Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

9 ans, pas peur

 

Petit roman ?
Longue nouvelle ??
Je ne sais pas !
Et ce n’est pas important.
Ce que je peux vous  dire, c’est que j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce petit livre tout à fait charmant.

Tout d’abord, quelques mots sur l’auteur que j’apprécie beaucoup. Né dans la banlieue de Paris, André Marois a planté ses racines au Québec, en 1992. Et depuis ce temps, année après année, son arbre d’écrivain nous donne les fruits les plus divers: romans noirs pour adultes, nouvelles décapantes, romans policiers pour la jeunesse et albums pour les enfants. Doué et polyvalent, il s’adresse à ses différents publics avec une humanité toute particulière.

« 9 ans, pas peur » est un exemple parfait de ce sens de l’humain que l’on retrouve dans chaque écrit de cet auteur. Angelito a 9 ans et il vit dans une famille bien particulière. Son père exerce un métier passionnant: il est voleur, spécialisé en télévisions de toutes sortes. Sa mère est infirmière psychiatrique, grande consommatrice d’émissions de télévision et de séries policières.

Ce petit garçon nous raconte sa vision du monde du haut de ses neuf ans, un regard enfantin (?) mais tellement réflexif sur ses parents, la vie et tous les apprentissages qu’il doit faire. Ses réflexions l’amènent à se poser des questions bien importantes («Si on grandit pendant qu’on dort, est-ce que les nains sont insomniaques?») et aussi, à se donner quelques principes de vie ( « Un fils de voleur doit comprendre vite et fermer sa grande g...»). Son père lui fait partager sa passion pour son métier et lui inculque quelques principes de vie, «des bouts d’éducation»; sa mère, trop absorbée par ses émissions de télévision, ne lui parle jamais.

Puis un jour, une série d’événements fait en sorte que le petit Angelito se retrouve seul à la maison et qu’il doit se débrouiller avec ce qu’il a appris de son papa. Tout son monde est bouleversé mais la vie lui a forgé une cape de résilience. Sa tante Thérèse (en prison) et un tournevis seront des bouées de sauvetage tellement utiles et rassurantes...

Ce petit récit (novella)  de moins de cent pages est tellement touchant, tellement beau que je pense le relire, de temps en temps quand j’aurai besoin de me réconcilier avec le genre humain. Le lecteur vit des moments attendrissants en suivant les réflexions de ce petit qui porte un regard d’enfant sur une famille vraiment spéciale, pour qui le moindre mot, la moindre phrase est une fête, où un sandwich au jambon préparé par lui-même,  est un repas gastronomique. Et tout cela est agrémenté par l’humour fin de l’auteur qui parsème son texte d’occasions de sourire et de rire.

Quand j’ai vu ce livre pour la première fois, je me suis demandé si c’était un livre pour la jeunesse ou un livre pour les adultes. En le lisant, j’ai finalement trouvé la réponse.

« 9 ans, pas peur » est un livre pour l’humain. Angelito, le petit narrateur est l’expression de notre espoir en l’humanité.

Un petit livre à lire et à relire, pour le plaisir d’être humain !

Et si je ne vous ai pas convaincu de lire ce roman, les extraits suivants devraient le faire:

«Mon père fait mon éducation par petits bouts. Mais je me les rappelle tous, ses petits bouts. Parce que quand on nous en dit trop, on en oublie la moitié.
Comme à l’école.»
J’adore cette phrase ...même et surtout, en tant qu’ex-directeur d’école...

«Mais des fois, il vaut mieux parler que se taire. Ce bout d’éducation, c’est moi qui vient de l’inventer. Ce qui est difficile, c’est de décider quelle fois est la bonne ou pas.»

« Mon père sourit. Moi aussi. Tout est dit.»

« Est-ce que les voleurs, des fois, ils font la grève pour gagner plus d’argent ?»



Bonne lecture !

9 ans, pas peur
André Marois
La courte échelle
2010
95 pages


Sur le site de l’auteur, l’histoire de ce petit récit:


http://andremarois.blogspot.com/2010/11/comment-jai-ecrit-9-ans-pas-peur.html


Et pour vous rappeler quelques souvenirs:

 

http://lecturederichard.over-blog.com/article-sa-propre-mort-le-roman-de-la-vengeance-46844354.html


 

http://lecturederichard.over-blog.com/article-j-aime-pas-les-mascottes-56456938.html

Commenter cet article

Mamoune.marie 19/07/2011 22:53


bonsoir Richard, je viens de te lire et ce petit roman m'a tout à fait l'air intéressant comme tu le décris, tout est dans l'éducation d'un enfant pour lui construire sa future vie d'adulte
...parfois certains parents l'oublient, Merci à toi pour ce partage Amitiés... bisous.... Mamoune


Richard 20/07/2011 04:20



Bonjour Mamoune !


Merci pour ta visite !



Pichenette 19/07/2011 16:56


Quel fidèle lecteur tu es!
Un livre court peut se révéler source de grands plaisirs!


Richard 19/07/2011 17:37



Merci amie Pichenette !


Tu as tout à fait raison !


Amitiés



argali 19/07/2011 11:31


Encore un que je ne connais pas et que je note.
Je vois que tu vas lire "Contre Dieu'. Je viens de le lire. J'ai hâte de comparer nos avis.


Richard 19/07/2011 12:35



On s'en reparle sûrement !!


Bonne journée


Amitiés



gridou 19/07/2011 11:12


Tu m'as convaincue. Je pense que ça me plairait !


Richard 19/07/2011 12:34



Oh oui, j'en suis certain !


Bonne lecture !


Amitiés



Lystig 18/07/2011 22:07


je ne sais si cela est vraiment bien pour les enfants (jeunes)


Richard 18/07/2011 22:22



Non, je pense plus à un adolescent, pas à un jeune enfant.


La meilleure façon de t'en assurer c'est de le lire, de te faire ta propre opinion en tenant compte, bien sûr, de degré de maturité de ton enfant !!!


Mais, il faut comprendre que c'est d'abord un roman pour adultes.



Éliane 18/07/2011 19:33


Allô Richard

Contente de voir que tu as apprécié cette petite chose toi aussi. Ça se lit comme une parenthèse dans le quotidien, comme une fenêtre sur autre chose... Autre chose de bien... Marois a toujours ce
petit supplément d'âme qui fait de chacun de ses bouquins une expérience de vie.

Bon été, cher blogueur!


Richard 18/07/2011 19:42



Bonjour Éliane,


C'est toujours un grand plaisir de lire tes commentaires ... Et j'avoue que "cette petite chose" et bien, elle m'a beaucoup touché et ce petit Angelito mérite sûrement une bien belle vie ! Est-ce
que l'auteur lui donnera ce souffle pour revenir nous charmer ?? Il me semble que ce serait bien !


Bonne journée (ou bonnes vacances), mon amie !!!



Mimi des Plaisirs 18/07/2011 19:14


Je crois que ce petit livre est un baume pour les esprits chagrins et j'aime beaucoup ton expression"un livre pour l'humain".
si je le trouve, je le lis, parole de Mimi!


Richard 18/07/2011 19:22



Bonjour Mimi,


Quand on est amateur de polars et qu'un de tes auteurs préférés te sert un petit livre comme ça ... tu le dévores (le livre, pas l'auteur !) et tu en parles ... "Un livre pour l'humain", pourquoi
pas !!!


Bonne lecture !



CHAMARIE Lydia 18/07/2011 18:27


Un petit bonjour en passant et voyant que tu lis beaucoup ; mais pas...

Bises
Lydia


Richard 18/07/2011 19:19



Merci !!


Ça s'en vient !!! Ne désespère pas !!!


Amicalement



Paco 18/07/2011 18:10


Ça m a l air bien tout ça... La nature humaine, que c est compliqué parfois! Merci pour cette découverte. Paco


Richard 18/07/2011 19:18



Oui, je le recommande chaudement !


La nature humaine est complexe mais tellement belle ... oarfois !


Bonne lecture


Amitiés



Oncle Paul 18/07/2011 17:53


Bonjour Richard
Les réflexions que tu cites donnent envie de lire ce livre. Je ne dis pas que ton commentaire ne donne pas envie, au contraire, mais ce sont les petites citations qui activent cette envie. Se
mettre dans la peau d'un personnage de neuf ans n'est pas évident. Il ne faut pas faire trop littéraire pour que ce soit crédible, et apparamment l'auteur a évité cet écueil. Je suppose que cet
ouvrage est disponible à la Librairie du Québec ?
Amitiés


Richard 18/07/2011 18:02



Bonjour Oncle Paul,


Habituellement les livres d'André marois et de La Courte Échelle sont disponibles en France ... et j'ai vérifié à La Librairie du Québec à Paris ... Il y est déjà !!!


Bonne lecture !