Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

La plupart des romans racontent des histoires. Certains, en plus, possèdent leur propre histoire. «Le Livre sans nom» est un roman noir qui raconte une histoire terrifiante et drôle. Ce livre est né d’une bien étrange façon, ce qui fait en sorte qu’il y a une histoire à raconter sur sa publication et ses origines.

Le livre sans nom

 

Laissons d’abord l’éditeur nous présenter ce phénomène:
«Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte. Il a ensuite été publié, d’abord en Angleterre puis aux États-Unis, où il connaît un succès fulgurant.
L’identité de l’auteur demeure inconnue à ce jour ...
Beaucoup d’hypothèses circulent sur le Web, suggérant le Prince Charles, David Bowie et même,  Quentin Tarantino ...
Une suite au roman a été publiée en 2009, par le même auteur, qui ne veut toujours pas divulguer son nom ... Le mystère demeure. Pourquoi refuse-t-il toujours, 3 ans après, et malgré son succès, de dévoiler son nom ?»

Étonnant, n’est-ce-pas ! Et bien laissez-moi vous dire que ce roman n’est pas banal, loin de là. Si sa propre genèse est abracadabrante, ses histoires sont quant à elles, tout à fait extravagantes.


Essayons donc de raconter l’histoire, sans trop dévoiler l’intrigue et le dénouement. Santa Mondega est une ville de l’Amérique du Sud, une ville oubliée, une ville où il se passe d’étranges phénomènes. Dans quelques jours, il y aura une éclipse et la lune n’aura pas seulement de l’effet sur le soleil ... Une série d’événements malheureux, des personnages refont apparition, des crimes et de meurtres sont commis.


Comme il y a cinq ans ! «Première leçon: à Santa Mondega, quand quelqu’un tient des propos un peu délirants, il y a fort à parier que c’est vrai.»

Tout le monde est à la recherche de la fameuse pierre magique, l’Oeil de la lune !


Tout d’abord, les moines de l’Île d’Hubal, à qui elle appartenait. Le père supérieur Taos délègue donc les pères Kyle et Peto, spécialistes des arts martiaux, pour retrouver cet objet si important pour leur communauté et pour le reste du monde.

Se retrouve sur leur chemin, le terrible «Bourbon Kid», disparu depuis cinq ans   sans avoir laissé plus de trois cents cadavres, sur sa route ... après avoir bu un verre de bourbon, évidemment.

Et ces deux «Karaté Kid» rencontreront Sanchez, le très accueillant propriétaire du bar Tapioca, lieu de toutes les intrigues, de tous les échanges, où, à certains moments, le sang coule plus que l’alcool. Avis aux buveurs de passage,  méfiez-vous des liquides ambrés ! Ils auront également la «chance» de faire connaissance avec les  sympathiques clients de ce bar ... Jefe, Marcus la Fouine et autres charmants personnages ... «C’était une raclure corpulente, huileuse et mal rasée, comme à peu près tous les autres déchets qui fréquentaient le bar.»

Au milieu des multiples bagarres à coup de fusils, s’activent deux intrépides inspecteurs, Mile Jensen, spécialiste des enquêtes surnaturelles et Archibald Somers, policier mis à la retraite parce qu’il était un emmerdeur notoire ... tellement qu’on ne l’a pas invité à son propre «party de retraite».

Au milieu de ces hommes un peu, beaucoup hargneux, se réveille, un bon matin, Jessica, la seule survivante de la tuerie (32 balles dans le corps mais toujours vivante !) d’il y a cinq ans ... amnésique et belle à faire damner ... un vampire.

Et pour agrémenter le tout, quelques personnages venant embellir le paysage idyllique de Santa Mondega:

  • le meilleur tueur à gages de la ville, l’homme qui se faisait appeler Elvis;
  • El Santino, l’homme le plus craint de la ville avec un visage où fleurit un buisson de barbe et de cicatrices;
  • Dante et Kacy, jeune couple magouilleur à la recherche d’argent «facilement» gagné;
  • un lutteur, chasseur de primes, éminent tueur de vampires et de loups-garous ... Rodeo Rex;
  • une diseuse de bonne aventure joliment nommée «La Dame Mystique»;

Et des meurtres crapuleux! Des cadavres, «les yeux énucléés et la langue arrachée...» ! Une Cadillac jaune ! Et un Livre sans nom d’un auteur anonyme !


Comme vous pouvez le constater, on ne s’ennuie pas à la lecture de ce roman foisonnant et plein d’actions. Les personnages sont tellement «gros», taillés à la hache qu’on se surprend à les aimer, à les trouver sympathiques, presque drôles ... même les plus canailles.

Les situations sont tellement peu crédibles qu’on se plaît à y croire. Si on accepte de se laisser porter par l’histoire, si on accepte des situations absurdes comme étant possibles, si on accepte ces personnages venus d’un monde imaginaire,  et bien on se paye un voyage complètement délirant dans le monde allégorique de cet auteur inconnu.  Franchement très divertissant.

De plus, les nombreuses références culturelles , autant au niveau de la télé que du cinéma, viennent illustrer agréablement l’histoire déjantée de ce monde. Un plaisir pour les amateurs ! Alors, on rencontre Elvis Presley, Terminator, Buffy le vampire et Freddy ... Tout cela dans le même roman qui commençait dans l’atmosphère feutrée d’un monastère.

En ce qui concerne le style de l’auteur, il faut vous attendre à des moments de pure folie descriptive, une capacité rare à décrire le laid et à presque nous le rendre «acceptable»:

«Mais ce n’était pas ces deux types qui posaient problème. Eux n’étaient que les couilles : c’était la bite au milieu, avec son oeil bizarre, qui représentait le seul problème. Marcus la Fouine était un voleur-agresseur-violeur à la petite semaine.»

«En dépit d’une conception profondément misanthropique du monde en général, une nette tendance à ne jamais s’intéresser aux problèmes d’autrui et une fâcheuse propension à servir aux inconnus des verres de pisse en guise de rafraîchissements, Sanchez n’était pas dépourvu de qualités.»

Et pour décrire des situations où ses personnages vivent des moments pénibles, l’auteur a le don de nous rendre ces moments de torture ... un peu plus ... agréables à lire ....: « ... et, durant les sept minutes qui suivirent, (Marcus) pria de tout son coeur que sa mort survienne.
À la huitième minute, le voeu de Marcus la Fouine fut exaucé ...»


«Elle était assise à sa table comme à son habitude, mais elle avait beaucoup, beaucoup changé. Principalement parce qu’elle n’avait plus de tête.»

«Soit dit en passant, pas franchement digne de confiance: seule la moitié de ce qu’il raconte est à moitié vrai.»
À vous de faire les calculs !

De plus, on se laisse facilement accrocher par la structure de feuilleton de ce roman et par son découpage qui nous transporte d’un chapitre à l’autre, d’un personnage à l’autre, dans un rythme parfaitement soutenu. Le lecteur n’est jamais perdu. De chapitre en chapitre, il se reconnait, il retrouve chacun des personnages avec plaisir; et l’intrigue coule, soutenue et captivante. Cette maitrise du style et de la structure romanesque me porte à croire que cet auteur inconnu n’est pas à ses premières armes dans l’écriture !

À la relecture de mon texte, je me rends compte que j’ai inséré un nombre assez  important d’extraits: je crois que cela s’explique par la qualité de ce texte.


Si on accepte l’invraisemblable, si on prend avec un grain de sel les dizaines de meurtres (un BANG en plein front !), si on joue le jeu d’un roman sanglant, noir et ... drôle, et bien chaque lecteur se paiera un moment jouissif de lecture, pour son plus grand bonheur. Et on en redemandera ! D’ailleurs, une suite est déjà disponible en anglais !


En conclusion, je vous laisse avec une introduction: celle qui met en garde le lecteur du «Livre sans nom»:


«Cher lecteur,
Seuls les coeurs purs sont dignes de contempler les pages de ce livre.
Chaque page que vous tournerez, chaque chapitre que vous lirez vous rapprochera un peu plus de la fin.
Tous n’y arriveront pas. Les nombreuses histoires et les nombreux styles sont susceptibles d’éblouir et de confondre.
Et, tandis que vous rechercherez la vérité, elle ne cessera jamais d’être sous vos yeux.
Les ténèbres viendront et, avec elle, un mal indicible.
Et ceux qui auront lu le livre pourraient ne jamais revoir la lumière..»

Toujours envie de le lire ? Ce livre dont personne ne sort vivant ... ou presque.


J’espère que vous aurez autant de plaisir que moi à découvrir la véritable histoire de ce Livre sans nom car on rencontre peu d’histoire aussi folle et jubilatoire créée par un auteur qui ose encore se cacher malgré ce succès fulgurant !
Bonnes lectures !

Le Livre sans nom


Anonyme


Sonatine


2010


461 pages

 

Ils en ont aussi parlé:

Pierre Faverolle

Paikanne

Commenter cet article

argan oil acne 11/08/2014 12:23

Woah ! This article had thrilled me to the core by the review of the book "The Book with No Name" and I'm keen on getting this book with in a couple of days and read it. Thanks for the suggestion.

Richard 11/08/2014 17:10

Thank you !

academic ghostwriting 21/03/2014 07:59

It can be easily hooked by the structure of this novel series also its parting that tolerates us from person affiliate to second, from individual disposition to second in a whole stride.

build windows 8 05/12/2013 12:35

This article seems strange at first as the author share about a book that has the writer anonymous and may confuse the readers. However, I bought a copy of the book and I should say that the contents are inspiring and impressive.

filamots 28/07/2013 13:50

Merci pour ce commentaire qui correspond en grande partie à ce que je pense et pourtant je suis une femme.
Qu'est ce que j'ai pu rire en lisant ce livre, même si à certains moments les cadavres, il me semblait en voir de trop, comme dans les films dont question ci-dessus. Je l'ai lu dès sa sortie et je n'ai pas été déçue. Je n'ai pas lâché, à aucun moment, et la fin me fait dire, tient donc, on se croirait dans "le nom de la Rose" merci pour le cocktail et le clin d'oeil ecclésiastique. C'est vrai que c'est du langage trash, mais bon, je m'y suis fait, et cela m'a vraiment beaucoup plu. Déjanté, humoristique, un scénario. Et ce qui ne gâche rien c'est tout de même bien écrit. J'ai acheté le suivant de la trilogie. J'aimerais tout de même en connaître la suite :) Merci pour ce partage. Je n'ai pas commenté ce livre, sur mon blog, pas de lecteurs ou très peu. Je devrais.

Richard 28/07/2013 14:21

Merci pour ta visite, Filamots!
Ton commentaire est fort intéressant.
J'ai fureter sur ton blogue, avec plaisir.
À très bientôt

anne charlotte 17/08/2012 01:07

La lecture du livre sans nom a été un vrai moment de plaisir. Le reste de la saga également.
Les personnes sont hauts en couleurs, la mort d'Elvis très imagée également.
Il ne faut pas en effet le prendre au 1er degré mais ce laissé emporter dans ce roman.
Merci pour cet avis, d'ailleurs il y avait certains passages dont je ne me souvenais plus. A relire !

Richard 17/08/2012 15:03



Merci pour ce commentaire, Anne Charlotte.


Je suis très heureux de ta venue sur mon blogue. N'hésite pas à intervenir ... J'apprécie les commentaires ... ils sont ma source de motivation !!


Au plaisir de te lire.



kool 20/06/2011 17:35


Je viens de le terminer... j'ai bien aimé les situations loufoques, les personnages, l'humour...(surtout lors de la fête de la Lune c'est cocasse)


Richard 20/06/2011 19:57



Bienvenue dans le club !!!


Beaucoup de lecteurs ont eu du plaisir  à découvrir cet imaginaire débridé, cet humour complètement fou et ses personnages bien particuliers ...


Au plaisir de vous lire !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 07/10/2010 16:15


Argh il paraît qu'il va pleuvoir ici aussi... profitons du soleil tant qu'il y en a... je t'en envoie encore un peu...
Et le livre va faire le tour de la famille, je me languis de savoir ce qu'ils vont en penser !


Richard 07/10/2010 16:37



Pour les amateurs de polars, on ne peut qu,en penser du bien !!!


Bonne et belle journée !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 07/10/2010 09:36


Voilà, livre terminé ! Un régal complet mon cher Richard. On dirait une parodie tellement c'est déjanté, mais en même temps c'est crédible comme un polar pas du tout déjanté. C'est sanglant, mais
sans écœurer, ça c'est fort ! Du sang et de l'hémoglobine tout au long du récit, mais décrit de telle façon qu'on n'a pas envie de vomir, je suis épatée. J'ai adoré les références aux divers films
et personnages, ça donne un coté actuel et concret. Et les protagonistes... un condensé de clichés, et malgré tout ils sont crédibles ! Quand à l'histoire... ah, je ne m'attendais pas à ça ! Mais
c'est bien amené, bien traité, ça coule tout seul, bref je n'ai pas pu lâcher le livre avant de connaître la fin. Et ce découpage de l'histoire donne l'impression de regarder un film. Vivement la
suite !
Bonne journée mon ami, je t'envoie plein de rayons de soleil.


Richard 07/10/2010 13:59



Excellent commentaire ! Tu as vraiment saisi l'essence même du roman ! merci pour ce commentaire intelligent et pertinent !


Bonne journée à toi aussi ...


Et avec la pluie d'automne qui tombe sur le Québec, j'ai bien besoin de tes rayons de soleil !!!



Marie 02/09/2010 22:06


Mon compagnon m'a justement offert hier ce polar ! Je vais me régaler...


Richard 03/09/2010 00:54



Quel homme gentil !!!



Lystig 21/08/2010 22:51


je vais essayer de voir s'il existe à la biblio de la mégalopole !


Richard 22/08/2010 11:37



Je te le souhaite ...!


Bon dimanche !



Stephie 21/08/2010 20:53


Je me suis régalée avec ce livre !


Richard 21/08/2010 21:01



Quel roman ! En effet !



Pierre FAVEROLLE 16/08/2010 16:22


Je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé. J'ai retrouvé mon gout adolescent pour les aventures déjantées. Je l'ai passé à un ami qui lui ne l'a pas fini. J'en conclue qu'il faut avoir gardé une âme
d'adolescent pour apprécier. Beau billet !


Richard 16/08/2010 16:53



Merci Pierre,


Je t'invite à lire "ma chronique" de demain... Comme livre déjanté ... tu seras servi !!!


À demain !



l'or des chambres 15/08/2010 12:22


Pas trop tenté cette fois... Bien trop violent pour moi...
Je te souhaite un bon dimanche Richard, à bientôt


Richard 15/08/2010 13:10



Bon dimanche à toi aussi !


Au plaisir !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 14/08/2010 20:29


Et voilà, je l'ai reçu ! Je ne le lirai pas tout de suite, lorsque j'aurai fini celui qui est en cours, j'ai prévu d'attaquer "Les royaumes du nord" je suis trop curieuse de savoir si c'est mieux
que Harry Potter !
Je t'envoie un rayon de soleil...


Richard 14/08/2010 20:32



Merci beaucoup !


J'ai très hâte de voir si tu auras la même opinion que moi !


Merci pour le rayon de soleil !


Amitiés !



Emeraude 12/08/2010 22:14


je crois que c'est un livre dont il est difficile de bien parler, justement parce qu'il est si extraordinaire, si bourré de clichés, de référence, de meurtres, de scènes mythiques... et tu t'en
sors bien !
La suite est déjà dispo en anglais ??? mais je crois que je n'attendrais pas la traduction!!!!


Richard 13/08/2010 05:42



Merci chère Émeraude ! Ton commentaire est très gentil !


Bonne lecture !



Floria 12/08/2010 17:39


surement!!! mais serai je suffisamment patiente pour attendre jusque là?


Richard 12/08/2010 17:41



Ça, c'est à voir !!!


Ah et puis, je parie que tu ne pourras pas attendre ...!



Floria 12/08/2010 12:32


je l'ai vu à la Fnac.et non je n'ai ps craque..il faut dire que je n'ai guere ete raisonnable de ce point de vue depuis quelques temps...alors les impots arrivant......mais je verrai à la
mediatheque...


Richard 12/08/2010 13:48



Et un jour, peut-être, en livre de poche ... !



Floria 12/08/2010 09:12


je conclus en te lisant que tu es "un coeur pur"!!
pour moi qui aime bien les gens et les choses dejantees...et voilà!!!un de plus sur ma PAL!!!
juste une petite rectification...Buffy est unE tueuse de vampire et non un vampire......sourires....
j'aurais pô du venir te lire.............
bises


Richard 12/08/2010 11:41



Mais je suis la pureté même, ma chère ! Mais j'aime aussi les déjantés, les hors norme et ceux qui sortent des sentiers battus ! Et ce roman répond grandement à ces trois critères !


Bonne lecture !



David Mourey 11/08/2010 21:26


Oui, merci Richard, là j'ai terminé "le camps des morts", et je commence "Proies" de Mo Hayder !!!


Richard 12/08/2010 04:29



J'ai hâte que tu m'en parles !


Bonne lecture !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 11/08/2010 20:44


Oui la patience est une de mes nombreuses qualités (tu as remarqué comme je suis modeste en disant ça !), mais uniquement pour certaines choses, pas pour tout ! Je peux être très patiente quand je
fais des travaux manuels par exemple, mais je suis très impatiente quand je veux quelquechose. Donc là, ce n'est pas un bon plan !


Richard 12/08/2010 04:28



Je te comprends très bien ... Quand je veux quelque chose ... je ne veux pas attendre. Surtout quand c'est un livre que j'ai le goût de lire !