Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Carine

ShadowmanSmoky Barrett, agent du FBI, responsable du CASMIRC (Centre de recherche et d’investigation sur les enlèvements d’enfants et les meurtres en série a perdu son mari et sa fille, assassinés sous ses yeux. Traumatisée, elle ne peut plus exercer son métier.

 

Pourtant, elle n’aura d’autre choix que de lutter contre ses propres démons.

 

Suite au MEURTRE de son amie d’enfance Annie King, sous le regard de sa fille Bonnie, Smoky reprendra sa place, à la tête de son équipe.

 

Le tueur qui se fait appeler SHADOWMAN «le fils des ténèbres», lui a envoyé la vidéo du meurtre ainsi qu’une lettre lui étant adressée personnellement.

 

Celui qui se prétend être le descendant de Jack l’éventreur, la met au défi de l’arrêter. Pour ça, il enchaînera les menaces sur les membres qui constituent son équipe et qui sont désormais sa seule famille.

 

Alors, Smoky remontera dans «le train noir», celui qu’elle a découvert dès sa première enquête : un grand serpent noir assoiffé de sang, pour traquer et mettre un terme aux agissements de ce tueur.

 

 « Je l’entends approcher, crachant sa fumée, tout agressivité, ombres et fureur. En suivant sa route, on peut apercevoir, quand il passe, les lugubres occupants de ses compartiments »

 

« Le train noir contribue à étoffer mon orgueil, une arrogance qui pourrait causer ma perte si je n’y prends pas garde. Pour le moment je le laisse rouler »

 

 

La force de SHADOWMAN réside dans le personnage principal : Smoky Barrett, plus que dans la qualité de l’intrigue.

 

Ce roman nous offre un scénario classique et sans surprise. L’identification du tueur pour ma part est rapide, mais n’enlève rien à la lecture de ce thriller.

 

Je me suis surprise, à plusieurs reprises, à me demander comment, Cody Mc Fadyen -un homme- pouvait nous retranscrire avec autant de justesse toutes les émotions d’une jeune femme : la DOULEUR, les doutes, la tristesse mais aussi la force, la volonté et le courage.

 

C’est ainsi que dès les premières pages, j’ai été totalement captivée par cette femme, effondrée par la perte des deux personnes les plus importantes de sa vie, et qui faisait preuve malgré tout d’une ténacité féroce pour retrouver un semblant de sérénité.

 

C’était ma première lecture de Cody Mc Fadyen avec SHADOWMAN. J’ai hâte de découvrir son deuxième titre, où nous retrouverons le personnage de Smoky et ainsi nous découvrirons ses progrès, peut-être des changements voire une métamorphose … autant de questions en suspens pour moi !

 

 

Cette chronique a été écrite par Carine Boulay, collaboratrice à "Polar, noir et blanc".

 

 

Cody Mc Fadyen est né au Texas en 1968. Son premier roman "Shadowman" est devenu un best-seller international. Trois autres ont suivi depuis : "La mort en face", "The daker side" et "Abandonné". Il vit en Californie du Sud avec ses deux labradors noirs, boit du café (en quantité), joue de la guitare (mal) et lit (voracement).

 

 

 

 

 

 

SHADOWMAN

 

Cody Mc Fadyen

 

Thriller

Editions Pocket

530 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                          http://home.codymcfadyen.com/

Commenter cet article

Catherine 16/04/2012 14:11

Bonjour Richard, et bienvenue à Carine ! Sa note de lecture donne envie de lire cet auteur que je ne connaissais pas (merci pour la découverte !). Bonne semaine.

Carine 16/04/2012 19:30



Oups ... j'avais déjà mis un petit mot en réponse à ton commentaire Catherine mais apparemment il n'a pas été pris en compte ... Un plaisir pour moi de te faire découvrir un auteur mais encore
plus de t'avoir transmis l'envie de le lire ... Bonne semaine à toi aussi ! Carine.



Lystig 15/04/2012 19:24

si il a deux labradors noirs, il ne peut être que quelqu'un de bien ;)

Carine 16/04/2012 19:32



J'ai un problème ce soir avec mes réponses à vos commentaires ! grrr ... Amour partagé des chiens apparemment ... peut-être partageras-tu bien plus encore avec son livre ... Je te souhaite une
bonne soirée ! CArine.



christine Roy 15/04/2012 12:57

Je ne connais pas encore cet auteur ! Brrr, j'en frémis d'avance ! Quand à la possibilité pour un homme de décrire les émotions d'une femme ..... c'est le côté féminin qu'il y a en tout homme. Tout
comme la tenacité et le courage dont fait preuve Smoky, fait appel à son côté masculin. L'être humain est complexe, c'est ce qui en fait sa richesse !

Carine 16/04/2012 17:30



Un auteur à découvrir ma chère Christine ! Contrairement à toi je ne suis pas persuadée que tous les hommes aient cette capacité voire ce don à décrire les émotions intimistes d'une femme ... car
chez Cody Mc Fadyen c'en est un ! A l'inverse je trouve plus vrai ce que tu dis sur la femme ... Mais ce n'est que mon opinion ... et je te rejoins complètement sur le fait que l'être
humain est complexe et que cette complexité est une des composantes de sa richesse. Je te souhaite une belle découverte de cet auteur ! Carine.



Annie 15/04/2012 08:08

Bravo Carine de nous faire découvrir de nouveaux auteurs.Je n'avais jamais entendu parler de ce dernier mais tu as réussi à me donner l'eau à la bouche....cet opus est déjà inscrit sur ma liste
d'achat...et si je trouve les suivants....et bien,ils rejoindront ma PAL à grande vitesse.Bon dimanche!

Carine 15/04/2012 12:06



Tout le plaisir est pour moi Annie ... ces fameuses PAL qui vont finir par ressembler à des tours ! lol ... Bon dimanche à toi aussi ! Carine.



Foumette 14/04/2012 18:27

Bel article CArine!!! J'ai fait le contraire, j'ai lu La mort en face et pas encore Shadowman!! Il se trouve dans ma pal et n'attend que moi!!! La mort en face est un des livres les plus marquants
pour moi!!!J'ai pleuré comme une madeleine, je te dirai à quelle scène quand tu l'auras lu!!!Tu vas frémir à mon avis!!!

Carine 14/04/2012 19:18



Merci Foumette ... J'ai attaqué "La mort en face" ... j'espère vibrer autant que toi et pourquoi pas verser ma larme ... on en reparle avec plaisir à la fin de ma lecture ... Bises ! Carine.



dora-suarez-leblog 14/04/2012 17:40

j'ai beaucoup aimé ce que tu as dit de l'écrivain mâle qui peut écrire sur les sentiments féminins,parceque c'est une particularité de cet auteur que tu retrouveras dans "LA MORT EN FACE"

Carine 14/04/2012 17:57



Merci Ludovic. Pour tout te dire, je viens d'attaquer "La mort en face" ... je n'ai pas perdu de temps ! Envie pressante de retrouver Smoky ... Je pense me régaler une nouvelle fois. J'espère une
intrigue plus consistante, et c'est le pied total ... Bonne fin de journée à toi ! Carine.