Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Portes ouvertes   Ian Rankin est un de mes auteurs préférés. Et, évidemment, je suis un fan de son personnage, John Rebus. De plus,  j’ai eu la chance de visiter en septembre, la superbe ville d’Édimbourg où cet inspecteur peu ordinaire hante les rues et les bars, pour y résoudre des crimes de façon peu orthodoxe.

Alors, dès la parution de «Portes ouvertes», un roman sans l’inspecteur Rebus mais où on nous promet un «Dortmunder» revisité par Rankin, je me suis donc précipité sur ce livre avec appétit.

Petite parenthèse...Vous connaissez Donald Westlake et sa série Dortmunder ? Cette série, hilarante au possible, nous présente John Dortmunder un voleur malchanceux et son groupe de «travail». Ce gang a une particularité, il rate ses coups et se place, à chaque occasion, dans des situations rocambolesques et leurs incompétences en font des personnages tout à fait sympathiques. Un véritable plaisir !

«Portes ouvertes» semblait vouloir exploiter cette veine de personnages un peu «losers» qui par leur amateurisme et leur gaucherie, vont se mettre dans des situations très inconfortables ...

Déçu ? Je l’ai été un peu. Mes attentes étaient grandes ! Mais j’ai quand même passé un bon moment de lecture car Ian Rankin est un excellent conteur et son histoire était quand même bien intéressante. Cependant, je ne peux pas dire que «Portes ouvertes» soit  un grand roman, du grand Rankin !

C’est vrai que l’on y retrouve le style efficace de Rankin: sa capacité à décrire les bas-fonds d’Édimbourg et son talent pour nous présenter des personnages qui ne manquent pas d’intérêt, par leurs pensées et leurs actions. Mais ce roman, en ce qui me concerne, manque un peu de vitalité, de punch; «Portes ouvertes» se lit agréablement mais déçoit les attentes si on s’attend à être surpris, à être impressionné, à ce que l’auteur nous en mette plein la vue !

À Édimbourg, chaque année, tous les musées ouvrent leurs portes pour recevoir  gratuitement toute la population. Trois amis, honnêtes, bons citoyens mais en quête de sensations fortes, imaginent un vol de peintures lors de cette journée. Mike est un millionnaire qui a fait fortune en informatique. Robert est directeur de l’Institut d’art et Allan est banquier. Pour diversifier les compétences de l’équipe, les trois éventuels voleurs s’adjoignent un jeune peintre spécialiste de la contre-façon et un petit mafieux, spécialiste en crime de toutes sortes.

L’équipe complétée, les cinq «amateurs d’arts» préparent presque minutieusement leur coup. On essaie de penser à tout et de prévoir l’imprévisible. Le plan semble excellent ! La stratégie est au point.  Nos futurs criminels voguent entre le désir de posséder une toile de grands maîtres écossais et quelques relents de culpabilité avant le fait. Le subterfuge fonctionne, le vol est réussi et chacun retourne chez lui avec son propre butin. Mais c’est à ce moment que «notre» plaisir commence ! On assiste à une comédie d’erreurs qui font la joie de l’enquête de l’inspecteur Ransome.

Vous passerez sûrement un bon moment de lecture en parcourant «Portes ouvertes»; on ne peut nier les qualités d’écrivain de l’Écossais Ian Rankin, surtout sa capacité à raconter une bonne histoire. Évidemment, quand on s’attend à plus, quand on espère que l’auteur nous en mettra plein la vue, nous risquons d’être un peu déçus. Mais sans attente, vous passerez sûrement un bon moment de lecture.

Si vous ne connaissez pas Ian Rankin, je vous recommande grandement sa série avec John Rebus. Vous y découvrirez un personnage attachant malgré ses petits travers, son amour de la musique et de l’alcool. Et en plus, vous aurez la chance de découvrir Édimbourg, la ville tant aimée de cet inspecteur bien particulier.

Et si vous voulez vous amuser en lisant de très bonnes histoires, allez à la rencontre de John Dortmunder et de son créateur, Donald Westlake.



Au plaisir de la lecture.

Portes ouvertes
Ian Rankin
Éditions du Masque
2011
330 pages

Commenter cet article

Pichenette 05/12/2011 23:25

2 bonnes idées d'un coup!
Ca me dit quelque chose Donald Westlake. J'ai dû en emprunter à la bibliothèque, mais comme je ne note pas, j'oublie...

Richard 05/12/2011 23:30



Deux idées pour le prix d'une !!


Une aubaine, ma chère !!


Au plaisir de te lire ...


Amitiés



La Ruelle bleue 04/12/2011 21:27

Ah, on sent la nostalgie du feu inspecteur Rébus... Bon, je note en tout cas les Dortmunder de Westlake : il faudra que je tente !

Richard 04/12/2011 22:11



Et oui !! Tu as bien vu !


Tu me reparles de tes lectures de Westlake ...


Amitiés



Marie 04/12/2011 16:44

Il aime beaucoup cet auteur ! Il en a acheté plusieurs il y a quelques mois juste avant que nous partions en Ecosse. Je crois que le cadre de ces livres est Edimbourg... Je vais m'y attaquer dès
les vacances de Noël ! :-)

Richard 04/12/2011 16:57



Et bien, j'ai hâte que tu m,en parles.


Bonnes lectures et joyeuses Fêtes !!!



Marie 04/12/2011 16:19

Mon compagnon a lu plusieurs titres de cet auteur. Il faudrait que je les lise moi aussi !

Richard 04/12/2011 16:23



Est-ce qu'il aime cet auteur ??


Sûrement que tu pourrais essayer un des premiers romans qui met en vedette son personnage fétiche.


Bonne lecture !



La petite souris 04/12/2011 09:37

figure toi mon cher ami, que je n'ai jamais reussi à rentrer dans l'univers de cet auteur. Je ne pourrai t'en expliquer la raison, mais par deux fois j'ai essayé de lire un de ses romans et par
deux fois j'ai reposé le livre à moitié de celui ci. Pourtant je ne remets pas en cause le fait que ce soit un auteur renommé et fort apprécié des amateurs du genre. Mais voilà, la litterature est
une alchimie. Elle fonctionne avec son lecteur ou non. Ce n'est pas le cas avec moi, mais qui sait, il s'agit peut être d'attendre le bon moment. Je retenterai peut être un jour une troisième et
dernière fois !^^

Richard 04/12/2011 12:19



Oui, tu as raison, la littérature est une alchimie dans laquelle nous ne comprenons pas toujours pourquoi on aime ou pas, pourquoi celui-ci et pas celui-là ....


Et c'est ce qui fait que l'on aime en parler ...


Bon dimanche, cher ami !


 



Liliba 03/12/2011 20:56

;-)))

Richard 03/12/2011 20:59



Et voilà !! Un ange de plus !!!






Liliba 03/12/2011 18:43

Un auteur que je ne crois pas avoir encore lu... ah là là, ces lacunes !!! Jamais ma vie ne sera assez longue pour tout lire !

Richard 03/12/2011 19:56



Et bien prenons les journées une par une ... et les livres, un par un ... et souhaitons-


nous que le ciel ressemble à une immense librairie ....


Amitiés



zazy 30/11/2011 13:52

Je ne peux faire ça à ma gentille bibliothécaire qui suit ma liste que je lui ai envoyée par mail.... 11 livres m'attendaient alors que je n'ai pas encore lu tous ceux que j'avais emprunté la
dernière fois !!!! une perle cette jeune femme, alors, non pas de tintouin auprès d'une si gentille personne

Richard 01/12/2011 01:52



Tu as raison.


Une bonne bibliothécaire ou une bonne libraire ... C'est très précieux !!



zazy 29/11/2011 22:16

Richard, STP, mon porte-monnaie t'implore !!!!
La bibliothèque ne le possède pas, je vais donc devoir l'acheter. Je ne suis qu'une faible femme incapable de résister à une bonne lecture !!!!

Richard 29/11/2011 23:41



Mais, pauvre faible femme, ne te laisse pas manipuler par le chant des sirènes littéraires ...


Force ta bibliothèque à l'acheter, fais la grève de la faim, use de violence physique ou de torture mentale ...


Et si ça ne fonctionne pas, je t'enverrai mon exemplaire ... quand tu seras emprisonnée !


Bonne lecture, Zazy


Amitiés



Astazie 29/11/2011 14:34

Une atmosphère qui me tente avec la critique adaptée!!
Merci pour ce partage .

Richard 29/11/2011 19:10



C'est un plaisir !


Merci pour votre visite et votre commentaire !



Alex-Mot-à-Mots 29/11/2011 12:55

Pas un de mes auteurs favoris, même si j'ai beaucoup aimé la ville d'Edimbourg.

Richard 29/11/2011 13:26



Quelle belle ville !! Inspirante ...


Bonne journée .



Anne 28/11/2011 15:41

Le premier Rebus est enore dans ma PAL !! Il faut que je lui fasse une place... (un de plus)

Richard 28/11/2011 16:52



Et je pense que tu ne le regretteras pas !


Bonne lecture !


 



Oncle Paul 28/11/2011 14:51

Bonjour Richard
Je pense que lorsque l'on découvre une ville dans laquelle évolue des personnages et un auteur qu'on aime, on ressent à la lecture un sentiment différent. On n'est plus vraiment dans un imaginaire
et l'on peut suivre les protagonistes avec un œil plus critique. Peut-être.
Accessoirement peux-tu aller sur http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/ et me dire ce que tu en penses. Merci
Amitiés

Richard 28/11/2011 15:01



Bonjour Paul,


C'est vrai que suivre un personnage dans un endroit connu, nous donne des émotions littéraires différentes ... J'aime beaucoup, me situer avec le personnage et reconnaître les lieux où se situe
l'action. Et le contraire est aussi vrai: suivre l'imaginaire de l'auteur dans un lieu inconnu possède de grands avantages ...


Quel que soit le lieu, connu ou inconnu, on demande que l'auteur nous raconte une bonne histoire ... Le reste devient une valeur ajoutée ...


Je vais aller voir, ce "nouveau site" ?? Tu vas animer deux blogues ??


Je t'en reparle.


Amitiés



Morgouille 28/11/2011 14:09

Coucou Richard !
J'ai découvert Ian Rankin l'année dernière grâce à un ami et j'ai avalé les trois premières enquêtes de John Rebus : j'adore !!! Du coup, je pense lire toute la série dans l'ordre. Par contre, je
ne connais pas Dortmunder et tu m'as beaucoup intriguée... J'ai bien envie de découvrir cette série ! :)
A bientôt et merci pour ce chouette billet !

Richard 28/11/2011 14:53



Bonjour Morgouille,


Tu auras sûrement beaucoup de plaisir à lire les aventures criminelles mais rocambolesques du gang de Dortmunder ...


Et bonnes lectures avec Rebus !!


Amitiés