Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

La-fabuleuse-Odyssee-d-Ulysse.jpgAu prochain Salon du Livre de votre région, ne cherchez pas Homère pour faire dédicacer «La fabuleuse Odyssée d’Ulysse» ! Ce génial auteur de «l’Iliade» et de «l’Odyssée» a vécu au VIIIe siècle avant Jesus-Christ. Mais ne le dites pas à vos adolescents et laissez-les découvrir cette histoire fantastique et tout à fait moderne: un héros sans peur et sans reproche, une histoire pleine de rebondissements, du fantastique, des agapes, des batailles, des trahisons et des histoires d’amour.

Mais tout d’abord, un mot sur les éditeurs.

Je pense qu’il faut féliciter Soulières Éditeur et Les éditions de la Bagnole pour l’audace et la qualité de cette nouvelle cuvée ! Cette collection, j’espère qu’elle sera prolifique et tout aussi réussie; elle est un fleuron de notre littérature pour la jeunesse. Une qualité excellente, une présentation léchée, un texte très bien traduit et des illustrations d’une qualité esthétique évidente.

Je vous rappelle que «L’Odyssée» est le deuxième livre de cette coopération entre deux dynamiques maisons d’édition spécialisées en littérature pour la jeunesse. Le premier titre, que j’avais adoré, relatait les palpitantes aventures de Don Quichotte et de son fidèle serviteur Sancho Panza. Vous pourrez d’ailleurs voir la chronique que j’avais écrite lors de sa sortie, juste ici.

Évidemment, tout le monde, nous pensons connaître l’histoire d’Ulysse. Chacun en a entendu parler, d’autres (les plus âgés qui ont fait leurs humanités..)  en ont traduit quelques vers et la plupart se rappelle de quelques faits. J’avoue, bien humblement, n’avoir pas lu l’oeuvre originale ... autrement qu’en extraits. Alors, allons-y sans crainte !

Ulysse a triomphé en héros de la fameuse guerre de Troie. Vainqueur, il s’en retourne vers son royaume d’Ithaque où l’attend sa femme Pénélope. Toutes sortes de mésaventures lui arrivent; ce qui fait en sorte que dix ans plus tard, il n’est pas encore revenu dans son île. Comme on le croit mort, une centaine de prétendants s’installent à demeure, dans le but avoué de prendre la place d’Ulysse auprès de Pénélope.

Ulysse vivra donc des aventures extraordinaires dans lesquelles le lecteur découvrira une multitude de personnages connus: les Cyclopes, Poséidon, la nymphe Calypso, la déesse Athéna, le chant des sirènes, Charybde et Scylla, les vaches d’Hélios, Zeus et les dieux de l’Olympe. Avouez que pour le «casting», Homère s’était surpassé ...

Cette série a été conçue pour les adolescents afin de les mettre en contact avec des oeuvres qui ont passé l’épreuve du temps. Cependant, une certaine préparation s’impose avant de leur présenter cette oeuvre. On peut, dès le début, faire un tour d’horizon et situer un peu l’oeuvre dans son ensemble en expliquant toutes les subtilités de la mythologie grecque ou encore, laisser le jeune partir à la découverte de ce monde étrange et le guider dans ses recherches pour mieux le comprendre. Quel que soit le style adopté par votre jeune lecteur et vos propres connaissances sur la mythologie, ensemble vous développerez une belle complicité à  démêler l’écheveau des relations complexes de ce monde fabuleux.


L’écriture de madame Duran est dépouillée de tout artifice, laissant la place aux personnages et à leurs aventures. On doit, comme adulte, dès le départ, s’habituer à ce ton un peu «naïf» qui me semble, pourra faciliter la lecture des plus jeunes. Les chapitres sont courts, la lecture gagne en rythme mais la profusion de personnages peut quand même poser certaines difficultés.

 

Et ne vous privez pas d’admirer les illustrations de Francesc Rovira qui jalonnent l’histoire. Chacune d’elle est un complément important au texte; on y retrouve une touche dramatique  toutefois agrémentée d’un caractère ludique et esthétique. J’ai  beaucoup aimé ce côté un peu «bon enfant» des illustrations; on y retrouve un air de «bandes dessinées» fort plaisant. J’y ai même vu, dans certaines scènes de batailles, une influence  «à la Uderzo» ... qui voile d’un ton humoristique, ces scènes plus ou moins violentes.

Je ne connais pas les intentions à moyen terme de Jennifer Tremblay (des éditions de la Bagnole) et de Robert Soulières (de Soulières éditeur) mais en ce qui me concerne, les jeunes du Québec et de toute la Francophonie, ont besoin d’une collection de ce genre pour aborder des oeuvres, qui autrement, leur seraient difficilement accessibles.

Et puis pourquoi les lecteurs de «Polar, noir et blanc» ne pourraient-ils pas leur faire des suggestions? J’attends donc vos suggestions d’oeuvres classiques qui pourraient éventuellement faire partie de cette collection. Quelles sont les suggestions que vous, lecteurs aguerris, pourriez soumettre à ces deux maisons d’édition? Alors, j’attends vos suggestions et vos commentaires.

Au plaisir de la lecture ... partagée avec nos jeunes !!!Don-Quichotte


Bonne lecture !



La fabuleuse Odyssée d’Ulysse
Texte: Homère
Adaptation: Rosa Navarro Duran
Traduction: Ian Ericksen
Illustrations: Francesc Rovira
Soulières Éditeur et Les éditions de la Bagnole
2011

Commenter cet article

*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 27/04/2011 22:39


Je l'ai étudié au lycée, avec un professeur de français d'origine grecque, autant te dire qu'elle s'est attardée sur le sujet! Ma nièce de 12 ans me disait l'autre jour qu'elle vient de l'étudier,
et pourtant il me semblait que la lecture était un peu rébarbative pour des jeunes de cet âge. Cette version est surement plus accessible.
Pour mes suggestions, je pense à Vipère au point de Bazin ou à du Molière avec les Fourberies de Scapin, ou Les hauts de Hurlevent d'Emily Bronte, ou encore Cyrano de Bergerac de Rostand. Ce serait
vraiment bien que les jeunes arrivent à apprécier ce genre de lecture.
Amitiés


Pierrot vagabond 02/11/2013 17:51

wowwwww... magnifique site web sur l'Odyssée:)))
permettez-moi à titre de vagabond homérien d'écrire par votre blog à un ami:)))


HOMMAGE A DENIS LAMARRE

article sur Google
pdf, juin 2008, Flèche Mag

(Denis Lamarre)...«Mon retour à la chanson a duré près d’une vingtaine d’années, entre 1982 et 2000...

C’est pendant cette période fébrile qu’il est parti en tournée en duo avec son ami Pierre Rochette, des 2 Pierrots.
Les deux complices ont donné plus de 3 000 spectacles, parcourant le Québec dans tous les sens, sans jamais manquer de revenir régulièrement chanter à l’auberge La Calèche de Sainte-Agathe.

(Denis Lamarre) « Au milieu des années 90, Pierre et moi avons reçu un prix de l’ATL comme employés touristiques de l’année »

-------

Cher Denis Lamarre,

lorsque j’ai quitté la scène en plein milieu d’un spectacle, j’aimerais te confier d’une façon systémique ce qui s’est passé dans ma tête. ce soir-là, pendant la chanson
LA QUÊTE de Jacques Brel…

CE SOIR-LÀ....

Je chantais la quête de Jacques Brel… et soudain tout est apparu très clair dans ma tête… mon merveilleux partenaire de scène qui pendant 18 ans fut d’un comportement éthique et artistique exemplaire venait de se faire offrir le théâtre le Patriote en partenariat avec Percival Broomfield puis après la mort de Percival, en successeur. Pour lui, l'appel a une réorientation de carrière devenait évident.

Mais il devenait aussi évident pour la famille Grand-Maison de l’auberge la Calèche, qui a pris soin de moi comme artiste avec respect et coopération durant 18 belles années, de s 'associer a Denis pour mieux réussir en affaire…

De mon côté, un photographe de Québec qui avait tout abandonné pour jouer de l’orgue de Barbarie sur les routes du soleil de la France a l’Espagne avait aussi eu l’effet d’un coup de tonnerre sur ma vie… Depuis l'enfance, mon rêve avait toujours été d'être vagabond céleste et non d'être artiste de scène.

Durant la chanson de Brel, je ressentis instantanément et profondément l’appel a la liberté comme l'appel à la créativité de l’écrivain…

Pierrot Rochette, Denis Lamarre, Mario Grand-maison de la Calèche, nos trois routes du rêve compatibles durant 18 ans explosèrent en un coup de tonnerre dans ma tête pendant que je chantais sur scène.

Dans la finale de la chanson de Jacques Brel… l 'inaccessible étoile est venue me chercher de sa voix amour-présence… même s’il me restait trois ans de contrat et que j’aurais pu rester avec Denis au Patriote jusqu’à ma mort, j'ai quitté calmement la scène, j’ai déposé ma guitare dans la coulisse et je suis sorti par la porte d’en arrière… Ce ne fut pas prémédité… Ce fut vécu comme un coup de foudre pour le vagabondage littéraire et géographique.

J’ai marché jusqu’à la Butte a Mathieu où j’habitais l’ancienne maison de Raymond Lévesque… je venais de devenir écrivain-nomade…

Je ne sais pas si j’aurais eu le même courage si j’avais agi rationnellement…

J 'ai mis 7 ans à mon 1000 pages , 7 ans de ma vie, dont 2 ans et demie en bibliothèque à savoir où était ma place dans la littérature mondiale…

A 20 ans, je savais comme Cézanne , Proust et Picasso, qu’après ma mort, mon oeuvre serait reconnue comme une grande oeuvre canadienne..

J 'ai fait pour la littérature ce que Jackson Pollock a fait pour la peinture… le renversement idéologique de l’acte de peindre… pour moi la littérature, c’est le placenta de ce que je suis devenu… De la même manière qu’on ne peut comprendre les demoiselles d’Avignon et son importance culturelle sans une connaissance amoureuse de l’histoire de l’art, on ne peut saisir la musique de mon 1000 pages sans une connaissance de l’histoire de l’écriture au Québec comme au Canada

Ce MONSIEUR 2.7K, c 'est l’histoire de Monsieur K, prisonnier numérique, qui réussit a s’évader de 1000 pages de débris de bitts pour enfin réaliser son rêve… marcher la fraîcheur existentielle de la beauté du monde sans que le boulet de l’information soit enchaîné a un de ses pieds… retrouver l’ile de l’éternité de l’instant présent telle qu’elle existait avant l’Ulysse de James Joyce et l'Épopée comme l’Iliade d 'Homère, en faisant par l'errance philosophique le plein d'espace et de temps.… Une épopée du 21eme siècle s’évadant de la dématérialisation numérique graduelle du 20ème.

Dans la lecture de ce 1000 pages, Il ne faut pas trop accorder d’importance aux débrits de bitts (le coté éclaté de l’histoire, du récit).. il faut lire l' oeuvre comme si on écoutait de la musique contemporaine, dodécaphonique ou sérielle… et suivre la danse concrète et visuelle de Monsieur k (Krishnamurti, Kafka ou Kerouac, selon les pages) danse euphorique comme celle de Zorba le grec, la danse de l’instant présent, la danse de l’île de l’instant présent, celle des brosses d’être et des attaques d’être, la littérature écrite par des pieds qui dansent sur des debits de bitts placentas:))))

En ce sens, mes 100 chansons écrites sur la route furent un journal de bord du journaliste de l’être pendant qu’il danse la fraicheur existentielle de la beauté du monde tout au long de son vagabondage à travers le pays.

…Est-ce folie? Est-ce l’homme du 21eme siècle tel qu’il sera dans deux générations, une masse critique de vagabonds célestes avec vie privée oeuvre d’art en marche épopée vers un pays oeuvre d’art? Seule l’histoire pourra un jour en faire le compte-rendu.

Chose certaine, la communauté des historiens de l’art finit toujours par nettoyer le fil d’or de l’histoire de la pensée en séparant le bon grain de la poussière des mots…

Servir l’histoire de l’art par une vision en signant son siècle, voila le rêve de tout créateur. Comme si on écrivait au clair de la lune et que 1000 ans plus tard , quelques enfants reprenaient le refrain sans se douter qu’ils utilisent un morceau essentiel du patrimoine universel:))))

Je n’aurais pu vagabonder le pays sans le placenta de ma gestation littéraire…

CECI DIT
ET EN CONSÉQUENCE DE QUOI

J 'aimerais remercier publiquement Denis Lamarre pour ses 18 ans de loyauté sans faille.. et la famille Grand-Maison pour leur coopération financière durant 18 ans, aussi sans faille, à ma vie de créateur…

Ma rupture ne fut pas à la hauteur des 18 années de rêve vécues en équipe et cela uniquement a cause de ma façon romantique de concevoir les changements de cap….

LE DUO ROCHETTE-LAMARRE EN SPECTACLE FURENT 18 ANS DE PUR BONHEUR...

Merci Denis
Merci Mario et la famille

Pierrot
vagabond céleste


MONSIEUR 2.7K

www.reveursequitables.com
onglet presse
monsieur 2.7k

www.enracontantpierrot.blogspot.com

Richard 27/04/2011 22:49



Bonjour Fleur ....


Merci pour ces excellentes suggestions !!!


Bises



Mimi des Plaisirs 26/04/2011 20:12


L'Odyssée n'en finit pas d'être reprise et c'est très bien car sous sa forme initiale, c'est bien difficile! Cet ouvrage me paraît très intéressant à tout points de vues.J'oserais proposer un
Balzac( qui fait si peur aux adolescents):" La peau de chagrin". Il a pas mal d'ingrédients qui peuvent être exploités pour une adaptation.


Richard 27/04/2011 01:43



Merci Mimi,


Très bonne suggestion !!!



sophie 22/04/2011 00:24


oups, pardon, je n'avais pas lu les commentaires précédents(pour une fois...) mais oui décidément , le comte de monte cristo, j'adore, et ça plaira autant aux filles qu'aux garçons! je vote pour
celui-là!
et pourquoi pas Germinal, de Zola?oui, je sais, déjà cité, mais j'en profite pour en rajouter, ça me tue de voir qu'un auteur aussi moderne soit si peu lu en classe!


Richard 22/04/2011 03:48



En effet, ce sont deux très bonnes suggestions ! Et j'aime beaucoup quand tu réagis comme une pédagogue passionnée !!


Merci Sophie !!



Asphodèle 21/04/2011 23:40


Et qu'appelles-tu un livre authentique ?? Bon je te donne le blog de George "Les livres de George Sand et moi" et en plus elle est très sympa, c'est une de mes deux marraines de blog avec Delphine
de Delphine's books and more, mais elle, elle n'est pas polar, quand elle veut en parler, elle laisse le blog à sa copine Véra qui est une fan, mais c'est rare...!! Bon je t'ai tout dit pour ce
soir ?? je vois que les idées avancent et Les Misérables me semblent aussi très bien !! Il va avoir du boulot l'éditeur... ;)


Richard 21/04/2011 23:48



Un livre authentique est un livre véritable ... pas un concentré ni un livre rempli d'extraits ...


Merci pour le blogue, je m'y rends immédiatement.


 



sophie57 21/04/2011 22:31


oh mais ça a l'air super! je peux l'acheter pour moi?je l'ai lu en classe de sixième, je m'en souviens encore...pas étonnant qu'il ait traversé les siècles:quand on y pense, c'est vertigineux,
cette longévité!Magie de la littérature!
une suggestion:Le comte de Monte Cristo, une histoire extraordinaire je trouve!
bises cher Richard...


Richard 21/04/2011 23:46



Mais oui, tu peux l'acheter pour toi ... ou te le faire offrir en cadeau !!!


Et bien, nous sommes d'accord ! Comme je disais à Constance, les romans d'Alexandre Dumas sont à peu près les seuls romans que j'ai relus à deux époques différentes et avec autant de plaisir. Et
"Le comte de Monte Cristo" était mon préféré (Je l'ai relu il y a trois ans !!!!)


Merci Sophie !



Gwenaelle 21/04/2011 21:17


Je le note tout de suite. Figure-toi que ma belle-mère, qui était instit, avait créé une méthode de lecture pour les élèves de Cours Préparatoire basée sur l'Odyssée! Les gamins adoraient mais les
éditeurs n'ont jamais été intéressés... Ils préfèrent Ratus sans doute... (j'espère qu'au Québec les méthodes d'apprentissage sont moins stupides que notre Ratus national!)


Richard 21/04/2011 23:31



Ah, tu sais, je ne mettrais pas ma tête à couper sur l'utilisation de mauvaises méthodes d'enseignement, ici au Québec comme en France. Et aussi, sur la mauvaise utilisation d'un très bon outil.


En ce qui me concerne, la meilleure façon, c'est toujours en lisant des livres authentiques ...



constance93 21/04/2011 19:47


pour avoir étudié le texte intégral en version traduite cette année en litté, j'aurais du mal à repasser à une version jeunesse de L'Odyssée.
au niveau des classiques que j'aimerais faire lire à un adolescent (et je prends en exemple les lectures que je veux donner à mon petit-frère), je crois que je placerais les romans d'Alexandre
Dumas en tête. J'ai lu Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Christo et d'autres avec délice à l'adolescence.
Les livres de Jack London valent aussi quelque chose d'être lus à l'adolescence : on est pris entre la magie de l'intrigue et on commence en même temps à saisir les enjeux de ses textes.
Les Misérables de V.Hugo, un calvaire de lecture obligatoire quand j'avais 15 ans. une simplification qui ne trahisse pas l'esprit du roman serait bienvenue pour les suivants ^^


Richard 21/04/2011 23:28



Chère Constance, tu me fais là d'excellentes suggestions.


Tu sais que les seuls livres que j'ai relus depuis mon enfance sont ceux d'Alexandre Dumas ... Et j'y ai pris autant de plaisir aujourd'hui qu'il y a 30 ans ...


C'est ce qu'on appelle des lectures intemporelles. Le temps n'a aucune prise sur ces oeuvres.


Mais tu as réussi à m'étonner avec le Jack London !!!


Merci !



Asphodèle 21/04/2011 15:37


Tu sais, il y a une George Sand qui bloggue et nous transmet sa passion pour sa célèbre homonyme, elle fait un samedi sandien tous les...samedis et en allant sur son blog, tu trouverais
certainement !! Je pensais à Mauprat, un des derniers qu'elle a chroniqués mais son oeuvre "socialiste" est riche !!^^


Richard 21/04/2011 23:25



Je vais sûrement aller fureter de ce côté ...


Tu me donnes le nom de son blogue ...


Merci !



Les bonheurs de Sophie 21/04/2011 13:21


Oh mais ça m'intéresse beaucoup ça Richard ! J'adore L'odyssée, je relis des passages très souvent. Cette nouvelle édition m'a l'air très intéressante.
Merci et bonne journée.


Richard 21/04/2011 14:05



Bonjour Sophie !


Toi qui a des préoccupations pédagogiques et qui es une "passeure culturelle", tu aimeras sûrement ce petit roman.


Au plaisir de te lire !


Amitiés



Asphodèle 21/04/2011 11:56


Pour la "conscience sociale", George Sand était pas mal mais elle est étudiée et plaît encore aux ados, quoique...ça ne doit pas être la majorité. En plus, elle était féministe avant l'heure sans
être suffragette...


Richard 21/04/2011 11:58



Ah tiens, je n'aurais pas pensé à George Sand ... Lequel de ses titres tu choisirais ??



Pierre H Charron 21/04/2011 11:19


Je n'ai vu que les séries télévisées de l'odysée , celle des année 70 et de fin des années 90 et j'ai complètement accroché. Ce livre pour adolescent est vraimenmt génial. Merci du partage !


Richard 21/04/2011 11:47



Tout à fait d'accord !


Merci et bonne journée !



Asphodèle 21/04/2011 10:13


Pourquoi pas une oeuvre de Zola aussi ?? Germinal ou les Rougon-Macquart ?? Ce n'est pas difficile mais peu de jeunes le lisent "passionément"... C'était juste une idée comme tu l'as demandé !!^^


Richard 21/04/2011 11:47



Merci Asphodèle,


Du Zola !!! Mais oui, pourquoi pas. Et peut-être que ça pourrait aider à ouvrir une certaine conscience sociale ...


Bonne lecture



LAURA 21/04/2011 07:28


Encore un billet passionnant, cher Richard ! Pour ma part, je suggèrerais "Les 3 mousquetaires" qui m'ont bien fait rêver quand j'étais ado. C'est une période qui "marche" bien avec nos ados.
Belle journée à toi, l'amoureux des livres...


Richard 21/04/2011 11:45



Merci à toi, Laura ...


Excellente suggestion !


Bonne lecture


 



CHAMARIE Lydia 21/04/2011 07:03


Coucou Richard ! Toujours pas le temps de lire un de mes livres ? Dommage ! Dis-moi quand tu les auras lus que je sache ce que tu en penses.

Bisous,
Lydia


Richard 21/04/2011 11:43



Bonjour Lydia,


J'ai un programme de lecture très chargé ... N'aie pas de crainte, ton livre fera partie de mes lectures prochaines.


Bonne journée !



Lystig 21/04/2011 00:55


(c'est quoi ça, l'ironie du short ???)


Richard 21/04/2011 01:01



Un recueil de nouvelles publié che Krakoen ... J'en parle bientôt !!



Lystig 21/04/2011 00:54


je n'ai pas pu ingurgiter Homère, qui prend la poussière dans ma bibliothèque ; cette version est sans nul doute moins imbuvable !

(bonne soirée !)


Richard 21/04/2011 01:01



Tout à fait comestible !!!


Bonne lecture !



Asphodèle 21/04/2011 00:06


Bonsoir !! Je passe juste avant d'éteindre la machine infernale et je ne suis pas déçue ! Quelle bonne idée pour les ados, bon, moi j'ai fait mes "humanités" comme tu dis si bien et je "goûte"
particulièrement cette oeuvre que j'ai en poche d'ailleurs dans sa V.O.
En suggestions pourquoi pas "Les Mille et une nuits" qui n'est pas si facile d'accès et pourtant fait rêver ! Bon là c'est tout ce qui me vient à l'esprit, je suis un peu fatiguée mais je
repasserai !!^^ Bonne fin de soirée pour toi.


Richard 21/04/2011 01:02



Merci Asphodèle !


Une excellente suggestion !