Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard


Ça vous arrive quelquefois de terminer un livre et vous demander si vous avez aimé ? Pendant toute votre lecture, vous avez tourné les pages avec enthousiasme, vous avez de l’intérêt pour ce que vous lisez, l’auteur réussit à vous accrocher. Puis, la dernière ligne est lue…
Aucune sensation, aucune impression !!!
Ah, c’est fini !!!The blonde
Malheureux que ça soit fini ??? Non !
J’en aurais pris encore ??? Ah que non !

C’est fini et c’est tout.

Pourtant l’histoire est bonne et racontée avec tellement de fougue et de vigueur que l’on oublie toutes les invraisemblances. Les personnages sont bizarres à souhait, l’histoire est loufoque, c’est par moment franchement drôle et pourtant … !!!

La première phrase du livre est frappante :
« J’ai mis du poison dans votre verre. »
Et voilà, c’est parti !!!
Une jolie blonde drague un homme à l’aéroport de Philadelphie; Jack Eisley, la victime de cet empoisonnement considère que cette femme est folle et quitte le bar vers sa chambre d’hôtel. Quelques minutes plus tard, les douleurs commencent, les vomissements suivent et le doute s’installe.

Le roman s’échelonne sur une période d’une dizaine d’heures, de 21 heures 13 à 7 heures 58, le lendemain matin. Presqu’à chaque minute, il se passe quelque chose.

Entres autres folies de ce roman foisonnant, Michael Kowalski, un agent du CI-6, en mission secrète se promène avec la tête d’un homme dans un sac de sport.

Et ça continue avec des poursuites abracadabrantes dans un hôtel et dans le métro aérien; des maladies mortelles (les microbes s’appellent des Mary Kates) et des nanomachines qui se passent de bouche à bouche et qui font en sorte que la personne infectée doit toujours se trouver à 3 mètres de quelqu’un d’autre, sinon, c’est la mort en 1 minute; un bordel pour les gens fidèles prenant la forme d’un club de masturbation synchronisée; etc.

Vous vous doutez bien que l’imagination de l’auteur est sans limite et que vous ne vous ennuierez pas à la lecture de ce roman. On se retrouve quand même devant une écriture distrayante mais aussi, un texte assez échevelé. Pour certains ce serait un compliment, pour d’autres, on en parlerait comme un défaut.

En plus d’être romancier, l’auteur, Duane Swierczynski (pas plus facile à écrire qu’à dire …) travaille également dans la création de « comics »; on en sent très bien les influences.

Alors !

On arrive au moment crucial !!!
Je vous le conseille ou pas ???
Allez, un peu de courage, blogueur …!!!

Je me lance donc.

Vous désirez passer un bon moment de lecture, ne pas trop vous poser de questions, avoir du plaisir et rire un peu, vous avez le goût d’un histoire abracadabrante qui vous fera sourire; l’achat de ce livre en vaut donc la peine.

Vous appréciez les romans bien construits avec un contenu vous apportant questionnements et réflexions, des personnages complexes, des regards sur la société et le monde qui nous entoure … Oubliez ce roman. Non plutôt, mettez-le quelque part dans votre pile à lire et ressortez-le, un jour où vous aurez besoin d’un peu de folie.

En ce qui me concerne, il n’est pas dit que je ne me laisserai pas tenter par Les crimes du Dr Watson, roman interactif publié l’année dernière.

Vous connaissez ??? Si oui, écrivez-moi un commentaire.

The Blonde                                  
Duane Swierczynski
Rivages/Noir
2010

Commenter cet article

fersenette 27/03/2010 18:28


à te lire il me semble que le bilan de cette lecture est plutôt positif, du moins y'a pire !


Richard 27/03/2010 18:58


Oui, en général c'est une lecture que j'ai apprécié. Mais, évidemment, il faut prendre ce roman pour ce qu'il est, ne pas s'attendre à de hautes voltiges de questionnement philosophique. The blonde
est un très bon roman qui nous fait passer un bon moment.


Callophrys 22/03/2010 12:32


tu le sais bien!! (sourires) et je voulais aussi te donner un coup de pouce pour que tu aies plus de visiteurs.
bonne journee Richard


nanoue 22/03/2010 08:53


Je me suis inscrite à ta newsletter via le blog de Callophrys,et je cherche déjà comment ajouter des heures à mes journées en prévision de l'augmentation de ma pal.Je me positionne plutôt dans la
2ème catégorie de lecteurs mais un brin de folie est necessaire de temps en temps bonne journée Agnès


Richard 22/03/2010 12:27



Bienvenue sur mon blogue, Agnès !
En espérant que mes lectures et mon scribouillage pourront satisfaire, et ton coté sérieux et ton coté folie ...
N'hésite pas à me suggérer des lectures. Ma Pal mesure plus de 34 mètres mais elle est encore solide !!!
Deux ou trois étages de plus et ...
Bonne journée !



Callophrys 21/03/2010 23:41


demain surprise sur mon blog pour toi...
amicalement.


Richard 22/03/2010 12:28


Merci !!!
Est-ce que je mérite cet honneur ???


Callophrys 21/03/2010 15:04


comme je ne connais pas je ne peux pas te mettre de comm?? Pfff! c'est bien mal me connaitre!! LOL
Donc pour ces questions qui se posent une fois le livre fermé oui bien sur! certains, on sait qu'ils resteront imprimes longtemps dans la memoire,d'autres on se dit qu'on a passe un bon moment mais
voilà..et enfin,le plus cruel..j'y ai pris du plaisir mais j'aurais peut etre du lire autre chose...aie!!
je reconnais que pour celui là ,à l'orthographe tout aussi impossible que la prononciation, lol! je pense que je vais me situer dans la seconde catégorie.....les 1eres phrases m'ont allechee mais
la suite...heu...alors on va attendre "un peu"..
bon dimanche Richard.