Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

L'Heure-des-loupsShane Stevens n’écrit pas de romans faciles ! Commencer son livre, c’est se plonger dans un voyage complexe, exigeant, peuplé de personnages marquants mais avec une histoire tellement passionnante. Lire du Shane Stevens demande un certain effort mais cet effort est drôlement récompensé. "L'Heure des loups" saura vous récompenser!

Avril 1975 ! Trente ans après la fin de la guerre. Le récit commence par une «banale» scène de suicide. Dieter Bock, ancien membre des SS, est retrouvé pendu à une corde de piano. Très rapidement, la thèse du suicide se transforme en meurtre et l’inspecteur César Dreyfus est chargé de l’enquête. Commence alors une enquête, une quête aux multiples facettes où chacun des acteurs (nombreux et complexes) essaie de cacher des vérités ... et des mensonges.

Le  personnage de l’inspecteur Dreyfus est absolument fascinant: complexe, torturé par un passé qui le hante, brisé par une vie conjugale ratée, torturé par un désir de vengeance et hanté par une histoire d’amour impossible.

L’enquête entraîne l’inspecteur tourmenté dans des chemins tortueux des milieux de l’espionnage, de la haute finance, de l’industrie et du monde de la diplomatie, à la recherche d’un trésor caché, qui a existé ... ou non. Et pour pimenter la sauce, on y ajoute un peu d’interventions du Mossad et de recherche des criminels de guerre nazis. Mais surtout, cette enquête se transforme rapidement en une vendetta personnelle de l’inspecteur Dreyfus: Juif et orphelin il est une victime des camps de concentration qui lui ont volé ses parents.


L’histoire est absolument passionnante malgré quelques longueurs. Shane Stevens ne lésine pas sur les détails: les personnages nombreux, les interrogatoires formels et informels, les rencontres croisées, les réflexions et les échanges entre les différents paliers de la justice française.  Et comme dans «Au-delà du mal», une des très grandes forces de cet auteur réside dans sa capacité à nous décrire la psychologie de ses personnages; les pages les plus prenantes sont celles où l’inspecteur Dreyfus jongle avec ses souvenirs, exprime sa haine du régime nazi et joue avec les limites morales des actes de vengeance qu’il pourrait poser.

«Le garçon se prend pour un homme. Il les a vus venir pour emmener ses parents, il se cache terrorisé, pendant qu’on les entraîne, il entend leurs cris, il pleure quand ils sont partis ... L’inspecteur espérait cette fois délivrer le gamin; il se voyait comme le vengeur et l’accusé, et probablement y était-il condamné.»

Le lecteur devra faire l’effort de se rappeler que le roman se passe en 1975 et ne pas oublier le contexte du moment: la recherche des criminels de guerre, la guerre froide et le monde communiste et aussi, une absence des moyens modernes d’enquête ... Cependant, malgré le fait que l’on ne connaît pas les origines de l’auteur, on peut noter une grande connaissance de Paris et une capacité à bien décrire cette époque. Et même ... « En termes de hiérarchie, le directeur des services n’était responsable que devant son directeur général, qui n’écoutait que le préfet, qui ne parlait qu’au ministre de l’Intérieur.  Le bruit courait que, depuis la mort de De Gaulle, le ministre de l’Intérieur ne parlait qu’à Dieu.»

Il faut noter également la richesse de l’écriture du romancier et la qualité de la traduction. Certains passages, plus descriptifs et nécessairement moins factuels, révèlent un style imagé, alliant une certaine poésie avec une dose d’humour assez intéressante.

Le lecteur doit se laisser porter par le rythme imposé par l’auteur. Des chapitres doivent être lus avec célérité, portés par l’action qui déboule; à d’autres moments, le lecteur devra prendre un rythme beaucoup plus lent, suivre avec minutie et lenteur, un passage tout en nuances, un moment intense de  réflexion ou une description détaillée et précise.

Comme je le disais au début de cette chronique, lire du Shane Stevens, ce n’est pas facile ... mais la récompense est quand même là ... dans le développement de l’histoire, dans la qualité de l’écriture et dans la complexité des personnages. Et au détour d’une page, vous tomberez sur un dialogue savoureux ... comme celui-ci:
«-Vous lisez toujours à l’envers ? s’enquit César.
Seulement quand je lis entre les lignes.»
Et parfois, vous serez étonné par un petit côté didactique où l’auteur vous transmet, sans pédanterie, quelques informations culturelles intéressantes comme la composition du menu du condamné Louis XVI, la veille de sa montée sur l’échafaud.

Si vous avez besoin d’un roman haletant, où chaque page vous transporte vers la prochaine à toute vitesse; et bien passez votre chemin !! Ce livre n’est pas pour vous. Mais si vous recherchez un excellent roman psychologique, avec un fond historique captivant et des ambiances multiples, si vous n’avec pas peur d’un récit complexe ... et bien ce roman répondra amplement à vos attentes.

Du style et un bon récit !!! Voilà en résumé «L’Heure des loups» !!! Et voici donc, quelques extraits ... juste pour le plaisir de la découverte.

«Le garçon en lui n’avait vu que la forêt, la forêt à explorer. L’homme avait fini par y voir la jungle. le crépitement de la mort était partout et le lion aveugle serait bientôt dévoré par des fourmis en colère.»

«Aux tables des hommes faisaient la roue et des femmes la moue, et tout le monde s’exprimait avec exubérance.»

«Vous pourriez faire sauter un Suisse dans l’ail, il sentirait encore l’argent.»

«L’histoire disait que l’oiseau de paradis rendait visite à chaque personne une fois seulement. Si vous n’étiez pas chez vous, il laissait une plume de sa queue et c’est tout. Si le vent emportait la plume, vous n’aviez rien. Mais il vous restait l’espoir de recevoir un jour la visite de l’oiseau de paradis.»
Joli, n’est-ce pas ?

Bonne lecture !

L’Heure des loups
Shane Stevens
Sonatine Éditions
2011
524 pages


 

Pour voir ma chronique sur "Au-delà du mal"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

microneedle roller before after 21/03/2014 12:59

Shane Stevens is really an amazing writer. I have read lot of books of Shane. I am really eager to read this one too since I love to read such stuffs like stories about Dracula, werewolf’s etc.. Thanks you for sharing.

Polars-Oïd 24/05/2011 22:33


après "au delà du mal", j'étais plus qu'impatient de lire "l'heure des loups"... quelle n'a pas été ma surprise! les deux romans n'ont tellement rien à voir que je commence à me demander si le
mystérieux Shane Stevens ne serait pas plutôt "Les" mystérieux Shane(s) Stevens(s)...!
Cela dit, passé le cap de cette surprise, bien que totalement différent (plus tourné vers l'espionnage), "L'heure des loups" reste un roman très intelligent.


Richard 25/05/2011 01:04



Tiens, c'est une analyse intéressante ...  Mais peut-être que Shane Stevens est capable de "frayer" dans plusieurs genres ... avec le même talent !


Bonne lecture et bonne journée !



Anne 18/04/2011 22:33


J'ai failli acheter "Au-delà du mal", il y a quelques jours, car il est sorti en poche, il y a à peine deux mois et en plus, je n'ai jamais lu cette auteure. Et pourtant j'ai hésité par peur d'être
déçue ; je crois que je peux y aller les yeux fermés et y ajouter ce nouveau polar. J'aime que l'écrivain nous prenne par la main dès le début du roman et nous emporte dans un tourbillon de pages
sans nous laisser le temps de vraiment respirer ; c'est cela pour moi un bon polar !!


Richard 18/04/2011 23:10



Je te conseille grandement "Au-delà du mal" ... un excellent roman, selon moi !!


Mais fais attention, cet auteur n'est pas le genre "page turner", plutôt une lente descente aux enfers ...


Bonne lecture !



Mimi des Plaisirs 15/04/2011 17:12


Bonjour Richard,
J'aime beaucoup cet article et la manière dont tu l'as mené, avec les citations incluses et tes commentaires personnels.
J'ai trop à lire en ce moment mais vu ce que tu en dis et la forme d'humour des passages donnés, ce doit être un roman fort intéressant.
A plus!


Richard 15/04/2011 23:38



Bonjour Mimi,


Tes commentaires me font toujours autant plaisir. Merci pour ton amitié et ta fidélité !!!


Bonne lecture



Emeraude 14/04/2011 21:57


j'avais vraiment adoré "au delà du mal", un véritable coup de coeur. Et j'ai lu deux pages de "l'heure des loups" et j'ai détesté le style... vraiment, j'ai été horriblement déçue...


Richard 15/04/2011 10:58



Bonjoue Émeraude,


Ce n'était peut-être pas le bon moment pour ce livre .. On le remet dans sa PAL et dans quelques mois ... peut-être !!!


Bonne lecture !



David Mourey 14/04/2011 09:02


Oui Richard, comme toujours, je pense, "Le lecteur devra faire l’effort de se rappeler que le roman se passe en 1975 et ne pas oublier le contexte du moment". Sinon, quleques décalages se créent et
rendent la lecture bizarre et longue ... Je note ce titre tout de suite.


Richard 15/04/2011 10:54



Oh tu as raison, ce N'est pas un livre facile mais tellement profond !!!



pichenette 13/04/2011 00:01


J'adore le style des extraits que tu as choisis. Si tout le livre est dans cette veine, c'est un régal!


Richard 13/04/2011 00:32



En effet !!!


Et tu sais combien je suis gourmand !!


Amitiés



Voilà ! Tu as des avis parAsphodèle 12/04/2011 13:44


Mon cher Richard, excuse-moi de squatter tes commentaires pour répondre à celui que tu m'a laissé sur le mien mais impossible de le faire, "ça saute" dès que j'active "réponse", ah la la la, ça ne
finira donc jamais !! Merci de ton petit mot et j'espère aussi tenir le choc jusqu'au 1 an !!^^ Bisous


Richard 13/04/2011 00:31



Chère Asphodèle, tu es la bienvenue !!!



Cécile 12/04/2011 13:21


Bonjour Richard ! Je trouve ton billet particulièrement réussi et malgré une certaine difficulté à s'atteler à la lecture d'un tel roman, et bien moi, cela me donne encore plus envie ! Si le
sommeil pouvait être remplacé par du temps à lire, je dois dire que cela m'arrangerait !!
A bientôt !


Richard 13/04/2011 00:30



Merci Cécile ! Commentaire très gentil ... J'apprécie !


Et pourquoi pas lire pendant le sommeil ???


À bientôt !



Ys 11/04/2011 22:03


Là ça y est, je suis cuite, j'ai envie de le lire ! Celui-là et celui d'avant aussi. Mais là tout de suite, ça va pas être possible, pour les vacances, ce sera bien.


Richard 12/04/2011 00:47



Oh oui, les vacances sont un temps idéal pour lire ce genre de roman qui demande une certaine concentration ... Et il devient, alors, plus facile à apprécier.


Bonne lecture !



Bruno 11/04/2011 19:20


hum je n'ai pas acheté le roman pas convaincu par la trame. Sans doute s'il sort en poche il aura sa chance ! Pour ce qui est d’écrire, je ne sais pas si tu as un manuscrit caché, mais il y a une
chose que j'espère, c'est qu'une certaine nouvelle est en gestation, histoire de relever un certain défi! Quant à moi, un certain roman est en train doucement de remonter en haut de pile.... :)


Richard 12/04/2011 00:46



Salut Bruno,


Comme tu le dis si bien ... laissons les idées émerger ... Quelques fois, les gestations prennent des proportions éléphantesques ...


Bonne lecture, mon ami


 



Isa 11/04/2011 18:02


Ton billet me donne des envies contraires, envie de le lire car tu le mets en valeur et pas envie car tu dis qu'il n'est pas facile et j'ai peur d'abandonner facilement, je suis dans une phase où
je veux entrer dans le livre tout de suite !!


Richard 12/04/2011 00:44



Prends le en note et garde -le pour les moments de lecture où tu te sentiras en meilleure forme. Je te le dis, ça vaut la peine ...


Bonne lecture !!



La Ruelle bleue 11/04/2011 15:33


J'avais bien aimé Au-delà du mal... Ce que tu écris ici me tente bien mais ma pile est bien trop haute pour supporter ne serait-ce qu'un volume supplémentaire ! Effet mikado...


Richard 11/04/2011 23:49



Alors prends note et attends la sortie en poche ...



norbert spehner 11/04/2011 14:52


Salut Richard ! Tu as parfaitement saisi les qualités et les "obstacles" de ce roman qui demande tout de même un certain effort. Je comprends par ailleurs que cette histoire puisse être
parfaitement rebutante pour un lecteur qui n'est pas interessé par le thème de la chasse aux criminels de guerre nazis et à toutes les magouilles qui ont suivi la fin de la Deuxième Guerre
Mondiale. On met un certain temps à embarquer . Mais une fois lancé...On est bien plus dans l'espionnage, la politique-fiction que le roman policier traditionnel. Ça ne plaira pas à tout le
monde...Moi, j'ai bien aimé (aucun mérite, je suis un inconditionnel de tout ce qui touche è la Deuxième Guerre Mondiale et à ses séquelles)... mais il faut s'accrocher.
Bref, un roman qui se mérite !


Richard 11/04/2011 23:48



Merci beaucoup cher ami !


Il y a des fois où s'accrocher n'est pas payant ... J'avoue qu'ici, j'ai été largement récompensé en retour !!!


Au plaisir de te lire !



bibliofractale 11/04/2011 13:40


J'avoue avoir du mal à être aussi enthousiaste. L'idée de départ est bonne, et l'intrigue complexe à souhait, je commençais à me dire que j'avais un bon livre en main.Le fait que ce soit parfois
long à se mettre en place ne me gêne pas en temps normal. Mais c'est brouillon et il y a par moment des phrases si elliptiques que j'ai senti l'ennui me gagner assez rapidement. J'ai persévéré tout
de même, sans jamais réussir à me passionner pour ce livre.

Amicalement :-)


Richard 11/04/2011 23:45



Et voilà toute la beauté de la littérature, certains aiment, d'autres pas !!!


Mais toujours dans le respect des goûts de l'autre !!!



Asphodèle 11/04/2011 13:19


Tout à fait d'accord avec Pyrausta et Sophie pour tes talents d'écriture persuasive à souhait !! Et tu respectes effectivement tes lecteurs par la "justesse" que tu mets dans tes appréciations. Ce
roman me tente, j'aime les polars un peu "difficiles" justement, qui ont du fond !!^^ Merci Richard...Je note les deux titres de cet auteur.


Richard 11/04/2011 23:44



Merci beaucoup, Asphodèle ...


J'apprécie énormément !! Et ça m,encourage à continuer ....


Au plaisir !



Alex-Mot-à-Mots 11/04/2011 11:07


Un roman à lire à "tête reposée" alors.


Richard 11/04/2011 12:21



Oui, tu as entièrement raison, Alex !


Bonne journée et bonne lecture !



jeanne desaubry 11/04/2011 08:42


Ah, mon ami Richard,pour une fois nous sommes en désaccord. Ce roman a été pour moi une très grande déception. J'avais été subjuguée par "Au-delà du mal" à cause de sa finesse, son intelligences,
sa mélancolie, son sens de la narration. Aucun écho de tout ça dans "l'heure des loups " que j'ai abandonné au bout de 150 pages tellement je m'ennuyais. Comme quoi tout est affaire de sensibilité.
Ce qui est stupéfiant c'est que j'ai l'impression que tu as lu un autre roman que moi.Mystères de la lecture...


Richard 11/04/2011 12:18



Bonjoue Jeanne, mon amie.


J'adore ces romans qui déclanchent des avis contraires ... Ce qui prove que le monde du polae est encore capable de répondre à des attentes diverses. C'est vrai que ce roman contient certaines
longueurs et de grandes lenteurs mais en général, il m'a accroché, j'ai persévéré et puis j'ai aimé.


Oui tu as raison, c'est une affaire de sensibilité et aussi, d'état d'esprit.


Merci pour ton commentaire.


Amitiés



Oncle Paul 11/04/2011 07:57


Bonjour Richard
Tout comme toi j'ai été favorablement impressionné par ce roman qu'il ne faut pas "louper".
Bonne semaine à toi


Richard 11/04/2011 12:20



Merci Oncle Paul,


un roman qui ne laisse personne indifférent...


Bonne lecture



LAURA 11/04/2011 07:06


Ca a l'air trop "noir" pour moi, même si ton commentaire inciterait facilement à le lire ! La magie des mots... Merci cher Richard !


Richard 11/04/2011 12:19



Bonjour,


Non, ce n'est pas si noir que cela ... Peut-être dans le combat intérieur de ce policier tourmenté !


Bonne semaine