Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

La-société-des-pères-meurtriersVoilà un petit livre qui contient son lot d’horreurs, de meurtres et surtout d’idées de droite, plus à droite que la droite d’extrême droite. Vous voulez une idée du cocktail vitriolique concocté par Michel Châteauneuf dans «La société des pères meurtriers»? Et bien, tenez-vous bien: racisme, sexisme, eugénisme, machisme, homophobie, inceste, meurtres, facisme, violence physique, psychologique et verbale; sectarisme, corruption politique et judiciaire et paris sur la date de la mort de certains personnages publics. Vous connaissez d’autres travers que l’auteur aurait oubliés ?

Au oui, j’oubliais, un narrateur invisible, sardonique, condescendant, complice et voyeur de toutes ces horreurs ... !

Et voilà !

Je suis resté bouche bée ! Que de questions ont surgi à la lecture de ce marché aux horreurs humaines. S’il y avait juste une once de vérité dans cette société ? Se peut-il que des humains ordinaires puissent aller aussi loin ? On explique le «tueur en série»; on connaît le dictateur sanguinaire; on côtoie à travers les pages de journaux le meurtrier ou le criminel; mais que notre voisin, avocat, chef de police, député ou professionnel de la santé agissent de cette façon, sans morale aucune, sans regret et sans remord? On sort bouleversé de la lecture de ce roman.

Christian Saint-Amant, un ex-policier, est fortement déçu de la «qualité» de sa progéniture; ses gênes «parfaits» ont malheureusement été souillés au contact des femmes qui n’étaient pas à la hauteur.

 

«Tel un horticulteur incompétent et suffisant, il avait planté les glands du chêne séculaire dans un sol contaminé. Lui, le fils unique, le seul dépositaire de la race, le «dernier des Mohicans», avait ruiné ce que quatorze générations avaient perfectionné depuis l’arrivée au pays de l’ancêtre, en 1690.»

 

Baby boomer d’extrême droite, une morale aussi volatile qu’une feuille ballottée par le vent d’un typhon, il s’inscrit comme membre «actif» de la Société des pères meurtriers.

Le lecteur assiste alors à cette effrayante exploration d’un cerveau dérangé, malsain, pas du tout tourmenté et à l’expression d’une motivation vérolée et malsaine. Et la découverte de cette association aux airs de KKK de la génétique donne froid dans le dos, autant par ses pratiques que par la philosophie qu’elle préconise.


Est-ce crédible ? Est-ce vraisemblable ? Très difficile à dire.

Est-ce un bon roman ? Oui ,car il raconte une bonne histoire. Mais elle est tellement grosse, tellement violente psychologiquement, que je ne peux faire autrement que de mettre un grand bémol à mon enthousiasme. J’avais souvent le goût de dire à l’auteur: «Trop, c’est trop ! ». Mais d’un autre côté,  on ne peut que s’incliner devant son «esprit tordu», le féliciter pour son imagination (on espère que c’est imaginé ...) qu’il a poussée au maximum.

Est-ce que je le recommande ? Peut-être ! Mais sûrement pas à tout le monde !

Si vous aimez le noir, le très noir! Si l’exploration des corridors les  plus sordides du cerveau humain vous intéresse, si l’ignoble et l’effrayant vous divertissent, cette histoire est pour vous. Comme on dit dans les pubs de librairie, si vous aimez Patrick Senécal, vous aimerez ce roman ...

Pour les autres, amateurs de Brunetti ou de Montalbano, passez votre chemin ... «La société des pères meurtriers» n’est pas pour vous.


Quant à moi, mi-figue mi-raisin, je lirai sûrement son prochain livre. J’aime bien le caractère percutant et dérangeant de l’auteur malgré quelques grimaces provoquées par un surplus de petits piments forts. En espérant que le prochain soit un peu moins épicé et peut-être un peu plus digestible ...

La-quete-de-Perce-Neige.jpgEn attendant, je vais essayer de me procurer son roman pour la jeunesse «La quête de Perce-Neige», récit sur le Moyen-Âge québécois. Je vous en reparlerai.

Tiens, je vous donne en primeur le titre de son prochain roman: «Bad trip au Sixième ciel».


Au plaisir de la lecture.

Site de l’auteur : Michel Châteauneuf


Blogue de l’auteur: La chronique du profanateur (oui, oui !!!)

 


La société des pères meurtriers
Michel Châteauneuf
Vents d’ouest
2010
171 pages

Commenter cet article

Asphodèle 01/04/2011 19:52


Bonjour Richard, je découvre ton blog et brrr...Mais il n'est pas QUE dans l'imaginaire cet auteur, la réalité dépasse parfois la fiction. Et tu en parles très bien... Je le note dans mon carnet
"noir" !! Même pas peur...


Richard 01/04/2011 20:19



Et bien, Asphodèle, je ne peux que te souhaiter la bienvenue dans mon modeste blogue. Je suis toujours très heureux d'avoir de nouveaux lecteurs ... ; ça me donne une petite dose d'énergie pour
continuer ...


Et j,aime bien la façon que tu écris !


Au grand plaisir de te lire ...


Amicalement



Liliba 30/03/2011 22:14


Quelle horreur ! Ce livre n'est pas pour moi, c'est certain !!!


Richard 30/03/2011 22:16



Il y en a tellement d'autres ... C'est une règle d'or: lisons ce que nous aimons ou ce que nous pouvons aimer ...



pyrausta 25/03/2011 10:19


l'âme noire fascine..et en France malheureusement on pourrait bien voir à l'œuvre des gens de droite et même d'extrême droite...
le livre sur le Moyen Age peut également me plaire.
Amicalement


Richard 25/03/2011 11:31



Bonjour Pyrausta,


Merci pour ton commentaire. je suis très heureux de ta visite ...


Au plaisir de te lire.


Amicalement !



Allie 24/03/2011 13:38


Je pense que son livre jeunesse me plairait plus que l'autre! Je vais surveiller ton billet pour La quête de Perce-Neige.


Richard 24/03/2011 14:05



Entendu !!


Bonne journée !



Mimi des Plaisirs 23/03/2011 22:40


Me connaissant, tu ne m'aurais pas recommandé ce roman, n'est-ce-pas? Je n'y résisterais pas!...Cauchemars assurés!


Richard 24/03/2011 03:49



Mais c'est évident, chère Mimi ...


Je te promets, d'ici peu ... j'ai quelques lecctures qui sauront te plaire et t'en...chanter ...


Au plaisir de la différence !!!


Amitiés



Alex-Mot-à-Mots 22/03/2011 16:27


Trop de violences psychologiques me rebutent. Je passe ce titre.


Richard 23/03/2011 02:27



C'est ton droit, chère amie.


Bonne journée et bonne lecture !



Claude LE NOCHER 21/03/2011 20:31


Salut Richard,
Voilà un roman qui me semble bien excitant, par ce côté dérangeant que tu évoques. Car, dans nos sociétés, nous savons bien qu'existent des monstres sans états d'âmes, meurtriers potentiels comme
ce personnage. Heureusement, le passage à l'acte reste rare !
Amitiés.


Richard 21/03/2011 21:48



Oui, je pense bien que ce récit saurait te plaire ... Mais ce n,est pas pour tout le monde ...


Les coeurs sensibles devraient s'en éloigner !!!


Amitiés cher collègue blogueur !!


Au plaisir


 



argali 21/03/2011 11:25


J'ignorais qu'il existait un Moyen Age québécois. J'ai hâte que tu en parles.


Richard 21/03/2011 12:37



À certains moments, on se demande même si on y est pas encore ... !!!!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 21/03/2011 10:20


Moi je dis à tenter quand même, mais dans une période de grande paix intérieure, pour passer outre certains détails trop noirs...
Bises


Richard 21/03/2011 10:45



Oui, je pense que tu vas aimer !!!



Gwenaelle 21/03/2011 08:40


Comme diraient les Italiens : e troppo forte per me! Je suis en mode "fleurette de printemps" mais j'admire ta ténacité, RIchard. Moi, je n'aurais jamais pu terminer un livre pareil!


Richard 21/03/2011 10:43



Mais ce n'était pas si difficile !!! C'est quand même un bon roman qui se lit aisément !



pichenette 21/03/2011 07:59


171 pages à l'aune de l'extrait ! Comme tu l'écris, ce n'est pas pour tout le monde. Nous sommes prévenus.


Richard 21/03/2011 10:42



Mais pour qui aime, il y a un plaisir de lecture !!!


Amitiés


 



sophie 20/03/2011 23:52


bouh j'ai peur!! je crois que cette fois je passerai mon chemin,, ça me semble plus raisonnable...
amicalement, Sophie.


Richard 21/03/2011 00:02



Mais tu es plus forte que cela, quand même !!!


Amitiés !



Cécile 20/03/2011 23:34


Si on le tente, on pourra au moins dire que tu nous auras prévenus et mis en en garde ! ;)


Richard 21/03/2011 00:01



Il demeure que ce récit est quand même un roman haletant !!!


Au plaisir de te lire ...


Amitiés


 



Mamoune 20/03/2011 22:59


bonsoir, Richard, brr tout ça me fait froid dans le dos, mais ces personnages sont certainement inspirés faits divers J'écoute sur un grande radio , les histoires criminelles racontées Jacques
Pradel, je me demande ce qu'il peut se passer dans la tête de ces gens là,
bonne soirée, bises, Mamoune


Richard 20/03/2011 23:59



Merci pour ton commentaire !


En effet, ça fait froid dans le dos !!


Amitiés



Anne 20/03/2011 22:44


Bof, je passerai certainement mon tour pour celui-ci !! Mais j'admire comme tu trouves toujours moyen de dire les choses positivement, Richard !


Richard 20/03/2011 23:58



Merci beaucoup, Anne ...


Au plaisir de te lire !



Lystig 20/03/2011 21:41


aucune ambigüité pour le moyen-âge !


Richard 20/03/2011 21:51



Je le savais !!!



Lystig 20/03/2011 21:05


euh... la pédophilie, la nécorphilie et la zoophilie ?

le moyen-âge québécois ? tu m'intéresses !


Richard 20/03/2011 21:36



Et là, l'intérêt me semble ambigüe !!! 


Bonne lecture !



David Mourey 20/03/2011 20:57


Bonjour Richard, comment ne pas prendre note de l'existence de «La société des pères meurtriers» aprés avoir lu ta présentation ? Je viens de le faire. Rien ou presque ne semble pouvoir t'échapper
... toi l'insatiable lecteur. A bientôt et merci.


Richard 20/03/2011 21:28



Merci beaucoup David,


Tes mots sont très gentils !!!


Amitiés



Ys 20/03/2011 20:56


Il en fait peut-être trop, c'est à espérer, mais malheureusement, ce genre de type, avec les aspirations que tu rapportes existe bel et bien, c'est certain et terriblement angoissant...


Richard 20/03/2011 21:27



J'espère vraiment que ce genre de personnes n'existe que dans l'imagination de l'auteur ... pour le plus grand bien de la société !!!


Bonne lecture !