de mon temps libre. Ceci dit, je lis désormais exclusivement des thrillers.
Stephen King (Misery, Sac d'os, La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, Le Fléau) a été pendant longtemps mon auteur de chevet, au côté de Dino Buzzati (Le K) et Bernard Weber (Les fourmis).
Maintenant, c’est plutôt Chattam (tout n’est pas formidable, mais j’admire son succès fulgurent), Grangé et Thilliez (des scénarios vraiment très fort !).
Mon prochain livre sera certainement « Le livre sans nom ».
Amicalement.


Richard 19/01/2011 11:23



Bonjour Stéphane,


Merci pour ce commentaire !


J'ai bien hâte d'avoir tes impressions du "Livre sans nom" !


Je ne connais pas Dino Buzzati; ce sera donc une découverte à faire.


Au plaisir de te lire.


Amitiés



David Mourey 18/01/2011 20:45


Hello Rochard. Si aprés la lecture de ta chronique, on n'a pas envie de lire ce livre, on ne l'aura jamais. Tu as un pourcentage ou quoi ... (lol) Merci en tout cas pour ce conseil et à bientôt.


Richard 19/01/2011 11:25



Salut David,


Mon seul pourcentage ... c'est de savoir qu'un auteur qui a 100% de talent, puisse être lu par un bon pourcentage de lecteurs ! Pour le plus grand plaisir des lecteurs !


Amicalement !



mimi des plaisirs 17/01/2011 19:27


A suivre la métaphore filée de la gourmandise dans ta chronique, on sent bien que tu t'es délecté de ce livre et ça donne envie de faire pareil!


Richard 17/01/2011 22:37



Et en plus, ça ne fait pas grossir !!!


Y a-t-il plus belle nourriture !!!


Bonne lecture !



Stéphane Gravier 17/01/2011 16:16


Merci à tous pour vos commentaires qui me touchent vraiment.
Pour le succès ou même la distribution en médiathèque, ce n'est malheureusement pas encore gagné. Maintenant, peut-être que le bouche à oreille que vous pourrez créer permettra à "Bloody Valéria"
d'améliorer sa visibilité...
Merci encore à Richard, Pierre, Lystig et tous les autres.
Amicalement.


Richard 17/01/2011 18:57



Bonjour Stéphane,


Merci pour ce commentaire ! J'aime beaucoup quand les auteurs prennent le temps d'intervenir sur mon blogue. J'apprécie énormément !


Au plaisir de te lire !


(En fait, es-tu un lecteur de polars ?? Tes auteurs préférés ? Tes romans préférés ???) Curiosités de blogueur !!!


À bientôt !



Alex-Mot-à-Mots 17/01/2011 16:15


Un très bon polar, en effet.


Richard 17/01/2011 18:52



Oh que oui !!!


Bonne lecture !



agnès 17/01/2011 11:01


C' est noté dans mon petit carnet de livres à empruntés à la médiathèque ou a acheter. Ton commentaire me donne envie de lire et de connaitre cet auteur.
Même si je ne commente pas tous tes billets, c'est un plaisir a chaque fois et souvent des découvertes pour de nouvelles lectures.
Bonne journée, soirée, nuit??? la je ne sais plus!!


Richard 17/01/2011 13:27



Merci pour ce gentil commentaire ! Tu ne le vois pas mais je rougis !


Tu as écrit à 11 heures du matin; et bien, retranche 6 heures ... et tu te rendras compte que je dormais encore ...


Bonne lecture, Agnès !



Pichenette 17/01/2011 10:45


Comment ? pas de mot québécois pour "page-turner"? Vite, il faut l'inventer...


Richard 17/01/2011 13:25



Bonjour Pichenette,


1-0 pour toi !!!


La seule fois que j'ai vu cette expression en français, on disait un "tourneur de pages" !


Je ne trouve pas cela très ingénieux !


Alors, on va mettre un Québécois, là-dessus !!!!


Bonne journée et bonne lecture !



Pierre FAVEROLLE 17/01/2011 10:45


Bonjour, Richard, je suis d'accord avec toi. Un roman bluffant, passionnant du début à la fin avec un personnage positif. Ce livre mérite le succès.


Richard 17/01/2011 13:18



Et oui !


J'espère qu'il sera disponible au Québec. Il faut dire que les situations politiques décrites (corruption, copinage, pressions, etc.) sont d'actualité, ici, au pays de la neige ...


Bonne journée, Pierre !



La ruelle bleue 17/01/2011 09:47


on sent bien que tu t'es régalé Richard ! Mais comment as-tu déniché ce titre ?
Amitiés


Richard 17/01/2011 13:15



Oh oui, un très bon divertissement !


Comment j,ai déniché ce titre ? Très simple ! L'auteur est entré en contact avec moi pour me présenter son livre; la maison d'édition me l'a envoyé, ici, au Québec.


Et voilà un petit moment magique !!!



LAURA 16/01/2011 23:46


Ce roman est dans ma PAL et tu me donnes bien envie de l'en extirper très vite....
Merci cher Richard !


Richard 17/01/2011 00:45



Et bien, c'est un plaisir pour moi !!


Bonne lecture et bonne semaine !



sophie57 16/01/2011 21:27


il est 15 heures chez toi?ah c'est rigolo ça!eh bien bon après-midi alors!(comment je n'ai rien dit sur ton billet?normal, on s'habitue vite à l'excellence, et on finit par trouver ça normal!)


Richard 16/01/2011 21:31



Sophie, comme tu es gentille ! J'essaie d'apprendre à chaque fois que j'écris un texte, de rendre mon billet intéressant et surtout, de partager cette passion de la lecture !


Il faudra donc, maintenant, que je te surprenne ??? J'accepte le défi !!


À bientôt !



constance93 16/01/2011 21:21


comme d'habitude, je ne connais pas (je ne connais aucun thriller ni roman policier : jamais été vraiment tentée et jamais convaincue par le peu d'ouvrages du genre lus), mais j'apprécie ta manière
de chroniquer.
tu sais critiquer un livre, encore mieux un thriller, et j'aime beaucoup ta manière de lier tes impressions personnelles aux qualités ou aux défauts qui se veulent objectifs. et puis tu as de
belles formules :)

les citations à la fin ne me convainquent pas vraiment, excepté la dernière : elles me paraissent comme tu dis un peu "trop" : un peu faciles et pas très subtiles à mes yeux. mais après, ça dépend
vraiment des personnalités, et c'est ce que tu mets en avant plus haut dans ton billet ("certains pourraient penser que c'est trop, que la sauce est trop sucrée, moi, j'y ai vu un bel équilibre des
saveurs")

et j'y pense en lisant ta chronique qui fait le lien entre cuisine et thriller : as-tu lu les romas de Michèle Barrière ? De ce que j'en ai entendu, ce sont des thrillers culinaires historiques.
les plus connus sont Meurtre à la pomme d'or et Natures mortes au Vatican, je crois. je t'en parle sans avoir lu, donc je ne m'avance pas trop, mais ça pourrait t'intéresser.


Richard 16/01/2011 21:28



Bonjour Constance !


Merci pour ton commentaire très pertinent !


J'ai un Michèle Barrière dans ma pile à lire. Je le lirai très bientôt.


Bonne lecture !



Michel 16/01/2011 21:17


Moi quand je vois polar politique, cela m'attire !
je le lallise
merci pour l'info


Richard 16/01/2011 21:25



Bonne lecture !


Et merci de ta visite !



Lystig 16/01/2011 21:16


je suis heureuse qu'il t'ait plu.
un thriller différent et prenant !
on tourne les pages pour savoir !

@ tout bientôt


Richard 16/01/2011 21:24



En effet !!


J'ai beaucoup aimé!



Isa 16/01/2011 21:05


En France il est 21h !!


Richard 16/01/2011 21:08



Alors, bonsoir !!!



Isa 16/01/2011 20:56


Chez nous c'est bientôt bonne nuit qu'il faut dire là !!!


Richard 16/01/2011 21:00



Ça me fait toujours drôle de souhaiter bonne nuit quand il fait un soleil éclatant ... à 15 heures de l'après-midi !



Isa 16/01/2011 20:54


Généralement quand je vois "thriller politique" je fuis... mais tu sais donner envie Richard !!


Richard 16/01/2011 20:55



Non non !! Ne fuis pas ... Un plaisir de lecture à découvrir !


Bonne journée !