Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

 

Sam Millar est un auteur bien particulier. Irlandais né à Belfast, il a fait de la prison comme activiste politique de l’IRA et comme criminel de droit commun aux États-Unis. Il raconte divinement bien ces deux événements dans son autobiographie « On the Brinks » … Eh oui, il a participé à ce fameux vol d’un camion blindé qui a rapporté plus de 14 millions de dollars américains … argent qui n’a jamais été retrouvé, d’ailleurs.

 

Il a créé un personnage de détective privé, Karl Kane, son personnage récurrent. Kane est un archétype du privé, digne successeur de Philip Marlowe et quand même, très distinctif de par sa nature. Pas aimé des policiers, il n’hésite pas à frapper même si les conséquences peuvent lui être fâcheuses, il est sans cœur avec les méchants et il possède un cœur de marshmallow avec les faibles et les petits.

 

Engagé pour enquêter sur l’incendie d’une maison que la police a classé comme événement accidentel, tous les chemins mènent vers un individu qui obsède ses nuits. Et sur les traces de son enfance tragique.

 

Dans ce plus récent roman de Sam Millar au titre évocateur de « Au scalpel », Karl Kane est confronté au cauchemar qui a hanté toute sa vie : le criminel qui devant ses yeux d’enfant a tué sa mère et l’a laissé lui, pour mort.  Aujourd’hui, libéré sans aucune logique de la prison, ce criminel reprend ses activités là où il avait dû les laisser : incendies criminels, séquestrations, meurtres, etc. Tout cela ne peut que se terminer que dans un affrontement avec Karl Kane.

 

Pour ceux qui le connaissent, vous retrouverez dans ce dernier roman de San Millar sa verve habituelle, son humour et toute l’atmosphère glauque des quartiers sombres de Belfast. « Au scalpel » est un véritable roman noir.  Sam Millar excelle dans cette critique acerbe de la société irlandaise et vous y retrouverez avec plaisir les dialogues amusants entre Karl Kane et sa conjointe, Naomi. Ces épisodes sont des moments privilégiés pour détendre l’atmosphère parfois lourd du récit.

 

Pour les autres, lancez-vous dans « On the Brinks » pour mieux connaitre l’auteur. Ensuite, vous pourrez apprécier son personnage et ses enquêtes. Et découvrir le Belfast de Sam Millar …une visite que je vous conseille. Ah oui, une dernière chose …pas besoin de les lire en ordre, ils sont autonomes et complets en soi.

 

 

 

Au scalpel

Sam Millar

Éditions Seuil

2017

283 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sam Millar 21/09/2017 07:56

Richard, once again, many thanks for you kind words. Merci beaucoup.

Richard 25/09/2017 19:17

Toujours un plaisir, Sam !