Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

La géométrie du tueurChère madame Laura,

Vous permettez que je vous appelle Laura ?

 

J’aimerais prendre cette liberté juste pour vous remercier, chère Laura, de m’avoir fait cadeau de votre livre. Et c’est pour cela, et aussi pour d’autres raisons, que je mentionnerai plus tard, que j’ai décidé de vous écrire cette lettre au lieu de faire la critique de votre roman.

Non, non, n’ayez crainte ! J’ai beaucoup aimé votre roman; en fait, je l’ai adoré, j’ai été conquis, mais ce n’est pas pour cela que je vous écris cette lettre.

La première raison, elle se situe au coeur de votre générosité. Quel plaisir de recevoir un courriel, tout discret, comme une entrée sur la pointe des pieds, me demandant la permission de m’envoyer votre livre parce que, dans la liste de mes livres lus, il n’y a pas de thriller judiciaire. Cette première gentillesse est tellement difficile à refuser !

Quelques jours plus tard, le colis a traversé l’Atlantique et m’arrive avec une petite dédicace toute simple mais tellement appréciée. Comme blogueur, je reçois des livres de beaucoup de maisons d’édition et c’est toujours un plaisir; mais quand on reçoit le livre, directement de l’auteur, avec un mot, ça devient alors un moment magique. Quelle que soit la phrase écrite, quel que soit le message, ce que j’y lis, c’est un don de soi, le résultat d’un travail de création, c’est l’âme de l’auteur qui se livre à toi.

Alors, ce livre prend toute une importance, devient un objet précieux et se voit accorder une place spéciale parmi toutes les lectures faites et à faire. Dès lors, le lecteur doit choisir avec précaution le moment pour le lire, l’occasion et le climat pour rendre justice à l’oeuvre ... et à son auteur.

Mais tout ceci ne justifie pas encore pleinement cette lettre !

Quand j’ai commencé la lecture de votre roman, j’ai tout de suite aimé l’atmosphère que vous bâtissiez avec votre style limpide et agréable. L’écriture souple coulait comme une source au printemps et les pages se succédaient à un rythme assez rapide. Dès la fin du «long» prologue, j’étais pris dans l’histoire et je voulais savoir ce que vous réserviez à ce magnifique personnage de Mélanie Vincent, excellente enquêtrice mais mère absente «qui ne faisait rien pour paraître séduisante, mais elle plaisait.»

Mais surprise, vous m’avez déstabilisé, pour la première fois: les prochains chapitres oubliaient complètement (sauf à quelques occasions) ce personnage que l’on venait de rencontrer, que l’on avait appris à aimer. Lecteur un peu frustré mais acceptant de jouer le jeu, je me suis laissé porter par une autre histoire et la découverte d’un personnage assez peu agréable à suivre: Mathis Clay’h, avocat et buveur, dans une pente descendante vers un néant éthylique, la déchéance imprégnée dans le visage et dans l’allure, qui s’occupe de petites causes d’aide juridique.

Cependant, il porte un lourd secret et il tarde au lecteur impatient de le connaitre et surtout de faire des liens avec la première histoire. Mais vous, auteure démoniaque, vous jouez un peu avec cette impatience et vous nous trainez dans les dédales de commissariat lugubre et de palais de justice, en nous laissant macérer gentiment.

Mais la créature la plus effrayante que vous nous offrez, est bien l’accusé de ces meurtres horribles, ce monstre qui aurait fait vivre à une dizaine de jeunes filles des tortures inhumaines en les ligotant artistiquement ... pour créer cette nouvelle discipline, «La Géométrie du tueur». Vous l’avez créé avec de multiples contradictions qui ont l’art de nous mettre sur des fausses pistes tout en nous prouvant sa culpabilité si évidente et son innocence présumée: manipulateur, bon père de famille, intelligent, esprit tordu, sain d’esprit et psychopathe ! Et vous le laissez imposer un dilemme cornélien à ce pauvre avocat en lui faisant faire le pire des choix, en lui infligeant une terrible torture psychologique.

Voici donc une autre raison qui justifie cette lettre ... Pour vous dire combien le lecteur, amateur de polars et de thrillers, apprécie ce jeu de chat et de souris dans lequel vous, l’écrivaine, êtes la sardonique "maître" du jeu ! Quel plaisir de sentir cette complicité entre l’auteure qui tire les ficelles de ses personnages et le lecteur qui s’y emmêle, avec un plaisir coupable et consenti !

J’étais conquis, ravi et surtout prêt à me rendre au bout de ma lecture en vivant le paradoxe d’un roman haletant: lire rapidement pour connaître toutes les ficelles du récit et de son dénouement mais ralentir ma lecture pour déguster le talent de l’auteure. Un heureux mélange, générateur d’excellents moments de lecture.

Puis, tout à coup, au détour d’un paragraphe, un doute s’est créé: deux paragraphes qui se suivent mais avec une certaine cassure du récit. Comme lecteur, j’accroche, j’arrête, j’essaie de comprendre, je me pose des questions. Quelles étaient les intentions de l’auteure ? Ma réaction ?? "Wait and see" comme disent les Chinois (du Chinatown de San Francisco, évidemment !).

Moins d’une centaine de pages, plus tard ... même expérience !! Même doute ! C’est là que j’ai décidé de vous envoyer un petit mot pour vous demander une explication !

Et là, autre élan de gentillesse et disponibilité extraordinaire, vous m’avez répondu tout de suite (malgré le décalage horaire ...). C’est alors, en lisant votre réponse, si éclairante (effet de stylistique), que j’ai décidé de ne pas faire de chronique sur votre livre mais de vous dire toute mon appréciation pour ce chaleureux contact avec ce lecteur éloigné de l’autre continent.

Évidemment, en publiant cette missive sur mon blogue, je ne peux faire autrement que de vanter votre livre (le premier que je lisais ...) et de le recommander aux lecteurs de «Polar, noir et blanc».

Car les deux histoires dont je parlais tantôt vont évidemment se rencontrer dans une explosion d’événements qui tiendront les lecteurs collés sur leur chaise. Ils ne pourront faire autrement que de se laisser surprendre par votre imagination créatrice et les nombreux revirements et rebondissements de votre récit. J’en suis presque venu à arrêter de faire mes propres hypothèses parce que vous réussissiez tout le temps à me déjouer par de l’inattendu, de l’étonnant et même parfois, du déroutant.  On s’en délecte par pure gourmandise littéraire !

Vos futurs lecteurs seront intéressés par le déroulement dynamique du procès qui ne prend pas toute la place dans le roman. Et surtout, en ce qui me concerne, je suis convaincu qu’ils seront charmés par votre style d’écriture qui fait en sorte que jamais, même avant la fin, on ne se doute du dénouement final.

Au fait, une question bien personnelle, un doute (encore !!) qui m’est venu à l’esprit à la lecture des dernières pages: est-ce réellement un dénouement final ? Ne reste-t-il pas quelques secrets à dévoiler ? Seriez-vous en train de nous préparer une suite aux aventures (!!!) de Mélanie et de Mathis ?

Et voilà, cette lettre a été écrite juste pour vous remercier. Un merci sincère d’un lecteur, un peu groupie, à une auteure qu’il vient de découvrir.

Et si par hasard, cette lettre est lue par quelques-uns de mes lecteurs, je leur conseille grandement la découverte de votre roman et je leur dédie ces quelques extraits ... juste pour le plaisir égoïste de les relire.

«C’était l’usage de ne jamais demander explicitement de faveur. Avocats et policiers sollicitaient de menus services les uns aux autres de manière indirecte, avec des simagrées et des cadeaux, telles des tribus indigènes voisines. Il convenait de sauver les apparences et de ne pas donner l’impression qu’on contournait les procédures.»

«Son petit dossier de vol de voiture virait au drame bourgeois, avec des petits secrets inavouables, son linge sale qu’on ne veut pas laver avec un domestique, et ses préjugés qui éclatent au moindre conflit.»

«Elle avait prêté serment comme d’autres prononcent leurs voeux et portait la robe noire comme une soeur de la Charité, la sienne, pour signifier qu’elle était au service des autres.»

« ... Vous me citez des philosophes, vous me parlez de géométrie et vous vous exprimez comme une tireuse de cartes !»

«Elle restait bouleversée, égarée sur le trottoir. le ciel au-dessus d’elle était d’un blanc crayeux. L’aube se levait. Tout son être désirait retourner vers lui, mais l’appréhension, mêlée à  un sentiment de honte et d’impuissance, l’en empêchait.»



Merci madame l’auteur !
Merci madame Laura !

 

Au plaisir de vous lire !

 

Richard

 

 

 

La Géométrie du tueur
Laura Sadowski
Odile Jacob
2011
380 pages


S. Pour mes lecteurs qui ne connaitraient pas la bibliographie de Laura Sadowski, je vous présente les trois autres livres, publiés chez Odile Jacob.

«La peur elle-même», 2010
«L’Origine du sexe», 2009
«L’affaire Clémence Lange», 2008


Commenter cet article

you 14/12/2013 18:56

Dommage d'avoir choisi cette couleur bleue, sur ce fond gris on ne voit rien.
Un truc : sélectionnez le texte et le fond devient blanc

how to use online scholarship renewall 10/08/2012 17:29

Vous offrez énorme et surtout vous voulez faire des recherches de l'invisible. Il ya de ces livres où vous dites "bla" puis on tombe sur un principal et le "ho" devient un recherchez. Donc je l'ai
décrit dans mon pc poignée mais je ne le recherche immédiatement. Mais je dis "Bravo" et je le dis toujours, presque toujours ce que je pense. Connexions. Bob.

finnancial aid for becoming a teacher 10/08/2012 17:25

A bit of both, to be honest. What problems me, actually, is to have a sensation of "condensed", as if the author does not allow himself the entertainment to make his minutes, as if immediately
portioned by the electronic technique rather than begin like a book.

BOULAY Carine 10/05/2012 08:08

Superbe lettre Richard ... Laura Sadowski est une auteure que j'ai hâte de découvrir ... Je t'embrasse et te souhaite une très bonne journée!

Richard 11/05/2012 12:00


Merci Carine, Je suis certain que tu vas adorer cette auteure ...Des histoires interessantes, une écriture simple et peécise et surtout, une femme tellement gentille ... Je l'aime beaucoup !!! Je
te la conseille Amitié Bises


Foumette 09/05/2012 18:45

Je trouve ta lettre formidable...quel talent tu as!! Concernant Laura, je suis conquise depuis le début, j'ai lu toute ses oeuvres et j'attends avec impatience le suivant! LAura est non seulement
une auteure admirable mais aussi une personne adorable!!!

Richard 09/05/2012 19:05


Merci pour ton appréciation de la lettre que j'ai écrite à Laura. J'ai eu beaucoup de plaisir à l'ecrire car Laura est très inspirante. Tout à fait d'accord avec toi, Foumette , Laura est une
auteure et une personne formidable. Amitiés


Liliba 31/07/2011 10:36


Oh génial ! parler du roman sous forme de lettre, c'est top comme idée ! et on a vraiment envie de le lire !

Cependant, j'ai toujours une angoisse quand je reçois un livre directement de l'auteur : beaucoup plus difficile de dire qu'on n'a pas aimé quand on a déjà été en contact...


Richard 31/07/2011 14:48



Merci Liliba !


Et bien cette fois, ça été une très belle rencontre !



David 27/07/2011 09:23


Bonjour Richard. Belle présentation. Je le lirai probablement assez vite car j'ai déjà lu et chroniqué plusieurs des titres de cette collection et je n'ai jamais été décu ! A bientôt et bel été.


Richard 27/07/2011 13:34



Merci David,


Je suis convaincu que ce roman te plaira ..


Bon été à toi aussi


Amitiés



Mic 26/07/2011 10:13


Bonjour Richard,

Très heureux de te retrouver. Je me permet d'accaparer cette fenêtre pour te signaler que depuis quelques mois déjà, je n'arrivais plus "à passer l'océan" pour retrouver "polar,noir et blanc, la
faute à mon système "j'étais sur Linux" et ça ne passait plus. Aujourd'hui, c'est arrangé! Alors à bientôt! Amitiés, MIC.


Richard 26/07/2011 12:15



Bonjour MIC,


Très content de te revoir sur mon blogue !! Tes commentaires sont toujours un plaisir.


À bientôt, cher ami !



94sophie947708 24/07/2011 11:01


Quel beau billet que cette lettre et du coup, moi qui ne lit jamais de polar, je me laisserai bien tentée.


Richard 24/07/2011 15:05



Merci beaucoup Sophie !


Allez, laisse-toi tenter !!


Amicalement



Lystig 22/07/2011 14:07


une "auteur démoniaque" (je te cite) qui va direct dans mon panier virtuel, si en outre, elle prend soin de ses lecteurs...


Richard 22/07/2011 20:40



Et son écriture va te plaire !! J'en suis certain !



Mamoune.marie 21/07/2011 21:12


bonsoir Richard, je viens de lire ta lettre , c'est assez émouvant en effet de recevoir un livre dédicacé par l'auteur, ce livre est captivant comme j'en aime les enquêtes ...je côtoie
régulièrement des auteurs lors de salons du livre, c'est un univers magique où la simplicité des échanges se fait naturellement...Ma mère a écrit un livre , publié il y a 3 ans, je l'accompagne aux
salons ou dédicaces, se sont des moments privilégiés entre elle et moi...merci à toi pour ton gentil message déposé sur ma page...bisous ..Amitiés ...MAmoune


Richard 21/07/2011 22:15



Bonjour Mamoune,


En effet, les rencontres lecteurs et auteur possèdent toujours un petit côté magique; surtout quand ces rencontres sont le début d'une belle amitié !


Merci !


À bientôt !



edith 21/07/2011 12:07


Pour mon retour sur la blogosphère je suis gâtée...cet article m'a comblée. Tu écris une lettre, j'adore le style épistolaire, tu écris à une romancière , j'adore les auteurs, tu mentionnes la
générosité de Madame Lara, j'aime les gens gentils et ceux qui les remercient , tu parles d'un roman policier et c'est ma tasse de thé en ce moment...MERCI!


Richard 21/07/2011 12:29



Bonjour Édith,


Je suis très content que tu sois de retour !


J'espère que tu te portes bien.


Bonne journée


Amitiés


 



Lise 21/07/2011 02:17


Cette lettre Richard est vraiment touchante à lire car, qui aujourd'hui prend le temps d'écrire son appréciation envers un/e auteur/e de manière si détaillée? C'est l'une des raisons pour laquelle
je suis une lectrice fidèle de ton blogue depuis quelques mois: ton écoute attentive, tes réponses à chacun, d'une extrême gentillesse, c'est toujours un bonheur de passer ici.

Amusant de constater qu'un homme aussi sympathique et chaleureux se délecte de polars noirs, mais bon moi aussi de temps à autres, ce qui doit être une manière de "faire sortir le méchant" je
suppose...

:-D


Richard 21/07/2011 03:27



Merci Lise, merci beaucoup !!!


J'avoue que ton commentaire est bien agréable à lire !!!


Et parlant de faire sortir le méchant ... C'est vrai, rien de mieux qu'un bon roman noir avec tout ce que ça amène de crimes et de misères ... Ensuite une bonne bande dessinée pour se détendre
... un bon roman littéraire ... et on termine avec un album de littérature jeunesse.


Personnalités multiples ??


Non ... !!


Goûts variée ??


Oui ...!


Au plaisir de te lire.



Mimi des Plaisirs 20/07/2011 23:35


Quel(le) auteur(e) ne souhaiterait recevoir une lettre comme celle-ci? Attention, ils et elles ne vont pas tarder à se battre pour que tu les lises!!!!! si ce n'est déjà fait...
Félicitations sincères pour ta plume d'épistolier et de critique.
Mimi , amicalement.


Richard 20/07/2011 23:42



Merci Mimi !!


Ma porte n'est pas encore couverte de sang !!! (hi hi hi !!!)


Merci pour tant de sollicitudes !


Amitiés



Pichenette 20/07/2011 23:18


Le paradoxe d'un roman haletant...tout est là!


Richard 20/07/2011 23:39



Et oui, mon amie Pichenette ... et tout lecteur aime bien se trouver dans cette zone exigeante et tellement recherchée ... pas tous les auteurs nous y amènent !!


Bonne journée, chère amie !



Asphodèle 20/07/2011 19:18


Quand tu t'y mets, tu vois que tu y arrives !! Tu as bien de la chance de recevoir de bons livres en ce moment ! Et bien, je note cette auteure et la lirai certainement plus tard...puisque tu le
dis !


Richard 20/07/2011 19:30



Merci Asphodèle,


Au plaisir de te lire, chère amie !



Laura 20/07/2011 18:44


Au ton de ta lettre, on sent que tu as été séduit !! elle a dû avoir bien du plaisir à la recevoir Madame Laura...
quel gentleman tu fais !


Richard 20/07/2011 19:34



Merci Laura !!


Merci beaucoup !


Amitiés !



gridou 20/07/2011 18:25


Sans vouloir jouer les rabat-joie (en fait si, j'adooooore mettre les 2 pieds dans le plat). j'ai reçu le même "couriel" qui me propose de faire l'honneur à l'auteur de lire son livre...J'ai bien
sûr accepté mais jamais reçu le-dit exemplaire...
Ceci dit, je garde ton article/lettre dans un coin parce que je préfère ne rien savoir si je finis par le recevoir...Et comme tu as aimé, je le lirai sans crainte d'une déception !
bizzzz cher ami :)


Richard 20/07/2011 18:41



Bonjour,


Il n'existe qu'un Gridou au monde et on veut la garder telle qu'elle est !!!


Bises à toi,chère amie !



Isa 20/07/2011 17:46


Waouh ! Sacrée lettre Richard ! Je pense que Laura va adorer ! Sophie et moi avons reçu aussi le livre et je vois que nos avis se rejoignent ! Je te conseille l'affaire Clémence Lange que j'ai
beaucoup aimé également !! Bises


Richard 20/07/2011 17:51



Merci beaucoup Isa !


Cette auteure mérite tous les hommages que nous pouvons lui rendre !


Amitiés



Yan 20/07/2011 17:35


Joli texte, Richard. Qui donne envie de lire cet auteur. Merci.


Richard 20/07/2011 17:38



Merci Yan !!! C'est un plaisir !!