Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

 

 
 

 

 

Avez-vous Sous surveillancedéjà eu la sensation d’être passé à coté de quelque chose qui vous aurait manqué si vous ne l’aviez pas connu ? Après ma lecture de «Sous surveillance», je me suis demandé comment il se faisait que je n’avais pas encore suivi les aventures de la détective Maud Graham, création de la Québécoise Chrystine Brouillet.

Premièrement, il faut dire que Chrystine Brouillet est très connue ici au Québec; personnage télévisuel et radiophonique, passionnée de gastronomie et d’oenologie, même sans la lire, on pourrait penser la connaître. Grâce à la maison d’édition de La courte échelle, j’ai pu avoir ce premier contact et je peux affirmer que j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Parlons un peu de l’auteure ! Madame Brouillet est ce genre de personne que l’on voudrait avoir comme amie. Sympathique, aimant la vie, avec beaucoup d’humour, un rire communicatif, une passion pour la littérature et une propension aux plaisirs de la table, solides et liquides. Bref, on aimerait la recevoir à souper ... et ensuite, être reçu à sa table.

Chrystine Brouillet est une écrivaine prolifique; en plus de sa série sur Maud Graham («Sous surveillance» est le 11e de la série), elle a écrit une trilogie historique, mettant en vedette le personnage fictif de Marie Laflamme (excellente série !) et des romans pour les adultes et pour la jeunesse. Cependant, selon l’avis général, la série sur Maud Graham et plus particulièrement son roman «Le collectionneur», sont ses plus grandes réussites.

«Sous surveillance» est un roman puissant ! L’histoire s’installe graduellement; les personnages, nombreux, font peu à peu leur entrée dans l’intrigue; on ne voit pas tout de suite émerger les liens. Cependant, au cours de notre lecture, l’auteure relie très habilement chaque élément de sa toile pour nous tisser une trame psychologique assez angoissante.

Quels sont les personnages marquants de cette histoire ?

Gabrielle Leland revient à Québec après un exil d’une dizaine d’années; elle avait quitté sa ville natale pour fuir le souvenir d’un sentiment de culpabilité qui hantait ses jours et ses nuits. Comment sera-t-elle accueillie ? Est-ce que ses démons reviendront la hanter ? Comment son passé viendra-t-il lui faire revivre ce drame ? Employée dans un centre de conditionnement physique, Gabrielle fera de nouvelles  rencontres mais elle sent que, quelque part, derrière elle, quelqu’un la surveille, l’épie et la harcèle. Et tout doucement, inconsciemment, elle tombera dans les filets d’un amoureux tourmenté.

Alexandre Mercier est à la recherche de la femme parfaite, celle qui ne le décevra pas, comme les autres, celles d’avant, celles qui ont été punies ou qui auraient dû mourir. Au «hasard» d’une rencontre, il s’amourache maladivement de Gabrielle. Graduellement, il s’en approche, la surveille, l’isole, s’en assure l’exclusivité et commence à bâtir un piège, aboutissement d’une chasse effrayante, entourant Gabrielle de leurres, de pièges et surtout, en faisant le vide autour d’elle.

Maud Graham, personnage que j’ai découvert avec plaisir, imbue de préoccupations familiales et amicales, son intérêt pour la bonne bouffe et pour son intelligence, ne peuvent que nous porter à faire un rapprochement avec son auteure. On la sent pleine de sensibilité, humaine, vitaminée à l’empathie et à la compassion. Elle utilise une technique, non une science d’enquête, basée sur les perceptions, les sentiments et l’intuition et un coté social (Mère Thérésa ...) caractéristique. Quel personnage attachant! Il arrive que le personnage ressemble tellement à l’auteure que parfois, j’entendais la voix de Chrystine Brouillet quand Maud Graham parlait.

Évoluant autour de ces acteurs principaux, l’auteure met en scène certains personnages récurrents que les habitués de la série retrouvent avec plaisir. André Rouaix et Pierre-Ange Provencher font partie de l’équipe depuis longtemps; une nouvelle fait son apparition, Tiffany McEwen, personnage qui me semble plein de promesses pour les prochains romans. De plus, une série de personnages secondaires, habilement introduits dans le développement de l’intrigue, viennent alimenter le suspense et faire monter graduellement l’angoisse et la tension autour de Gabrielle.

Le roman dépeint l’expression d’un instinct de possession excessif, qui porte  Alexandre à mentir, à surveiller les moindres gestes de sa proie, à être à l’affut du moindre contact avec les autres, à contrôler l’entourage, à connaître les moindres commentaires, à écarter toute personne envahissante ou même à éliminer un rival trop entreprenant pour avoir, seul et seulement lui, accès à l’image de la perfection de son amour. Tous les moyens sont bons, si sa proie se réfugie près de lui pour y retrouver une relative sécurité.

Et voilà, la force de l’écrivaine. Réussir à engluer son lecteur dans un espèce de tourbillon, une intrigue désarmante, une descente en spirale débutant tout en douceur pour nous mener, à la fin, dans une course vertigineuse vers le moment crucial, où le lecteur  attend avec impatience, le dénouement de l’écheveau. «Sous surveillance» débute en douceur mais attention à la vitesse de croisière ! Sans le savoir, sans avertissement, le coup est parti et le lecteur se met à courir d’un chapitre à l’autre, comme un coureur de cent mètres à quelques foulées de la ligne d’arrivée.

Le style de Chrystine Brouillet est énergique, simple mais percutant. Le lecteur a intérêt à se reposer dans les premiers chapitres, là où s’installe l’intrigue, à prendre graduellement son souffle car la fin ne lui laissera aucun répit. L’écrivaine a démontré une habileté remarquable dans la construction d’un personnage, de sa psychologie et des comportements qui en découlent. Le développement psychologique des personnages est un des éléments majeurs qui m’a fait grandement apprécier ce livre. Tout au long du roman, l’auteure nous dépeint le personnage d’Alexandre Mercier tout en nuances; graduellement, elle ajoute des couches d’horreur qui viennent alimenter le suspense et surtout augmenter la tension dramatique. Suivre l’évolution de ce psychopathe, apprendre ce qu’il a fait dans le passé et anticiper le cauchemar du drame éventuel, voilà dans quel genre de tissu d’horreurs, Chrystine Brouillet vous enveloppe.

Et pour bien préparer la table à ces derniers chapitres qui vous transporteront, une série de personnages secondaires:
Hubert Sicotte, l’amoureux silencieux; Jocelyn Vignola, l’enseignant jaloux de son collègue Rémi Bergeron, marathonien mais surtout tombeur de ses plus belles élèves; Nicole Rhéaume (quel beau personnage ! ) la voisine écornifleuse; Daniel Couture, l’avocat; Anaïs Rancourt, l’escorte de luxe; tous ces personnages ont une place importante dans cette fresque de la montée de la peur.

Un pur plaisir de lecture ! Une lecture d’été idéale !

Je vous présente quelques extraits à titre d’apéro (Il faut bien être dans le ton avec l’auteure ! ):

Et oui, on parle un peu gastronomie ! «Quand Liette, la sommelière, déposa le boudin noir aux pommes caramélisées et la joue de boeuf braisée aux légumes racines, Rouaix sourit.» 


L’expression précoce de la violence . «Très jeune, il avait su faire les gestes nécessaires pour protéger ses intérêts. Il avait réussi à évincer sa soeur Alice qui prenait trop de place

Un peu de publicité pour les polars: « Elle lisait rarement des polars, mais Anaïs avait parlé de Vendetta avec tant d’enthousiasme qu’elle s’était laissé tenter.»

Et la pensée profonde du personnage d’Alexandre: «Il aurait dû maintenir une ligne de conduite plus dure. Avec les femmes, on n’avait pas le choix. La manière forte était la plus efficace. Les femmes étaient instables; elles avaient besoin d’être dirigées. Il avait été vraiment trop laxiste avec Gabrielle. Quand donc apprendra-t-il à se méfier de sa propre gentillesse.»

En terminant, j’avoue que j’ai  eu un fantasme de lecteur. Voir dans un roman écrit à quatre mains, les personnages de Lola Jost et d’Ingrid Diesel de Dominique Sylvain, assises à la même table que Maud Graham, tentant de résoudre une affaire de meurtres ayant eu lieu à Paris et à Québec. Le lecteur a toujours le droit de rêver !

Et bonne nouvelle pour mes amis Français, les livres de Chrystine Brouillet sont distribués en France.

 

Pour plus d'information sur Chrystine Brouillet et la maison d'édition de La courte échelle, allez ici.

 

Bonnes lectures ! 


Sous surveillance

Chrystine Brouillet


La Courte échelle


2010


392 pages

Commenter cet article

*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 15/07/2010 08:21


Ah, tu es vraiment convainquant ! Je me mets à la recherche de cette auteure !


Richard 15/07/2010 13:28



Je t'y encourage. Et comme je le disais dans un commentaire précédent, cette auteure s'améliore de livre en livre. Ces premières productions n'ont pas nécessairement la qualité des derniers
bouquins mais c'est très agréable de suivre l'évolution des personnages.


Bonne lecture, mon amie !



Floria 13/07/2010 10:10


y aurait il des vacances dans l'air? tu ne fais plus d'articles alors je suis en manque de toi et de tes avis éclairés...
les miennes ne sont pas avant mi Aout.encore un moment à attendre...
A bientôt.....


Richard 13/07/2010 14:22



Bonjour Floria,


Et bien oui, il y avait des vacances au programme des derniers jours: un périple sur la côte est américaine. Repos, visites culturelles, lectures et bord de mer. De belles et de bonnes vacances
dans un petit village au nord de Boston, Kennebunkport.


Je suis de retour et je reprends graduellement du service, victime de la canicule et de la paresse. Alors, ce sera pour bientôt, peut-être aujourd'hui !


Sois patiente en attendant tes vacances. Bon courage !



Catherine 13/07/2010 00:42


Richard, vois comme je suis bête !!! Je dis que je ne connais pas Chrystine Brouillet mais samedi j'ai lu un roman d'elle !!! Si si ! Ma note de lecture sur mon blog !
http://laculturesepartage.over-blog.com/article-les-9-vies-d-edward-de-chrystine-brouillet-53834168.html
Ah ah ah !!!


Richard 13/07/2010 04:38



Chère Catherine,


Tu es tout à fait pardonné ... et Chrystine Brouillet te pardonnerait sûrement aussi.


Tu m'as bien fait rire.


Bonne journée!



Catherine 12/07/2010 18:55


Je ne connaissais pas, ta note de lecture donne envie de découvrir cette romancière !
Bonne semaine et « bonnes vacances » !


Richard 12/07/2010 20:08



Je suis convaincu que tu apprécierais cette romancière.


Bonne semaine à toi aussi.



David 10/07/2010 07:53


Ouah, ce livre à l'air vraiment très attrayant. Merci pour ce posttrés complet.
Votre blog est vraiment très intéressant et très utile pour moi qui suit nouveau dans ce domaine, je suis plutôt spécialisé en économie ...
Encore une fois, je peux découvrir beaucoup ici.
Bravo à vous Richard.
David
http://www.plaisirparlalecture.com/
http://www.davidmourey.com/


Richard 12/07/2010 00:13



Merci beaucoup David !


Au plaisir d'échanger sur nos lectures respectives !



l'or des chambres 09/07/2010 12:42


Coucou Richard, je suis de retour mais en mode ralenti (bien envie de profiter de mon été) !!!
Je ne connaissais pas du tout cet auteur mais ton billet est, encore une fois, bien tentant... Le sujet et les extraits sont très intéressants... Mais j'ai déjà tellement de titres notés pour cet
été... comment en noter un autre ???
A bientôt


Richard 12/07/2010 00:12



Bon retour à toi !


Moi aussi, je reviens de vacances ! De retour à mon blogue très bientôt !


Au plaisir d'encore et toujours parler livres !



Lilibook 06/07/2010 13:01


Merci pour cette découverte, car je ne connaissais pas du tout.


Richard 06/07/2010 13:50



Chère Lili,


C'est un plaisir de pouvoir faire connaître des auteurs Québécois qui méritent d'être lus en Feance !


Bonne lecture !



Suzanne 06/07/2010 04:47


J'ai commencé à lire «Sous surveillance» et me suis arrêtée après quelques pages. Pas par abandon mais simplement que j'ai décidé de commencer les aventures de Maud Graham par le début afin de
mieux m'imprégner des personnages (ceux qui demeurent au long des aventures). De plus Chrystine Brouillet est une auteure dont les écrits, ceux que j'ai lu bien sûr, ne m'ont pas déçue du tout.


Richard 06/07/2010 12:54



Bonjour Suzanne,


J'ai eu la même idée mais trop tard dans ma lecture ... j'étais déjà pris dans l'intrigue et incapable de le laisser !


Bonnes découvertes



pom' 05/07/2010 15:46


je connais cet auteur


Richard 05/07/2010 16:20



Et tu l'aimes ???



Allie 05/07/2010 15:29


C'est très tentant! J'ai lu quelques romans de la série Maud Graham, mais rien depuis Indésirables. Je devrais en lire de nouveaux, j'aime beaucoup l'auteur et son personnage!


Richard 05/07/2010 15:35



On s'en reparle, Allie !


À très bientôt !


 



Floria 05/07/2010 15:02


oui,pourquoi pas?
ma bibliothèque a "le poison dans l'eau" alors...réservé!
A bientôt Richard le tentateur.


Richard 05/07/2010 15:32



Bonne lecture, Floria !


Tu m'en reparles.



Allie 05/07/2010 15:01


C'est très tentant comme billet! J'aime beaucoup Chrystine Brouillet. C'est une auteure très sympathique en plus! :)
J'ai lu quelques titres de la série Maud Graham. Tu me donnes envie de me pencher sur celui-ci!


Richard 05/07/2010 15:31



Alors, bonne lecture, Allie !


Tu me diras ce que tu en as pensé !


À bientôt !



pichenette 05/07/2010 09:14


C'est vraiment extrêmement agréable de découvrir grâce à toi des auteurs québécois. Merci et bonne journée Richard.


Richard 05/07/2010 11:52



La littérature québécoise est riche d'auteurs et d'écrivaines qui devraient être plus connus et reconnus en France. Je fais donc ma petite part pour qu'un jour, ils traversent l'Atlantique à
chacune de leur parution. Et le bouche à oreille, et vos blogues peuvent également apporter leur contribution.


Travail à long terme mais mission noble !


Merci mon amie de participer à ce plaisir !



Floria 05/07/2010 00:01


oh lala!! je ne devrais plus venir te lire!!! tu as l'art et la manière de nous inciter à découvrir encore et encore !! Et mêler le policier à la gastronomie ,moi qui aime la bonne bouffe et le bon
vin ,ainsi que toi à ce qu'il semble...c'est un cocktail irrésistible!!
bonne soirée Richard!


Richard 05/07/2010 01:11



Et je peux te dire, Floria, que j'aime beaucoup créer cette impression de devoir découvrir des auteurs et des romans qui ne demandent qu'à être lus !


Alors, je ne te plains pas !!! Au contraire, j'en suis tellement content.


Au plaisir de lire, de manger et de boire !!!! Pourquoi pas ???


Bonne journée !



constance93 04/07/2010 23:54


aux polars québécois sûrement, mais je dois d'abord tenter la littérature québécoise générale avant ;) . à part Ru de Kim Thuy, je n'ai touché à rien il me semble^^


Richard 05/07/2010 01:08



Et voilà mon défi !!!


Bonne journée Constance !



constance93 04/07/2010 23:02


ton billet me donnerait presque envie de lire du polar, ce qui n'est pourtant pas mon genre de prédilection ;)


Richard 04/07/2010 23:15



Est-ce que cette lecture pourrait être une première initiation aux polars québécois ?



mimi 04/07/2010 20:40


Tu me mets l'eau à la bouche avec ta présentation de Chrystine Brouillet. "L'amoureux" en revanche est effrayant par son côté vampirisant. Pauvres femmes!...


Richard 04/07/2010 20:47



En effet, il est assez effrayant ! Mais l'auteure est tellement sympathique !


Bonne soirée



Michel 04/07/2010 20:07


Je note cette auteure dans ma LAL


Richard 04/07/2010 20:48



Tu verras, c'est une bien belle découverte à faire !


Bonnes lectures !



Gwenaelle 04/07/2010 19:40


Bonsoir Richard! Voilà un billet totalement irrésistible... Je sens que Chrystine Brouillet va voir ses ventes exploser en France! :-) Et moi qui étais justement un peu en manque de polar avec un
héros sympathique...


Richard 04/07/2010 19:51



Bonsoir Gwenaelle,


Je suis convaincu que tu vas apprécier cette commissaire gastronome, née de l'imagination d'une écivaine tellement sympathique. Tu m'en redonnes des nouvelles !


Bonnes lectures et surtout je te souhaite de belles découvertes dans la littérature québécoise !


 



Ys 04/07/2010 19:33


Je n'ai jamais entendu parler de cette auteur, je crois qu'elle n'a pas encore traversé l'Atlantique.


Richard 04/07/2010 19:35



Et oui !!! Chrystine Brouillet est un des rares auteurs à être distribué en France !!!


Ses livres se trouvent facilement à la FNAC !!!


Bonnes lectures !