Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Tab-arnaques.jpg            Aimez-vous les nouvelles ?L'ironie du short

               Les bonnes nouvelles ?

               Et bien, en voici deux ...

Pour une première fois, je vais vous parler de deux livres à la fois ... dans une chronique très mathématique : deux livres, une trentaine de nouvelles, trois auteurs, deux Québécois et un Français mais surtout, un bon nombre d’heures de plaisirs de lecture.

Et les similitudes entre les trois auteurs sont tellement évidentes, les réactions suscitées par leurs écrits sont tellement semblables, que d’écrire  qu’une chronique pour ces deux livres et ces trois auteurs, pourrait sembler réducteur mais voyons le comme un hommage en bouquet à leur talent d’auteurs, de nouvellistes, de magiciens des mots et de conteurs.

Dès que nous touchons les deux petits recueils «Tab’arnaques» et «L’ironie du short» , nous ne pouvons plus les mettre de côté. Comme j’ai lu les deux livres en même temps, c’est comme si je me retrouvais devant un bol de noix d’acajou salées et d’un plat de croustilles juste assez épicées. Pigeant dans l’un, grapillant dans l’autre, me laissant tenter deux fois par le même plat ou alternant avec de grosses bouchées, pleines de sourires et de surprises. Et en plus, quand vous aurez terminé, vous regarderez les deux plats, vides, quelques miettes au fond, et vous vous demanderez quand vous pourrez renouveler «cette orgie littéraire».

Oui oui, orgie littéraire. De mots ! De phrases tellement bien tournées pour nous faire une entourloupette ! Des idées qui nous font sourire et parfois même, éclater de rire ! Et surtout, le style jubilatoire de ces trois jongleurs humoristiques des mots. N’ayez crainte, vous serez charmés par l’humour festif et parfois incisif, tout en étant emporté par le récit qui n’a qu’un seul but ... vous divertir.

L’humour de ces trois auteurs, leur capacité à tourner une histoire sur un «dix cennes» et à vous surprendre au détour d’une phrase, leur habileté à vous mettre «dans le bain» en peu de mots et à vous éclabousser de bulles de savon et de vous monter un bateau littéraire, tous ces éléments font de la lecture des nouvelles d’André Marois, de Max Obione et de Luc Baranger, une série de petits plaisirs exponentiels.



«L’ironie du short» nous présente une série de personnages tout aussi bizarres que leur propre histoire. Venez donc à la rencontre de Marcel Bovary (!), chasseur de femelles, Walt Disney pris avec onze nains, un adolescent et son couteau de boucher, un drôle de couple en voyage de noces, un auteur de nouvelles qui se fait interpeller par un lecteur et aussi, un policier lecteur qui rencontre un libraire bien efficace.

Dans «Tab’arnaques» vous retrouverez une déclinaison édifiante de l’arnaque, de l’intelligence de l’arnaqueur à la naïveté débonnaire du pigeon. Même la préface est une tromperie qui donne le ton au recueil; quelle idée de confier au pire arnaqueur québécois la rédaction de cette entrée en matière. Un Maître à l’oeuvre. Et de nouvelle en nouvelle, le lecteur rigole, en oubliant qu’un jour ou l’autre, peut-être que dans ce miroir humain, nous pourrions nous reconnaître comme acteur d’une de ces histoires. Et dans une finale explosive, orchestrée par les deux auteurs, ils présentent, à quatre mains, à deux claviers, une dernière nouvelle mettant en vedette un personnage sympathique, un «nègre», critique littéraire, avec un nom qui nous dit quelque chose ... !

Vous voulez savourer quelques noix ou quelques chips?  Plongez votre main dans le plat et dégustez:


«Alors, elle fond la femme, - la phâmmmmmmme, coulée dans sa robe fourreau blanche, son dos dénudé jusqu’à la naissance de ses fesses, ces fesses, continent inconnu, immensément rondes comme une mappemonde» (M. O.)

«Le policier se trouvait justement devant une image de la jeune femme, torse nu, les seins défiant la quatrième loi de Newton. Son trouble devenait palpable.» ( A. M.)

«Aussi naïf qu’un Clinton qui ne sait où poser son cigare face à une Monica la culotte à la main, le parti démocrate avait tout misé sur Barack Hussein, un fringant étalon qui piaffait d’impatience de prendre le mors aux dents.» (L. B.)

Un hommage aux libraires que je dédie à celle qui partage ma passion du polar ...: « C’est un vrai libraire qui communique une envie de lire, un prosélyte de la littérature polardière en l’occurrence. Une espèce en voie de disparition ... qu’il faudra bien cloner un jour ou l’autre sous peine d’être amputé d’un plaisir de l’existence.» (M. O.)

«Si le crime ne paie plus, qui va régler l’addition ?» ( A. M.)

« À cinquante-six ans, avec ADN (sa femme, Andrée-Dominique Nadeau) qui le faisait marcher à la baguette et une vie orchestrée comme du papier à musique, Adrien Gagnon, malgré son nom, n’était qu’un looser qui faisait nettement plus boomer que baby.» (L. B.)


«Poulette, poulette, c’est vite dit. Sophia, c’est plutôt le genre mecquesse qui voit s’aligner les années avec l’effroi dans le dos, qui se badigeonne au plâtre parfumé pour ravaler la façade, qui s’envoie des gigolos pour ne pas perdre le mode d’emploi de sa libido, bref une chieuse mais bourrée de pognon, ce qui la rend intéressante, si l’on veut bien considérer le marasme qui s’empare des gars dans mon genre par ces temps de disette boursière. Et comme j’ai des besoins d’homme dédaigneux du travail mais soucieux de bien-être, j’ai succombé.» (M. O.)

«Si, au cours de ma longue carrière d’escroc, il m’est arrivé de goûter l’inconfort des culs de basse fosse, avant de me retirer à la manière d’un honorable rentier dans le quartier montréalais huppé de Westmount au début de l’ère Duplessis, j’ai surtout connu le luxe tapageur des grands hôtels de la planète, hum. les effluves bleutées des Montecristo roulés sur les cuisses dorées des Cubaines, arpenté les ponts des premières classes des transatlantiques, caressé le velouté des billets verts ou la soie des sous-vêtements de femmes du monde qui n’avaient pas froid aux yeux, ni ailleurs, sans oublier le cuir fauve des banquettes des Bugatti et autres Cadillac.» (L. B.)


«Étienne avait tout pour réussir dans la vie : une belle gueule, une bonne santé, une éducation postsecondaire et un déhanché aguicheur quand il dansait la samba.» ( A. M.)

Et juste pour me faire plaisir, un petit clin d’oeil à un ami (gourou !!!): "La dernière fois qu’elle avait écarté les cuisses et tendu les fesses pour s’offrir aux virils coups de boutoir de Norbert Spinner, un collègue prof qui l’avait très momentanément choisie pour maîtresse d’école, Robert Bourassa présidait encore aux destinées du Québec. Ça ne datait pas d’hier. Depuis, Amélie ne succombait qu’à quelques rares moments d’égarement solitaire, conjuguant au passé antérieur le souvenir fantasmé de ses orgasmes de jeune fille avec le plaisir à portée de main." ( A. M. et L. B.)


Bonne lecture !

Tab’arnaques
André Marois et Luc Baranger
Québec Amérique
2011
256 pages


http://www.quebec-amerique.com/livre-details.php?id=1226


L’ironie du short
Max Obione
Krakoen
2011
254 pages

http://www.krakoen.com/FicheLironiedushort.htm



Commenter cet article

Lystig 18/07/2011 19:14


des petites perles ?


Richard 18/07/2011 19:23



Oh que oui !!!


Je te le conseille !!!


Amitiés toutes familiales !!!



La Ruelle bleue 06/07/2011 14:58


Quel grand gourmand tu fais !


Richard 06/07/2011 15:32



Et j'en suis fier !


Bonne journée !



pyrausta 06/07/2011 08:28


oui c'est ce qu'evidemment j'avais supposé en voyant les divers synonymes...merci Richard


Richard 06/07/2011 12:57



Ce fut un plaisir !


Bonne journée !



norbert spehner 05/07/2011 23:15


Ahhh, les virils coups de boutoir ! C'est tout moi, ça...Enfin, lui...Enfin...bref je me comprends ! Par contre, cette nouvelle à quatre mains est la moins originale et la moins bonne de la série.
Et ils auraient dû alterner les textes: une nouvelle de Baranger, une nouvelle de Marois...Mais bon... Il est vrai que l'ensemble est un régal. A ne pas manquer et à déguster à la pièce (montée,
bien sûr, à cause des coups de boutoir !)


Richard 06/07/2011 00:17



Salut cher ami,


Moi, je l'ai bien aimé cette nouvelle ... J'ai même bien ri ( oui oui !)


Je suis d'accord avec toi pour l'alternance. Ça aurait donné un rythme de lecture fort différent.


Et vive les coups de boutoir !!!


Bonne lecture


Amitiés



Mamoune.marie 05/07/2011 23:03


merci pour le choix de tes lectures, je lis en ce moment, enfin dès que mon emploi du temps me le permet, un livre de Marie-Paule McInnis, la survivante..une vie d'enfer, depuis son enfance elle
côtoie la mort et les pouasses la poursuit, c'est un livre bien écrit, agréable à lire, mais que de malheurs..
lorsque j'aurai fini , j'en ferais un article, sa vie par épisodes ressemble quelque part à le mienne, sauf qu'elle a perdu ses enfants, tués par leur père, c'est horrible...
(mon ex-mari, m'avait menacé d'en faire de même!!)
aujourd'hui ils sont adultes et ne connaissent pas ou ne se souviennent pas de cet épisode, je crois, je n'en parle pas)

je vais arrêter là pour te souhaiter un bonne nuit..Amitiés..bises Mamoune


Richard 06/07/2011 00:14



Merci pour ton commentaire et ta suggestion.


J'attendrai ta chronique avec impatience.


Bonne lecture !



sophie 05/07/2011 21:11


ouh la la, l'été s'ra chaud chaud chaud!


Richard 05/07/2011 21:28



En effet !!!!


Bonnes lectures !!!


Amitiés



Mimi des Plaisirs 05/07/2011 18:08


C'est tout-à- fait jubilatoire!à proposer à mon cher et tendre pour cet été!
merci pour ta chronique jubilatoire elle aussi!


Richard 05/07/2011 21:26



Je suis convaincu qu'il va apprécier !


Bon été chère amie !!



pyrausta 05/07/2011 16:28


Y Duteil a toujours ecrit de tres beaux textes..
merci pour l'explication du mot "piger" ..Chez nous c'est plutot comprendre ou en argot attraper quelqu'un (la police pige qq'un)...Où se trouve l'ethymologie ? tu pourrais m'en dire plus?
merci Richard


Richard 05/07/2011 16:44



Tout à fait !! Yves Duteil est un de mes préférés ...


En ce qui concerne le mot piger, je crois que le seul lien que je peux faire, c'est en fonction des synonymes "saisir" ou "attraper" ... dans leur sens d'un geste pour prendre quelque chose !!!


Les mots qui voyagent au dessus de l'Atlantique, prennent parfois des directions imprévues !!!


J'espère que cette explication est claire malgré mes incertitudes ....


Au plaisir


Amitiés



pyrausta 05/07/2011 10:58


gros coups de coeur du lecteur et du gourmand que tu es.ça veut dire quoi "Pigeant"? et vous avez des noix d'acajou??? rires!


Richard 05/07/2011 13:09



Et oui !!!


Tu me connais !!!


Pigeant ??? C'est le verbe "piger" qu'ici au Québec, on emploie souvent à la place de "tirer au sort", "de prendre quelque chose au hasard" ...


De plus en plus, je me laisse aller à utiliser des québécismes ... juste pour le plaisir d'utiliser ma langue et de faire découvrir quelques mots utilisés seulement de ce coté-ci de l'Atlantique.
Et ton commentaire et ma réponse ... m'inspire une citation d'un poète de chez toi:


"C'est une langue belle à qui sait la défendre
Elle offre les trésors de richesses infinies
Les mots qui nous manquaient pour pouvoir nous comprendre
Et la force qu'il faut pour vivre en harmonie"


Bonne journée, chère amie !



Cécile 05/07/2011 09:54


Coucou Richard, je suis enfin de retour !
Ton billet est superbe, j'apprécie beaucoup ce ton jubilatoire qui donne vraiment envie de découvrir ces novellistes : ce sera un de mes plaisirs de vacances ! Merci pour cette découverte ! A
bientooooooot ! Cécile


Richard 05/07/2011 12:58



Tellement content de te revoir !!!


Je te souhaite de superbes vacances !!


Bonne lecture, chère amie



pichenette 05/07/2011 08:41


Depuis le temps que ce short me narguait ironiquement, je dis présentement que je subodorais une arnarque... Tab...!


Richard 05/07/2011 12:57



Et bien, voici un commentaire à la Florencienne !!! Intelligence et humour !!!


J'adore !!


Bonne journée, chère amie !!



Éliane 04/07/2011 20:37


Allô Richard

Les nouvelles, c'est mon bonbon à moi aussi, et celles-là ont l'air délicieuses!!! Marois, je l'adore déjà, Baranger m'a suprêmement agacée dans son appropriation du Poulpe et j'ai hâte de le lire
en liberté, y en a trop qui l'aiment pour que je ne lui laisse pas sa chance! Quant à Obione, je vais le découvrir, sois-en certain!

Élianequiaimebeaucouplescachousitou ;-)


Richard 04/07/2011 21:07



Très chère Élianequiaimebeaucouplescachousitou,


Bonbons, cachous, croustilles ... ! Chronique littéraire ou gastronomique ???


Comme je nous connais, bouffe et littérature font bon ménage ...


Moi aussi, j'adore Marois et Obione; Luc Baranger est tout un conteur ... quand il nous raconte une histoire ... Et quel style !!!


Bonne journée et bonne lecture, chère amie.


 



Gwenaelle 04/07/2011 20:22


Des citations... réjouissantes! Je note ces deux recueils, je suis fan de bonnes nouvelles! ;-)


Richard 04/07/2011 20:59



Bonjour Gwenaëlle,


Et que voilà une bonne nouvelle !!


Bonnes lectures ...



Yan 04/07/2011 18:18


Merci Richard pour cette chronique que j'apprécie d'autant plus que je suis un fan de Luc Baranger!


Richard 04/07/2011 18:54



Bonjour Yan,


Tu n'es pas le seul fan de Luc ... Un auteur fascinant avec un style décoiffant !!


Et un excellent traducteur, en plus !


Bonne lecture !



Bruno 04/07/2011 18:09


dis moi Richard, ca sentirait pas le gros coup de cœur tout ca???? ^^ Amitiés!


Richard 04/07/2011 18:52



Et oui, deux coups de coeur pour la même chronique.


Et surtout des auteurs de polars que j'aime beaucoup !


Au plaisir



Asphodèle 04/07/2011 17:49


Cher Richard ! Je me suis demandée pendant cinq minutes si tu nous faisais une chronique culinaire ! Ca va, pas trop dures les noix "d'acajou" ??? Visiblement, tu as bien rigolé et c'est
contagieux, depuis le temps que je l'attendais "l'ironie du short" mais finalement tu as mis plus de passages concernant le Taber'naques que le short ! Bon, il va falloir démêler tout ça !!^^ Groos
bisous à toi et bonne journée...( arrête de manger !! tu vas faire du lard !) :D


Richard 04/07/2011 18:50



Bonjour Asphodèle,


Les noix d'acajou, aussi appelées noix de cajou et également nommées "cashews", ici au Québec, sont mes noix préférées !!! Alors ...


Et les extraits, c'est très facile à démêler ... J'ai cité le même nombre d'extraits pour chacun des auteurs !


Merci à toi pour les bisous ... et les conseils sur le tour de taille !


Amitiés



Oncle Paul 04/07/2011 17:41


Bonjour Richard
Pour de bonnes nouvelles, ce sont de bonnes nouvelles !
Amitiés


Richard 04/07/2011 18:44



Bonsoir cher oncle Paul,


Merci de me donner de tes nouvelles !!!


Amitiés