Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

 

 

  Jeux-d-enfants.jpg

Premier roman de cet auteur britannique qui vit présentement en France.

On ne sort pas de ce roman sans avoir réfléchi, sans s’être posé quelques questions, sans avoir pris position.


On ne peut pas lire le premier roman de Jonathan Trigell comme on lit un autre polar.


Le crime a déjà eu lieu. Le criminel a déjà subi sa sentence. L’enquête est terminée depuis bien longtemps. Il n’y a plus de policiers dans l’histoire.


Mais quel roman !


Deux personnages principaux :

Garçon A, 9 ans, a commis un crime effrayant que l’on découvrira tout au long de l’histoire; Jack est un jeune homme de 24 ans qui sort de prison. Deux personnages, la même personne.

 

Jack sort de prison après avoir vécu l’enfer des centres pour enfants et les prisons pour adultes. Dans un aller-retour entre le passé et le présent, Trigell nous raconte l’histoire de ce crime affreux et la réinsertion sociale d’un criminel que l’on a identifié  comme un monstre. À 9 ans …


L’auteur réussit tout à fait à nous amener à une réflexion sur cet enfant de 9 ans  ou sur celui qui est resté un enfant, même à 24 ans.


Oui mais, comment réagirions-nous si c’était vrai, s’il venait travailler avec nous, s’il était en amour avec notre fille ?

 

Quelle réinsertion ! L'auteur aborde les principaux enjeux de ce phénomène: le pardon social, la presse à sensations, la culpabilité juvénile et l’impact de la famille sur la criminalité infantile. Malgré l’effroyable frayeur du crime commis, le lecteur s’attache au personnage principal.

 

Vous ne pourrez rester insensible à l’histoire et à ses personnages.

De plus, la construction même du roman favorise l’intérêt. On ne recherche pas un criminel ou une victime; on essaie de découvrir un crime et ses impacts.

 

"Jeux d'enfants" est un véritable roman à caractère social, un roman de réflexion. Sa lecture vous amènera tout naturellement à un questionnement personnel et ce, sans vous priver d'un excellent moment de lecture.


À lire absolument….

 

Pour votre information et pour protéger le contenu de votre porte-feuille, ce roman a été publié en poche chez Folio.

 

Bonne lecture.Jeux-d-enfants-poche.gif

 

Jeux d'enfants

Jonathan Trigell 

Série noire

Gallimard Loisirs

2006

 

Commenter cet article

Pauline 02/10/2013 15:41

Inspiré d'une histoire vrai...

Richard 02/10/2013 18:37

Tout à fait, Pauline !
Merci !

Julie 21/02/2012 11:23

Bonjour ! J'ai lu avec attention votre billet. Conseillerez-vous la lecture de ce livre à de jeunes adolescents (moins de 18 ans) ? Bonne continuation !

Richard 21/02/2012 12:48



Je pense que des jeunes de 16 à 18 ans pourraient apprécier ce roman et surtout si, en bout de piste, une bonne discussion morale pouvait être mise en place.


Un texte pour réfléchir et faire réfléchir !


Merci de votre visite !



cynic63 24/09/2010 10:25


Effectivement, un très grand roman qui pose de nombreuses questions et qui ne porte aucun jugement moral facile. J'avais complètement été pris par cette histoire. Et le film était vraiment à la
hauteur: une vraie adaptation qui a saisi l'essentiel


Richard 24/09/2010 12:24



Quand je pense à ce roman, même si je l'ai lu, il y a très longtemos, j'en ai encore des frissons ...



Ys 12/08/2010 10:12


Je ne connais pas ce livre mais tu me donnes grandement envie de le lire, je le note. (et en passant, j'aime bien l'expression "être en amour avec", c'est bien de chez vous et c'est très joli !).


Richard 12/08/2010 11:48



Tu ne regretteras pas ton achat ...


En effet, les Québécois que nous sommes, nous avons de belles expressions pour illustrer l'amour ... car souvent avant "d'être en amour avec" ... "on tombe en amour avec ..."


Bonne lectures



l'or des chambres 26/07/2010 18:00


Il me tenterait bien celui-là... Il m'a tout l'air très intéressant !
Bonne soirée Richard !


Richard 26/07/2010 18:01



Tu ne serais pas déçue !


Je te le conseille grandement.


Bonne soirée mon amie !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 26/07/2010 11:30


Gourmand va !


Richard 26/07/2010 12:56






Et oui !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 25/07/2010 10:43


Cher Richard, je ne compte plus depuis longtemps ! En plus hier ma mère m'en a encore passé une dizaine ! J'entame donc une pile supplémentaire, c'est très beau à voir, tous ces livres !
Amitiés


Richard 25/07/2010 12:17



Quel beau malheur ! Envahi par des livres. Et tu sais, pour moi, les livres, c'est comme les gâteaux, tu peux m'envoyer les restants  (hi hi hi !!!)


Bon dimanche Fleur de soleil



Jean-Marc Laherrère 24/07/2010 13:04


Grand, très grand roman, un des chocs de l'arrivée d'Aurélien Masson à la série noire.
Malheureusement, si j'en crois le même Aurélien, pour l'instant, Trigell n'a pas confirmé son talent et son second roman est bien moins bon.


Richard 24/07/2010 13:12



Après un excellent premier roman, la réussite du deuxième est toujours plus difficile. J'ai toujours en tête le phénomène Donna Tartt avec "Le maître des illusions" ... Fabuleux premier roman !
Puis par la suite, plus rien !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 23/07/2010 16:51


Bonjour Richard, et bien oui, je vais partir à la rencontre de Jack, enfin je note dans ma liste, tu sais le nombre de livres que j'ai déjà en attente...
Comme je suis dans ma période "réflexion", ça tombe bien, ça va alimenter mon moulin...
Amitiés


Richard 23/07/2010 20:25



Fais comme moi, ne compte pas le nombre de livres à lire ... Je les regarde et je me trouve chanceux d'avoir une si belle collection d'histoires à ma disposition ... Et qu'il ne me reste qu'à
faire un choix parmi d'excellents livres, conseillés par tous mes amis ...


Bonne journée, Fleur de soleil.


Merci pour ta fidélité, merci pour tes commentaires, merci pour tes écrits !


 



Mic 23/07/2010 14:49


Bonjour Richard,

Je ne connaissais pas jonathan Trigell avant de lire ton billet, ce synopsis m'a l'air très intéressant, vu l'éditeur Gallimard, cela ne peut être que très bon, cette maison est une véritable
institution en France et la collection polar "Gallimard noire" est remarquable. Un livre en tout cas très tentant, le thème me plaît beaucoup et si tu ajoutes la mention "à lire absolument" ce
n'est pas par hasard!
Autre chose, si je puis me permettre Richard, je préfère très nettement ton billet, que les précédents. Rédigé avec de courts chapitres,présentation bien aérée, écrit sur un fond bleu très reposant
et agréable à l'oeil (je dois bien aouver que ça change, de ce satané fond noir beaucoup trop présent sur certains blogs, où bien souvent on ne voit rien!). Quant à l'écriture : elle est concise,
claire et directe. Bravo! amitiés, MIC.


Richard 23/07/2010 14:56



Bonjour Mic,


Oui je suis convaincu que ce roman possède toutes les qualités pour te plaire. Je te le conseille grandement, sans crainte !


Merci pour ton analyse de mon blogue; les commentaires que tu me fais me font vraiment plaisir.


Amitiés



zarline 23/07/2010 10:07


Un sujet choc et ton billet donne vraiment envie de découvrir ce livre. En plus, s'il est en poche, il n'y a plus aucune excuse.


Richard 23/07/2010 13:36



Aucune excuse ! Pourquoi se priver d'un livre qui ne coûte presque rien et qui te fera réfléchir !


Bonne lecture



Isa 23/07/2010 07:39


Je ne sais pas si j'ai bien fait de m'abonner à ta newsletter Richard ! Que de tentations ! Il a l'air très très bien celui-ci, il me semble, comme Sophie, que j'en avais entendu parler et que
depuis j'avais oublié ce livre ! Je note le titre... Merci Richard !


Richard 23/07/2010 13:35



Merci Isa, ton commentaire est très gentil ... mais je vais continuer à jouer les "tentateurs littéraires" !


Et tu vas encore ... souffrir ...


Amitiés



mimi 22/07/2010 22:24


Des sujets graves effectivement et qui soulèvent bien des interrogations sur la responsabilité, la culpabilité et la réparation des crimes commis par des enfants. Je connaissais ce livre, mais je
ne l'ai pas lu. Merci de tes commentaires.


Richard 22/07/2010 22:31



Et bien Mimi, sa sortie en livre de poche est une occasion à peu de frais de rencontrer cet auteur et son roman.


Bonne lecture !



La ruelle bleue 22/07/2010 21:23


Bonsoir Richard ! Je note de suite cette référence littéraire ! Le thème ne m'est pas indifférent car j'ai déjà été amenée à réfléchir à ce problème de la prison et de la réinsertion par certaines
circonstances de la vie... quand il s'agit d'enfant, c'est encore plus perturbant. Sur le même sujet, mais en roman ado, il y a "peine maximale" d'Anne Vantal chez Actes sud junior qui est aussi
excellent.


Richard 22/07/2010 21:28



Merci pour la référence ! La thématique est bien amenée et je suis convaincu que tu apprécierais ce roman.


On s'en reparle !



Floria 22/07/2010 18:15


Bien sur que ce livre va etre bientot sur ma table! ce genre de reflexion attire toujours mon attention.Et oui que ferais je si un garçon tel que celui que tu décris faisait la cour à ma fille??
J'avoue que je n'ai pas vraiment idee de mes reactions.Peut etre ce livre là pourra t il me faire pousser la reflexion et apporter des reponses en ayant plusieurs avis .
En poche!! Que tu es gentil de nous l'indiquer!!! car ma CB souffre!


Richard 22/07/2010 18:43



Je suis la gentillesse même ...


Non, sans blague, ce livre est vraiment bien fait; à la fois pour intéresser le lecteur et le faire réfléchir.


Tu me parleras de ta réponse à la fameuse question.



Pichenette 22/07/2010 17:08


Trop noir pour moi en ce moment, mais qui sait...


Richard 22/07/2010 17:27



Un jour, peut-être ...



Pierre FAVEROLLE 22/07/2010 16:04


Comme je vais bientôt partir en vacances, je le note. Merci du conseil. C'est bizarre, j'étais passé à coté à l'époque !


Richard 22/07/2010 16:07



Cher Pierre, on ne peut pas malheureusement tout lire ...


Et c'est justement le but de cette chronique, redonnez une nouvelle vie à un roman qui le mérite !


Bonne lecture !



Allie 22/07/2010 15:49


Ce doit être une lecture marquante. Entre nos idées et l'application "en vrai", je crois que l'on doit remettre en question beaucoup de choses.


Richard 22/07/2010 15:52



Et oui ! Une lecture qui peut nous mettre en face de nos contradictions.


Et le syndrome du "Pas dans ma cour ..."



Sophie 22/07/2010 15:42


j'en ai entendu parler il y a bien longtemps et je l'ai oublié depuis.
Merci de me le remettre en mémoire Richard car ton billet me donne vraiment envie de le lire.


Richard 22/07/2010 15:49



Je me permets de parler, plus succintement, des romans que j'ai appréciés il y a quelques années, dans l'espoir de les voir renaître et que mes amis puissent en profiter. Et peut-être raviver
certains souvenirs chex d'autres ...


Merci Sophie pour ta fidélité !


Amitiés