Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

J’aime Montréal !

 

J’y suis né. J’ai grandi avec elle. J’y ai fait mes études, j’y ai connu le monde en 1967 et découvert dans mon collège, en 68, que je pouvais contester le pouvoir établi. En 1970, l’armée l’a envahie et j’y ai appris la politique.

En 72, je l’ai quittée pour travailler. Et un jour, j’y retournerai. Parce que malgré les bouchons et la circulation, malgré les cônes orange et ses rues parfois bien sales, Montréal est belle et vit au rythme de ma culture.

 

Cette année, elle fête son 375e anniversaire ! Un peu bizarre de fêter un 375e ! Mais ça reflète le gout de fête des Québécois. Pis après tout, rien ne me garantit que je serai là au 400e.

 

Alors, soyons de la fête !

 

Je profite donc de cette occasion pour vous parler de deux albums qui m’ont séduit, deux beaux objets qui nous parlent de la métropole québécoise.

 

Montréal, j’ai quelque chose à te dire, est un petit bijou d’écriture et d’illustration. Quatorze auteurs ont sorti leur belle plume pour nous parler de leur Montréal avec nuances et poésie. Chacun nous présente sa ville avec son cœur de montréalais et sa poésie propre.

 

Pour certains, c’est le moment de son arrivée… ou de son retour. Pour d’autres, une rencontre avec quelqu’un, un quartier, une musique ou même un animal. C’est même un enfant qui commence l’école, un marché aux mille saveurs, un parc, une ruelle ou encore, un chat de gouttière faisant le tour de son quartier. Eh oui, Montréal, ça peut être aussi, une ballade en train ou en métro. Montréal c’est aussi, ses habitants et ses enfants.

 

Montréal, j’ai quelque chose à te dire, c’est aussi les magnifiques illustrations de Philippe Béha qui accompagnent chacun des textes des quatorze auteurs. On reconnait tout de suite les formes, les courbes et les couleurs de cet illustrateur génial. À chaque page, il transforme les mots en images, amplifie la couleur déjà présente dans la poésie et nous force à faire des allers-retours continuels entre la beauté des mots et la magie des couleurs.

 

Un petit album pour redécouvrir notre ville à la lumière des yeux de nos créateurs.

 

Le deuxième album, ABCMTL, ne manque pas de poésie. Jeanne Painchaud, cette magicienne du haïku, nous fait découvrir sa ville d’adoption dans un abécédaire bien particulier. Traverser Montréal de A à Z, découvrir chaque représentation des vingt-six lettres de l’alphabet dans les paysages urbains croqués par le photographe Bruno Ricca et compléter le tout, par une touche de poésie … Voici ce à quoi vous convie ce très bel album des éditions 400 coups.

 

ABCMTL, est un hommage à cette ville si hétéroclite où chaque quartier possède son âme dans un décor unique. Un album riche en découvertes qui a sa place sur votre table de salon.

 

 

Bonne lecture !

 

Quelques extraits de Montréal, j’ai quelque chose à te dire :

 

« L’été s’envole dans les jupons des jeunes femmes au tempo des tamtams sur la montagne. »

Franz Benjamin

 

« J’offre à la ville mes légendes mon chapeau et mon cheval. »

Rodney Saint-Éloi

 

« Regarde-moi ! Mes rides, ma démarche. Alors que toi, plus le temps passe et plus tu te fais belle, plus tu rajeunis. »

Jacques Pasquet

 

Un extrait de ABCMTL :

 

« Quai de l’horloge. Je cours sur le quai, mais comment aller plus vite que « le chemin qui marche »? »

 

 

Montréal, j’ai quelque chose à te dire

Quatorze auteurs et Philippe Béha, illustrateur

Éditions de l’Isatis

2017

32 pages

 

 

ABCMTL

Jeanne Painchaud, auteure et Bruno Ricca, illustrateur

Les 400 coups

2017

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 31/05/2017 09:08

Quelle belle déclaration d'amour !

Richard 31/05/2017 15:14

Merci Alex !