Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

MomentumJe n’ai jamais été un amateur de romans d’espionnage. Je n’ai jamais terminé un livre de John Le Carré et Robert Ludlum m’ennuie profondément (surtout depuis qu’il écrit des romans même après sa mort, il y a 10 ans !). Alors quand j’ai commencé le dernier roman de Patrick de Friberg, je savais que ma tiédeur pour ce genre ne lui rendrait pas service.

Cependant, quelques critiques positives, glanées ici et là, me donnait l’espoir de pouvoir, enfin, apprécier un roman où s’entre-mêlent politique, relations internationales, complots, magouilles, rebondissements, meurtres, tractations et amours débridées. Et comme de fait, j’ai retrouvé tout cela dans «Momentum» et bien plus! mais je n’ai pas trouvé la flamme qui m’aurait converti au genre. Je suis tout de même convaincu que les amateurs de romans d’espionnage apprécieront grandement ce roman touffu, imaginatif et iconoclaste.

L’histoire est complexe (c’est sûrement une caractéristique du genre ... ! ) et comporte plusieurs éléments:

  • un jeune soviétique est envoyé  pour infiltrer le Québec;
  • le KGB prépare un complot pour prendre le contrôle du Canada;
  • Gilles Drouin, nouvelle vedette montante de la politique québécoise sera bientôt élu premier ministre du Québec; derrière sa carrière truffée de magouilles financières, se cache un passé trouble de formation d’agent du pouvoir soviétique;
  • les services secrets français et canadiens participent également à la danse;
  • et enfin, quelque part, un «bateau-fantôme» ressurgit dans les eaux territoriales russes, près de la Sibérie.


Alors, le lecteur est entrainé dans ce tourbillon politique qui prend «racines» à des époques différentes et par des personnages qui traversent le temps, en nous laissant l’impression qu’ils sont un peu dilués dans l’histoire. Les élections approchent, l’objectif sera atteint dans quelques mois, il reste à tout faire pour que rien ne cloche, pour que tout se passe, comme prévu, il y a quelques 30 ans.

Mais deux personnages viennent troubler les rouages bien huilés du scénario établi.

Un journaliste français reconnait un joueur important de cette partie et se pose LA bonne question: pourquoi cet échange d’enveloppe brune (tiens tiens !!!) entre cette personne influente de l’entourage du futur premier ministre et un homme au complet foncé ???

Une femme, désoeuvrée, alcoolique, regarde la télévision; c’est sa principale activité ... en buvant, évidemment. Une belle journaliste raconte la vie d‘un homme. Cet homme, un maçon, supporte Gilles Drouin dans sa campagne électorale. L’homme simple, l’humble artisan qui croit à ce nouveau politicien ? Peut-être ! Mais elle, du fond de sa roulotte au Nouveau-Brunswick, elle reconnaît le seul homme qui l’a demandée en mariage et qui pourrait être le père de sa fille.

Ces deux intrus, non invités dans cette pièce de théâtre écrite il y a trente ans par un auteur russe, viennent compliquer la réalisation du dernier acte de la représentation. Qui se cachent derrière ces acteurs ? Qui sont les vrais et qui sont les faux ? Quelles sont les véritables motivations de chacun des acteurs de cette pièce ?

Beaucoup de mystères pour le lecteur empressé de se laisser porter par l’intrigue.

J’avoue que j’ai eu beaucoup de difficultés à trouver le fil qui me permettrait d’accrocher à l’histoire et à y rattacher toutes les intrigues. La multitude de personnages, les allers-retours entre trois époques, les narrateurs différents et surtout, la complexité des différents maillons de l’affaire ont donné un dur coup au non-amateur de romans d’espionnage que je suis. Nul doute que l’amateur s’en régalera.

On ne peut pas dire que l’auteur manque d’imagination. Les multiples rebondissements, les «changements de costumes» de quelques personnages et la fin surprenante, atténuent, quelques fois, l’impression que l’on est un peu perdu dans l’histoire. Était-ce prévu par l’auteur ? Ou est-ce plutôt mon manque d’habiletés de lecteur pour ce genre de romans ? Et voilà, un autre mystère !

En dernier lieu, je tiens à souligner, quand même, le plaisir que j’ai eu à voir le Québec au centre d’un grand complot mondial ! Habitués que nous sommes à être une «quantité négligeable» sur la scène politique internationale, je trouvais ce choix assez audacieux.

Alors, amateurs de romans d’espionnage et d’intrigues internationales complexes, ce roman est tout à fait pour vous. En ce qui me concerne, malgré le fait que l’auteur m’ait fait travailler, je peux quand même dire que j’ai apprécié quelques moments de lecture, surtout en appréciant la qualité de la langue et le style «punché» de l’auteur.


Voici donc quelques extraits qui illustrent mon propos:


«Les deux jeunes garçons couraient ensemble les forêts et les rivières. Ils étaient les meilleurs élèves de l’école buissonière, trappaient, chassaient, cavalaient devant l'ours des terres du presbytère ou s’aspergeaient de l’urine d’orignaux femelles pour avoir le plaisir de se faire charger par un grand mâle en rut.»

«Il l'aimait comme son propre enfant. Il le détestait, aussi, comme la meilleure de ses amantes ou le plus lointain de ses souvenirs.»

«Sur le pont du navire, tout était rouillé et marqué par la lèpre de l’abandon.»

«Je croyais autant aux coïncidences qu’au bon coeur des américains ...»


Bonne lecture !

Momentum
Patrick de Friberg
Les Éditions Goélette
2011
312 pages

 

Visionnez la superbe bande annonce de Momentum :

 

 


 

 

Commenter cet article

lespolarsdemarine 09/01/2012 14:14

Je viens de découvrir que tu l'as lu.
Je n'aime pas trop non plus les histoires d'espionnage. Toutefois je me suis laissée tentée par l'achat de ce roman lorsque j'ai rencontré l'auteur à Mennecy avec Laurent Guillaume et Nicolas
Grondin.
Je l'ai donc sur mes étagères. Je te donnerai mon avis.
Amitiés

Richard 09/01/2012 15:28



Comme toi, je ne suis ps amateur de thriller d'espionnage mais Patrick est tellement sympathique ... que j'ai lu son livre et fait une chronique (qu'il a quand même apprécié !!) assez nuancée.


J'ai hâte de voir ce qu en penseras !!


Amitiés



CHAMARIE Lydia 11/06/2011 17:36


Coucou Richard, je n'ose plus venir chez toi de peur de ne point y voir autre chose que les livres fabuleux que tu lis.

Un jour peut-être aurai-je la surprise d'y voir l'un des miens (seront-ils aussi fabuleux ?)

Gros bisous,
Lydia


Richard 11/06/2011 19:12



Bonjour Lydia,


Merci pour tes visites ... risquées !!!


La surprise viendra, sois-en certaine !!


Bonne journée



Asphodèle 10/06/2011 21:43


Bonsoir mon ami !!
Je passais juste faire un coucou avant la prière du soir (je ri-go-le !)et me suis amusée à lire tes commentaires ! J'ai eu l'auteure aussi il y a 15 jours (celle que tu trouvais jolie
d'ailleurs...) qui m'a laissé un commentaire sympa et j'avoue que ça fait...bizarre !! Je suis en train de lire la suite, j'espère qu'elle ne va pas me refaire le coup, mon ti' coeur va pas tenir
!! Bisous et à bientôt !


Richard 10/06/2011 23:27



Bonjour Asphodèle,


C'est très gentil ces petites visites  ... nocturnes avant la prière !!!


Et bien moi, j'espère qu'elle te refera le coup; ton p'tit coeur est sûrement assez solide.


Bonne nuit (ici, je chante une berceuse .... Tu l'entends ??)


Et à bientôt !



David Mourey 10/06/2011 21:39


Bonsoir cher Richard. Je peux aimer les romans d'espionnage. Je devrai donc lire ce dernier car visiblement, sans devenir fan, tu lui trouves quelques qualités intrinsèques. Merci et à bientôt.


Richard 10/06/2011 23:25



Salut David,


Oui, je pense que tu apprécieras ce roman ... Et j'espère que tu m'en donneras des nouvelles.


Bonne fin de semaine


À très bientôt !



Mamoune 10/06/2011 19:39


bonsoir richard
moi non plus je ne suis pas adèpte des romans d'espionnage ,ni des films où j'ai du mal à suivre, c'est trop complexe !!
merci pour ton commentaire ça me fait palisir
bises,et bon weekend
à bientôt
Mamoune


Richard 10/06/2011 20:41



Bonne fin de semaine. à toi aussi !


Bonne lecture !!



pyrausta 10/06/2011 11:05


rien que pour le nom de l'homme politique je devrais lire le roman.J'ai assez apprecié John Le Carré (si tu ne l'as pas fait lis la Constance du jardinier...Suspense garanti,questionnement sur
certaines politiques ,roman bien ficelé).Autre genre que le polar mais qui met parfois le doigt sur certains scandales.c'est ce qui pour moi fait l'interet du genre.(dont je ne suis pas fan pour
autant)


Richard 10/06/2011 12:13



Bonjour,


John Le Carré, j'ai essayé plusieurs fois ... et jamais je n'ai été capable de terminer le roman. J'ai vraiment de la difficulté avec ce genre. Je ne sais pas pourquoi. Paresse mentale,
peut-être, je suis peut-être incapable de "travailler" avec les nombreux personnages ...


Mais de toute façon, tellement d'autres romans me passionnent ... on ne peut pas tout aimer !!


Tu vois, j'ai vu le film de "La constance du jardinier" après avoir été incapable de terminer le livre ...


Bonne lecture et à bientôt !



l'or des chambres 09/06/2011 19:26


Je n'apprécie pas trop les romans d'espionnage alors pour cette fois je ne suis pas trop tentée mais je tenais tout de même à te faire un petit coucou, tu vas bien Richard ? Bisous et bonne soirée


Richard 09/06/2011 21:28



Comme tu es gentille !


Je vais très bien ... Beaucoup de lectures à faire, une PAL qui prend de l'ampleur à chaque semaine, des découvertes, le soleil, l'été et les vacances qui s'en viennent !!!


Et toi, ça va ?


Bonne journée et surtout, bonnesssss lecturessss


Amitiés



Gwenaelle 09/06/2011 18:44


Bonjour Richard, ta remarque sur L. Ludlum m'a bien fait rire. Comme je ne suis pas fan, moi non plus, de romans d'espionnage, je passe allègrement sur celui-ci... Amitiés. ;-)


Richard 09/06/2011 19:08



Bonne lecture et bonne journée !


À bientôt !



Oncle Paul 09/06/2011 15:42


Bonjour Richard
j'ai lu énormément de romans d'espionnage, principalement d'auteurs Français, et c'était reposant. Mais Le Carré, Ludlum ne m'ont jamais tenté. Alors pour pas se replonger dans ce genre d'histoires
?
Amitiés


Richard 09/06/2011 15:49



Mais peut-être, cher oncle Paul, qu'un roman d,espionnage québécois pourrait te réconcilier avec le genre ?


Amitiés



sophie57 09/06/2011 12:46


j'ai vu moi aussi son commentaire sur facebook, c'est chouette quand les auteurs lisent et apprécient les billets que l'on fait, et quand ils prennent le temps de le dire!déjà un bon point pour
lui!


Richard 09/06/2011 15:54



Oui ! Et j'ai été touché par ce commentaire très gentil; malgré mes réticences, il a également publié ma chronique sur son mur Facebook !!!


Je me ferai un plaisir de découvrir ce qu'il a écrit avant et à suivre ses prochains romans ...


Bonne journée, Sophie !


Amitiés !



gridou 09/06/2011 12:14


En tout cas l'auteur apprécie ton article (cf Facebook), et ça, c'est plutôt flatteur non ???


Richard 09/06/2011 12:22



En effet, j'ai été touché !!! Je ne connais pas cet auteur, je ne l'ai jamais rencontré mais, par le biais de Facebook, il me semble être extrêmement gentil ...


Malgré mes réticences quant au genre, je me promets de suivre sa carrière car j'aime bien son créativité ! Il a déjà publié d'autres romans sous le pseudonyme de Mornevert. J'irai certainement le
découvrir ...


Amitiés !



Alex-Mot-à-Mots 09/06/2011 11:37


Moi non plus, je n'aime pas ce genre, donc, je passe mon chemin, malgré tes bons points.


Richard 09/06/2011 11:46



Et voilà notre droit de lecteur: faire des choix !!!


Bonne journée Alex !



Asphodèle 09/06/2011 11:02


Comme toi, j'ai toujours abandonné les romans d'espionnage en route !! Peut-être parce que la guerre froide terminée (plus ou moins), l'intérêt était moindre ! Et pas envie de m'y remettre... Je
passe mon tour !
Bises :D


Richard 09/06/2011 11:46



Ce sera pour une prochaine fois !!! On ne peut pas tout aimer !!!


Bonne lecture !!!



gridou 09/06/2011 10:45


Salut Richard,

moi non plus je ne suis pas fan d'espionnage (jamais lu d'ailleurs) mais ton article m'a bien fait rire. Au moins tu as le recul nécessaire pour en parler.
petite question: dans ta citation, "cavalaient devant lours des terres du presbytère ", il manque un " ' " ou lours est encore un mot que je ne connais pas et que tu vas m'apprendre ??? ;)


Richard 09/06/2011 11:45



Bonjour Gridou,


Cher oeil de lynx qui voit tout !!! Tu n'apprendras pas un mot nouveau aujourd'hui ... J'ai effectivement fait une erreur de retranscription ... que j'ai immédiatement corrigée !!


On devait lire : " ... l'ours des terrres du presbytère ..."


Merci !!!



Nadael 09/06/2011 09:57


L'univers de l'espionnage m'a jamais attiré, en même temps, je n'en ai jamais lu donc, peut-être serait-ce une lecture à tenter...j'aime bien la bande-annonce!


Richard 09/06/2011 11:39



Et bien tu m'en reparleras !! Il y a beaucoup d'avis positif, ici au Québec. J'ai hâte de voir comment la France pourrait réagir à ce genre de romans ...


À bientôt !



pichenette 09/06/2011 07:23


Le Québec au centre d'un complot KGBiste! Voilà qui a dû te séduire malgré tout.


Richard 09/06/2011 11:38



Ça prenait beaucoup d'imagination pour imaginer cet intérêt des Russes pour ce pôvre petit Québec qui stratégiquement se situe tout près des USA ...


Bonne lecture, mon amie!



Lystig 09/06/2011 06:00


à un quart d'heure, je "m'a crompée" : je voulais dire vendredi !
je te souhaite une bonne nuit puis une bonne journée !

bises


Richard 09/06/2011 11:36



Je saurai être patient !!!



Paco 09/06/2011 00:17


Je ne suis pas non plus un amateur de romans d'espionnage.. Par contre, j'ai aimé un ou deux Ludlum tout de même.


Richard 09/06/2011 01:26



Tu pourrais peut-être essayer celui-là !!!


Bonne lecture !



Lystig 08/06/2011 23:45


Bonsoir Cher Cousin
pas fan de roman d'espionnage non plus,pour les mêmes raisons... trop de personnages, etc.
j'ai terminé auj un polar qui m'a bien plu, j'en parlerai demain.

Bises

@ tout bientôt


Richard 09/06/2011 01:25



Bonjour Lystig,


Merci pour ta visite. Je te lirai, demain ...


Amitiés