Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un week-end merveilleux Envahi par ma paresse notoire et après avoir lu le compte-rendu de Morgane (voir son article ici ...), j'ai décidé de faire un reportage photographique pour illustrer cette merveilleuse fin de semaine dans la capitale québécoise...

"Crains comme peste les mots Sortis de la littérature" Franz Hellens Sans aucune culpabilité et même avec un certain plaisir, je vous reproduis les deux premiers paragraphes de ma chronique sur le Malphas numéro 1 (de Patrick Senécal) que j’avais adoré...

Hier, je vous annonçais le gagnant du Prix de Saint-Pacôme 2012, "L'Infortune des biens nantis" de Maxime Houde. Et bien, pour mon plaisir (et le vôtre, j'espère !), je vous représente cette chronique. parce que la mémoire est une faculté qui ... Mais...

Bonjour à vous tous !! Je vous retransmets le communiqué de presse de Saint-Pacôme annonçant les romans gagnants pour les Prix 2012. Je vous en reparlerai plus longuement dans une chronique, cette semaine. Bon dimanche à tous !! Et encore une fois, merci...

« Ne pas avoir le courage d’affronter la vérité, c’est prendre le risque de la haine. La paix ne se construit jamais durablement contre la vérité.» Tout au long de ma lecture de «La paix plus que la vérité» , je me disais que l’univers du polar était...

« Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui ! » - Charles BAUDELAIRE Le livre est un parfum dont l’épigraphe est la note de tête. La première fragrance qui chatouille les sens du lecteur. Celle qui nous donne instantanément envie d’emporter le flacon,...

Insatiable quant à la lecture de nouveaux auteurs français, c’est avec son premier roman, VENGEANCE SANS VISAGE, que Fabrice Pichon m’invite à découvrir un peu la région de son enfance, mais pas que … Besançon : le corps d’un homme crucifié sur la porte...

Cette chronique, que dis-je, cette déclaration d'amour, a été écrite par Attila, chroniqueure régulière et amie de "Polar, noir et blanc". Vous ne connaissez pas l'enquêteur Kurt Wallander ? Et bien lisez cette chronique puis courez chez votre libraire...