Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

De-pierres-et-de-sang.jpgChapeau!

 

Avec son dernier roman policier, De pierres et de sang, André Jacques m’a fait délaisser toutes mes activités depuis deux jours! En sa compagnie, je me suis baladée avec Alexandre Jobin (et sa colorée Chrisanthy) dans les rues de Montréal, de Londres, de Paris et d’Anvers. Sans oublier, bien entendu, un petit séjour dans les Territoires du Nord-Ouest, à Mine Lake Westfield!

 

D’entrée de jeu, l’histoire est haletante, bien ficelée, les personnages crédibles et les thématiques, riches; mais par-dessus tout, André Jacques a une fluidité d’écriture qui fait oublier au lecteur que le travail de l’écrivain en est un de ratures, de versions multiples et de réécriture. La prose d’André coule, enchaine les descriptions qui ont des accents de vérité à partir de petits détails, et les dialogues (en français mais aussi des incursions en anglais, en joual, en flamand qui sont tout à fait compréhensibles) sont ciselés, correspondant à la personnalité de chaque personnage. Et que dire de la construction du roman! Un prologue et un épilogue qui se répondent, dans la thématique (les diamants) et dans l’espace (Nunavut). Les chapitres se succèdent en ordre chronologique mais le lieu (que ce soit à Montréal ou dans le monde cosmopolite des trafiquants de diamants) est toujours mentionné en début de chapitre, ce qui permet au lecteur de pouvoir anticiper où se déroulera l’action et quels personnages il rencontrera.

 

Un court résumé, en forme d’incitatif à la lecture :

 

Alexandre Jobin, major retraité de l’armée canadienne, s’est recyclé en antiquaire ayant pignon sur rue à Montréal. Il reçoit une lettre de Julie Dorval qui lui demande un coup de main. Difficile pour Alexandre Jobin de refuser son aide à cette ex-sergent qui a servi avec lui en Bosnie et qui lui avait sauvé la vie.

 

Julie est vraiment dans un sale pétrin. Elle a volé des diamants de la mine Bradock Gold & Mining avec l’aide de Peter, un Inuit avec qui elle entretenait une relation amoureuse. Le vol a très mal tourné : Peter est mort et  Julie est blessée.  Elle est en fuite, poursuivie par la police, la GRC, les propriétaires de la mine accoquinés avec la mafia russe, les services secrets français. La totale!

Alexandre accepte de l’aider mais sans trop vouloir s’impliquer. Toutefois, les événements et les pressions des corps policiers s’accumulent et il n’aura pas le choix de vraiment s’en mêler! Et la traque le mènera beaucoup plus loin qu’il ne l’aurait souhaité.

Je n’en dirai pas plus!

 

En conclusion, je crois que la littérature policière québécoise n’a plus rien à envier aux autres nationalités. André Jacques le démontre de belle manière avec De pierres et de sang.

 

De pierres et de sang

André Jacques

Druide édition

2012

471 pages

 

 

 

Cette chronique a été écrite par France, ma conjointe. Comme j'ai eu l'immense plaisir et l'honneur de pouvoir lire et commenter le manuscrit de ce roman, il allait de soi que j'aimais mieux laisser ma place pour le commenter et possiblement, le recommander. Je remercie France de s'être portée volontaire à ce jeu de la critique.

 

Mais, comme je suis aussi un admirateur d'André Jacques et que je reste d'abord et avant tout, un lecteur passionné qui adore partager ses lectures, je ne peux m'empêcher de vous glisser deux ou trois mots sur "De pierres et de sang" .

 

Ce quatrième roman de la série Alexandre Jobin est excellent. On y retrouve avec plaisir tous les personnages récurrents qui à chaque aventure, ont su nous charmer et nous captiver.

 

Le personnage d’Alexandre Jobin est toujours aussi sympathique et parfaitement crédible.

 

Chrysanthy est un élément important dans cette série, une faire-valoir importante et qui (à mon humble avis …) pourrait prendre plus de place sans faire trop d’ombre à son homme.

 

De plus, les discussions « conjugales », les petits moments tendres, la complicité et l’humour entre les deux sont des éléments essentiels du récit, du développement de l’histoire et viennent enrichir l’enquête … et même parfois, alléger l’atmosphère.

 

Les autres personnages récurrents, à la boutique d’antiquités et à la police, sont bien campés, participent bien à l’intrigue … et on les retrouve avec plaisir !! J’apprécie beaucoup Latendresse, personnage important en contre poids avec Alexandre; plus Latendresse est obtu, plus on aime Alexandre … Et finalement, on prend plaisir à « moins aimer » ce pauvre Latendresse.

 

Un de mes préférés … :Philémond Giguère !!! Quel plaisir de le retrouver en perpétuel homme de main qui … viendra un peu plus tard. J’adore ces « running gags » qui reviennent dans chaque livre, qui nous font sourire et qui bien intégrés dans l’intrigue, font quand même avancer le récit. J’ai eu une image, un flash de mon enfance en me remémorant les téléphones pour « La boucherie Sanzot » dans les albums de Tintin et aussi, les pirates dans Astérix !!

 

Et moi qui était supposé ne pas commenter ...!

En toute objectivité, je vous le recommande quand même !

 

Bonne lecture !

 

P. S. "De pierres et de sang" sera en vente à partir de demain, mercredi le 12 septembre !

 

 

 

Commenter cet article

annie beauvieux 14/02/2014 16:38

merci Richard,
le livre est arrivé ce midi... ravie de découvrir un auteur de polar québéquois.
bonne journée,
amitié

Richard 24/02/2014 17:28

Bonjour Annie,
J'espère que tu vas apprécier cette lecture.
Bonne découverte!
Et donne-moi des nouvelles après l'avoir lu.
Amitiés

Bonheur du Jour 23/09/2012 06:24

Merci pour la référence. Ce livre me tente bien pour une bonne soirée polar un de ces prochains soirs d'hiver.
Bon dimanche.

Richard 24/09/2012 00:45



Bonjour à toi !


Tu seras ravie par cette lecture ! je te recommande ce roman sans hésitation.


Bonne lecture



béat 12/09/2012 20:38

et voilà je suis mordue ...........

Richard 12/09/2012 20:51



Excellent !


Tu ne le regretteras pas !!



Pyrausta 12/09/2012 16:50

lecture et critique communes , deux pour le prix d'une! Passionnés tous les deux, vous le faites bien sentir,avec des mots qui emportent l'adhésion.Why not?
Bises

Richard 12/09/2012 19:43



Merci Pyrausta !


Au plaisir de te lire !



Catherine 11/09/2012 22:25

En fait, il n'est paru qu'au Québec, n'est-ce pas ? Parce que je ne l'ai pas trouvé sur Libfly, ni aucun titre de cet auteur...

Richard 12/09/2012 14:26



Je vais tenter d'avoir une réponse, aujourd'hui.


Dès que j'ai une réponse, je la communiquerai.


Bonne lecture !



Lystig 11/09/2012 22:05

Madame aime
et
Monsieur enfonce le clou !

Richard 12/09/2012 14:23



À deux, on devrait y arriver !!


Bonne lecture !



Alex-Mot-à-Mots 11/09/2012 20:51

Je crois que je vais commencer par celui-ci, alors.

Richard 11/09/2012 21:14



Tu vas adorer, Alex !


Bonne lecture !



Pichenette 11/09/2012 20:25

D'accord et de concert!

Richard 11/09/2012 21:14



Merci, chère amie !



Éliane 11/09/2012 20:16

Vous m'énervez, tous, à la fin! Norbert me vante les sorties à surveiller pour le Saint-Pacôme 2013, il me parle du nouvel André Jacques et je salive, et voilà que tu t'y mets toi aussi, et c'est
même pas juste!

Sans parler du Martin Michaud qui viend de sortir, et Mario Bolduc, et Geneviève Lefebvre, je n'aurai même pas le temps de digérer 2012... POUCE!

Il est fort, notre polar!

Richard 11/09/2012 21:14



Ma chère Éliane,


Le roman québécois se porte bien, très bien, même ! Et pour notre plus grand plaisir !


Vite qu'arrive le 22 septembre !!



Sophie 11/09/2012 19:52

Décidément Richard, tu es incorrigible! Heureusement, tu as eu l'élégance (et la sagesse) de laisser la première place à France! Mais...chassez le naturel...il revient au galop! ;)

Richard 11/09/2012 21:11



Bonjour Sophie,


Tu commences à trop me connaître !


Moi, incorrigible ? Mais voyons !! Mais je suis entièrement en accord en ce qui concerne la sagesse ...


Bonne lecture !



Catherine 11/09/2012 19:42

Merci pour cette double note de lecture ;-)
Je note.
Bonne semaine.

Richard 11/09/2012 21:09



C'est un plaisir, Catherine !


Bonne lecture !