Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

La semaine prochaine, se tiendra à Montréal, le Festival Métropolis bleu,  la plus grande fête de littérature au Québec. À cette occasion, les organisateurs ont eu la bonne idée d’inviter une auteure que j’apprécie beaucoup, Dominique Sylvain. En fait, il serait plus près de la réalité de dire que Dominique, est une de mes auteurs préférés.

Et je remercie donc les organisateurs de Métropolis bleu et son éditrice, Viviane Hamy, de nous permettre de rencontrer cette auteure, ici à Montréal.

Je profite donc de cette occasion pour vous parler de Dominique Sylvain et de sa bibliographie, en insistant surtout sur sa série Ingrid Diesel et Lola Jost.

Tout d’abord, une courte biographie !!!
Dominique Sylvain est née en France dans un beau coin de la Lorraine. Elle fait des études en Histoire de l’art et devient par la suite journaliste pigiste à Paris pour se retrouver journaliste d’entreprise dans le milieu de la sidérurgie. Peut-on imaginer, la créatrice d’Ingrid Diesel, écrire sur les beautés de l’acier et du charme du fer !!!!

Vers le milieu des années 90, elle part pour le Japon où son  mari déniche un emploi à Tokyo. C’est à cet endroit qu’elle développe son goût pour la culture orientale.

Elle commence sa carrière d’écrivain par la publication d’un premier roman, Baka, roman qui nous présente son personnage de Louise Morvan, détective privée, atypique, fascinante et troublante.


Après ce premier livre (ré-écrit et publié de nouveau, il y a deux ans ...), elle poursuit les enquêtes de Louise dans quatre autres romans où nous suivrons l’évolution de son enquêteure. Soeurs de sang, Travestis, Techno bobo et Strad, sont les quatre titres qui poursuivent la série.

Au début des années 2000, elle amorcera une autre série, Vox et Cobra, où l’auteure nous présentera un trio d’inspecteurs de la Brigade criminelle.

Puis, enfin, à mon grand plaisir, au milieu des années 2000, Dominique amorce une série plus fantaisiste, plus rigolote qui met en scène deux personnages extraordinaires, deux personnes que tout sépare mais deux femmes liées par l’amitié, la recherche de la vérité et de la justice.

En ce qui me concerne, la série «Lola Jost et Ingrid Diesel», c’est du bonbon !!!

Les personnages sont sympathiques; on «tombe en amour» rapidement avec ce duo de «pétroleuses» (mot emprunté à Dominique ...). Ces deux femmes, on les voudrait comme amies ...

Lola Jost, commissaire à la retraite suite à un incident malheureux à un de ses collègues. Grande amateure de casse-tête (7 000 morçeaux quand même), friande de bons repas, de bons vins et de vieux Porto ... Elle a tendance depuis sa retraite à se refermer sur elle-même. «Lola Jost n’était pas une femme facile, Lola Jost avait un fichu caractère, Lola Jost n’était pas un prix de beauté,» Voilà une description peu réjouissante ... et pourtant, on aime ce personnage !

Ingrid Diesel, personnage plus que délicieux. Masseuse le jour, strip-teaseuse deux nuits par semaine, pour l’art de la danse, au corps sculpté au couteau, américaine installée à Paris, ses erreurs de langage sont d’une drôlerie exquise.

Ces personnages sont tellement différents, tant par leur origine, leur pensée, leur allure, leur âge, tout fait en sorte que leur rencontre est improbable ... Puis un jour, dans un restaurant au nom «sylvainesque» de Les belles de jour comme de nuit, l’amitié prend d’assaut ces deux «bombes» et elles explosent dans des enquêtes  sérieuses mais légères, avec un humour propre à Dominique Sylvain, une culture littéraire et cinématographique sans limites, un style délirant et fluide. Un bonheur de lecture ... pour amateurs de tous genres.

En plus de ces deux merveilleuses enquêtrices, vous découvrirez quelques personnages secondaires qui complètent bien le tableau:

Maxime Duchamp, propriétaire et cuisinier du restaurant Les Belles de jour comme de nuit;
Jean-Pascal Grousset, le commissaire qui a remplacé Lola ... Il est décrit comme « Bas du cul autant que des idées ...» et souvent appelé le Nain de jardin;
Antoine Léger, l’ineffable psychanalyste et son adorable chien, Sigmund;
Jérôme Barthélemy, l’ancien lieutenant de Lola qui lui est resté fidèle. Pris entre son ancienne patronne et le nouveau, il a fait son choix ... Lola ! «Sa taupe préférée».

Et de plus, pour un Québécois qui a visité Paris, l’auteure en compagnie de ses deux complices, nous montre un Paris différent de celui des touristes; un Paris loin des artères principales et trop connues, un Paris des Passages et du quartier du Canal, un Paris des petits restaurants sympas où l’on rêve de rencontrer les personnages de Dominique Sylvain et de goûter à la cuisine de Maxime (avec le petit vin directement de sa cave).

Je vous conseille donc d’amorcer cette série en tenant compte de l’ordre des dates de parution. Vous suivrez alors l’évolution des personnages, leur personnalité qui se laisse découvrir, la qualité de leur complicité et de leur amitié. Vous serez conquis par ces deux complices. Accompagnez-les dans leurs différentes péripéties et elles vous feront découvrir, à chaque enquête, un aspect de leur personnalité qui vous les font encore plus aimer. Inutile de vous dire que j’adore ces deux personnages et que j’attends toujours la sortie du prochain livre avec impatience.

Il me faut également parler du style «Dominique Sylvain» !!!

Dans la série Louise Morvan, la qualité du développement de l’intrigue, la complexité du personnage et l’atmosphère plus noire, font en sorte que son style d’écriture est plus retenu, fluide et efficace. Cependant dans la série Jost-Diesel, c’est l’éclatement total ... L’auteure nous propose une qualité d’écriture extraordinaire, un style vivant, riche, parsemé d’images, de comparaisons qui rendent la lecture agréable. Souvent, on s’arrête pour savourer une phrase, un jeu de mots, une petite trouvaille linguistique. Dominique Sylvain s’éclate dans cette série pour le plus grand plaisir du lecteur. Les dialogues sont savoureux, l’humour des personnages bien dosé, servant souvent à alléger l’atmosphère de certaines situations, les erreurs de langage d’Ingrid font toujours sourire et les commentaires plus caustiques de Lola viennent ajouter du piquant. Une recette infaillible !

Et en plus, comme l’auteure, j’imagine, nos deux enquêteures  adorent manger ... et boire. Alors, les descriptions des repas pris au restaurant vous donnent à saliver. On aimerait être client de ce petit bistro sympa qui reçoit ses clients avec le meilleur vin de sa cave et ses plats toujours évocateurs de plaisirs !!!

Dominique Sylvain, réunit dans cette série, tout ce que le lecteur de polars exige pour passer d’excellents moments de lecture: de bonnes intrigues bien ficelées, des personnages attachants, sympathiques et crédibles, un style jubilatoire et un humour intelligent. On sort de ces lectures, heureux, avec le sourire, en se disant que l’auteure nous a charmé par son écriture, son humour et sa capacité extraordinaire à nous raconter de bonnes histoires. Et on en redemande !!!

Voici quelques exemples de phrases, glanées au fil de mes lectures et illustrant bien le style de Dominique Sylvain:

En parlant de sa carrière de policier, Lola dit: «C’était bien avant votre naissance. Les dinosaures envisageaient tout juste de s’installer.»

Et le caractère de Lola : «Je n’accepte pas qu’une tondue tatouée (Ingrid) et à rayures manque de respect à ma robe de chambre.» Ou encore ... «Tu me laisses perfectionner mes rhumatismes ?»

Un effet percutant ...!!! : «Le courroux du Nain de jardin n’eut pas plus d’effet qu’un pipi d’oiseau sur le rocher de Gibraltar»

Lola, philosophe : «Ô, mystère épais de l’existence humaine, que ne caches-tu pas sous tes lourds replis !»

Une erreur langagière d’Ingrid : «...je n’écarte pas la possibilité qu’il nous mène en canot.» Moins pire qu’en bateau ???

Les malheurs d’un libraire qui se fait demander ... Le Code avachi .... Le Digicode .... Les Foutreries d’Escarpin ... Le seigneur des épices ... ou un livre des Éditions du Latex ...

Voici donc la liste chronologique de la série Lola Jost et Ingris Diesel:
L-absence-de-l-ogre.jpg
Pasage du désir (2004)   Grand prix littéraire des lectrices 2005 «Elle»
La fille du samouraï (2005)
Manta Corridor (2006)
L’absence de l’ogre (2007)


Dominique Sylvain est un médicament préventif contre la grisaille et la déprime; donc, n’hésitez pas à rencontrer ses personnages et à découvrir une auteure atypique, originale, une écrivaine qui par son écriture, vous fait du bien.


Enfin, je vous invite à venir la rencontrer au Festival Métropolis bleu. Dominique participera à deux ateliers:

  • une rencontre pour parler de ses livres et surtout de ses extraordinaires personnages féminins (le vendredi 23 avril à 14 heures);
  • un atelier-échange sur l'écriture au féminin (le samedi 24 avril à 13 heures).


Voici le site du Festival: http://metropolisbleu.org/Festival

Au plaisir de vous y rencontrer.

Et pour ceux qui, suite à cette chronique, auront découvert cette auteure, n’oubliez pas de me faire part de vos commentaires.

Commenter cet article

lucie 21/03/2011 13:50


richard, j'ai trouvé ton billet très complet, je l'ai mis en lien du mien ! j'aurais du lire la série dans l'ordre tu as raison de le conseiller !


Richard 21/03/2011 14:00



Merci beaucoup Lucie ...


Au plaisir de te lire !


Amicalement



Xavier 22/04/2010 13:40


La référence : Régals du Japon et d'ailleurs
Exquis D'ecrivains

Dominique Sylvain

Nil Eds


Richard 23/04/2010 01:39



Merci Xavier !!


Bonne journée



Xavier 22/04/2010 13:39


Il existe toute une part intimement liée à la musique et même à la peinture dans les romans de Dominique. Pour la gastronomie, elle a écrit un livre sur diverses cuisines du monde. J'espère que
c'est partie remise et que tu rencontreras bientôt Dominique car elle est charmante.


Richard 23/04/2010 01:40



J'espère bien moi aussi !!!!



callophrys 19/04/2010 22:50


ah zut !tu dois etre bien deçu!je te comprends.
Bonne soiree Richard...


Richard 20/04/2010 00:07



Oui, je suis bien déçu !!!


Une autre occasion va surement se présenter !!!


Merci Callophrys ... j'apprécie ta sympathie ....


Bonne soirée


 



Mimi des Plaisirs 19/04/2010 18:19


Ta déception est perceptible et je la comprends, tu te faisais une telle fête de la rencontrer et de lui parler, de l'interviewer peut-être!...cette fameuse Dominique Sylvain§
Mais je te fais confiance, tu dénicheras bien un(e) auteur(e) dont tu apprécieras l'oeuvre et la personnalité...
Je pense continuer un peu avec Fil de soie car j'ai une lectrice de plus!et qui aime!!!!!!
Amicalement,Mimi.


Richard 19/04/2010 22:10



Oui, une bien grande déception !!!


Merci pour Fil de soie ....


Amitiés


Richard



Mimi des Plaisirs 18/04/2010 21:30


Quel enthousiasme et quelle plume déliée!
Evidemment, je ne connaissais pas cette auteure car je suis assez novice en catégorie polar et roman noir et mes rares lectures en ce domaine vont plutôt vers le roman à énigme. Mais là, tu m'as
alléchée et ça m'a l'air bien gourmand et savoureux dans tous les sens du terme. Je crois que je vais essayer de dénicher le premier tome de la série du tandem féminin à la médiathèque. Je te
tiendrai au courant. Tu es un sacré tentateur en matière de lecture!
Bon festival, avec un peu d'avance!
Bonne semaine. Mimi.


Richard 19/04/2010 11:36



Merci beaucoup Mimi,


Ton commentaire est très gentil et apprécié.


Malheureusement, ce matin, Dominique Sylvain m'apprenait que son voyage à Montréal était annulé à cause des effets de l'éruption du volcan islandais sur le trafic aérien en Europe.


Merci de me lire si fidèlement!!!


Bonne semaine.


Richard



callophrys 18/04/2010 15:21


si avec ça je ne me precipite pas à la mediatheque dans un 1er temps ou dans ma librairie preferee,en esperant y trouver les 1ers tomes!!! j'ai souvent tenu un livre de D.Sylvain mais il y en avait
d'autres qui me faisaient des clins d'oeil alors je reposais...

Tu nous a fait un plat tellement bien epicé que je ne peux que te suivre et deguster.Sans moderation.
J'imagine que tu vas nous faire un super reportage de ce salon du livre et sur ta rencontre avec ton auteure favorite!
bonne journee btd


Richard 18/04/2010 16:25



Oui, sans faute Callophrys ...


Je ferai un petit retour sur cette rencontre ...


Bonne journée et bonnes lectures !!!



Les bonheurs de Sophie 18/04/2010 13:47


eh ben dis donc tu sais donner envie de découvrir un auteur Richard !
J'ai déjà croisé plusieurs fois les livres de Dominique Sylvain mais je ne les ai jamais lus. Vu ton avis je crois que je vais y remédier.
Merci pour ton enthousiasme communicatif.


Richard 18/04/2010 13:49



Et je suis convaincu, Sophie, que tu vas aimer, et l'auteure, et les personnages.


Tu m'en reparles.


Bonne journée !!!


Bonnes lectures !!!