Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

L-Invisible.jpgL'Invisible de Robert Pobi

 

Nous avons plusieurs ingrédients :

 

·     Jake Cole, travailleur indépendant pour le FBI. Son don : il lit les scènes de crimes de façon magistrale et arrive à entrer dans l'esprit des psychopathes.nIl est le fils d'un peintre reconnu dans le monde entier, qu'il n'a pas vu depuis 30 ans ;

 

·     Jacob Coleridge, père de Jake, souffre de la maladie d'Alzheimer. Cet homme est un Artiste peintre hors du commun. Il vit reclus depuis quelques années à Montauk, Long Island dans la maison familiale. Il a des crises de démence qui nécessitent une hospitalisation ;

 

·     Hauser, shérif de Montauk. Il doit faire face à un double homicide particulièrement sanglant dont le modus operandi fait penser à un meurtre perpétré il y a 30 ans ;

 

·     Dylan, Ouragan d'Atlantique d'une puissance inégalée avec un diamètre de plus de mille neuf cents kilomètres. Il se dirige droit sur Montauk, Long Island.

 

Vous mélangez tout ça et vous avez un roman brillant, haletant, que dis-je ? Démentiel !

 

Avec une maîtrise parfaite des codes qui font les plus grands thrillers, Robert Pobi, dans ce premier opus, nous entraîne dans un siphon sans fin où nous ne soupçonnons pas le dénouement de l'intrigue avant les dernières pages !

 

Excusez-moi, rien que d'y penser je suis à bout de souffle !

 

« L'Invisible » m'a charmée par la description des lieux, des personnages, l'ambiance électrique dans la ville, la veille d'un ouragan, l'évacuation panique des habitants... (j'aime quand il y a des détails).

 

Le style et l'écriture de l'auteur sont fluides.

L'intrigue est brillantissime (ma correction informatique n'est pas d'accord mais pas grave)

C'est Brillantissime ! (et Toc ! non mais...)

Bref, c'est du lourd, faites-vous plaisir!

 

Un vrai coup de coeur ! :))

 

L'Invisible 

Robert Pobi

Editions Sonatine

Mai 2012

424 pages

 

Faites une petite visite sur le site très spécial de cet auteur canadien anglais: le site se trouve ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yo 25/10/2012 18:51

salut à tous,
ai lu ce bouquin à sa sortie,,,,trop de détails,,tuent le détail,,,4OOp d aller-retour en voiture,,d enquêtes inutiles et stériles,,merci aux 20 dernières pages,de nous trouver une excuse d'avoir
tenu jusqu'au bout,et,,, de m avoir empêché de me nouer se livre à la cheville et de me pencher hors d'une barque au milieu d'un lac(sans l'avis de Gaëlle,j en aurai fait un allume barbecue à peine
arrivé à la moitié) ,,,,,,bref,très belle écriture mais sans réelle attraction quant au sujet de base,,,peut être que l'auteur n'a pas assez osé(manque 500p pour en faire un truc trop
bien),,,bref,,,,ci gît mon avis.

Richard 25/10/2012 19:04



Bonjour Yo,


Comme je n'ai pas lu ce roman, je peux difficilement commenter ton avis !!


Bonne lecture



Foumette 18/07/2012 11:01

Je viens de le terminer...j'ai beaucoup aimé mais je mets un petit bémol concernant le début que j'ai trouvé lourd. Il reste cependant un très bon livre et j'étais comme toi à bout de souffle vers
la fin...
Je trouve que ta chronique est délicieuse...tout est dit sans en dire trop! Certains livres ne sont pas faciles à chroniquer sans en dévoiler l'intrigue et là tu as parfaitement réussi ton coup!!!
La bise...

Gaëlle 20/07/2012 21:31



Merci ma jolie Bichoufoumette !!!:))))



dewilde 12/07/2012 19:25

Coucou Gaëlle,

Ta chronique est vraiment bien équilibrée, j'aime beaucoup.
Tu livres l'essentiel et surtout tu donnes envie de lire L'invisible. Il y a de ces bouquins pour lesquels on se dit "bof" et puis, on tombe sur une chronique et le "bof" se mue en besoin
impérieux. Je l'ai donc noté dans mon carnet à spirales mais je ne le lirai pas dans l'immédiat. Mais je te dis "Bravo" et je dis toujours, allez presque toujours, ce que je pense. Amitiés. Jean.

Gaëlle 12/07/2012 19:31



:)))) Merci Jean ! 


Cela me touche , c'est ma deuxième chronique, je suis plus que novice


mais je ne compte pas m'arrêter là !


Amitiés


Gaëlle



Emeraude 10/07/2012 21:15

j'ai beaucoup aimé aussi et j'ai trouvé l'ambiance "électrique" dû à Dylan vraiment bien trouvé. Par contre je n'ai pas eu de coup de coeur parce qu'au final, j'ai trouvé que la fin n'était pas si
originale et surtout prévisible dès les premiers indices...

Gaëlle 12/07/2012 08:01



Bonjour, merci du compliment ! 


Vous êtes une vrai détective alors ! :))  


Au plaisir d'échanger à nouveau...



Marie-Rose 10/07/2012 11:36

Bonjour,

Le prix littéraire Confidentielles existe depuis 5 ans maintenant.
Le jury est composé de 10 membres du site pour le prix du thriller français et de 10 bloggeuses pour le prix du roman français.
Ces prix récompensent des livres parus entre mai 2011 et mai 2012.
Si vous souhaitez faire partie de ce jury, nous vous communiquerons dans les semaines à venir la sélection.
Les livres vous seront ensuite envoyés par courrier et nous vous demanderons de nous donner votre classement fin septembre.

Cordialement,

Marie-Rose

Richard 10/07/2012 17:11



Bonjour Marie-Rose,


Gaêlle est une chroniqueure régulière de "Polar, noir et blanc". Elle accepte avec plaisir votre offre. S'il-vous-plait, m'écrire un petit mot en message personnel (cliquer sur "contact" en haut
à droite du blog), je vous transmettrai l'adresse mail de Gaëlle.


Au plaisir !!



Catherine 09/07/2012 16:01

Merci Gaëlle, je note ; passe un bel été !

Gaëlle 10/07/2012 20:02



Merci !


Toi aussi !


 



Lystig 08/07/2012 15:34

je note le coup de coeur de Gaëlle

Gaëlle 08/07/2012 17:05



Merci !  :))



Oncle Paul 08/07/2012 15:22

Bonjour Richard et Gaëlle
Je suis d'accord
C'est brillantissime et j'ajouterai : c'est pas du toc ! Quant à l'épilogue, comme je l'ai écrit à plusieurs reprises dont dans ma chronique, Dame Agatha ne l'aurait pas renié ayant la première
culbuté les règles du roman policier.
Amitiés

Richard 08/07/2012 23:07



Merci Oncle Paul !!


Il semble que Gaëlle a bien ressenti ce roman !! J'attendrai donc sa sortie en livre de poche même si la chronique est très tentante !


Amitiés