Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par France

Chronique rédigée par France Lapierre, collaboratrice à Polar, noir et blanc

 

Une sentinelle sur le rempart, est-ce le nouveau roman policier de Jean Lemieux ? Non, bien qu’il y ait du suspense à lire les propos de ce médecin doublé d’un écrivain (il s’avoue l’émule de Jacques Ferron) et qui nous raconte des moments clés de sa vie, sur le ton d’une conversation que l’on imagine au coin du feu, lors d’une soirée de tempête aux Îles-de-la-Madeleine. Et comme dans tout polar qui se respecte, le narrateur est en butte aux agissements d’un vilain merle. Je vous laisse le soin de découvrir son nom…

 

Jean Lemieux navigue entre le passé et le présent, de la Rive-Sud montréalaise, aux Îles-de-la-Madeleine, puis à Québec. Entre l’intime et le professionnel, il évoque les éléments de son enfance qui ont façonné l’écrivain et le médecin qu’il est devenu. Il s’interroge sur les failles du système de santé québécois. Il dénonce les absurdités administratives auxquelles un médecin doit se mesurer, en plus de soigner, d’écouter, de rassurer. 

 

" Les durées de séjour raccourcissent, le roulement augmente, les administrations des nouveaux mégaétablissements sont soumises à des méthodes de gestion soviétiques, les intervenants du réseau ont l’impression d’être figurants dans un drame absurde. Nous devons répondre à des demandes mal formulées dans un environnement où l’information circule au compte-gouttes." p.22

 

Avec pudeur, il nous présente aussi des patients qui l’ont marqué. Beaucoup sont des patients souffrant de maladie mentale, Dr Lemieux ayant pratiqué dans les ailes psychiatriques d’établissements de santé.

 

« Dans ce microcosme humain où les dires et les agirs circulent et se transforment sous la forme de rumeurs, d’histoires, de légendes, chaque personne, forcément, devient un personnage. » p. 103

 

Toutefois, Jean Lemieux ne raconte pas seulement son parcours de médecin. Il nous parle également de voyages, de musique et de littérature, des moteurs de sa vie, assurément. Il commente avec un humour fin, le parcours épique d’une primipare vers l’hôpital de Cap-aux-Meules, en pleine tempête.

 

« À cette vitesse, la femme aura le temps d’accoucher de triplés et de retomber enceinte. » p.130

 

Enfin, son écriture charme par les métaphores récurrentes de la fenêtre et de la patinoire, que je vous laisse le plaisir de découvrir dans le texte. Et en toute fin, des mots évocateurs en provenance des Îles-de-la-Madeleine : bébelle, arboutarde, ponchon, bâsir, valdrague… Certains vous sont-ils familiers ?

 

Après avoir lu Une sentinelle sur le rempart, allez à la rencontre d’André Surprenant, le personnage enquêteur de Jean Lemieux ! Vous serez ravis !

 

Bonne lecture

 

Une sentinelle sur le rempart : parcours d'un médecin

Jean Lemieux

Québec Amérique

2018

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article