Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

15e Gala du roman policier

ANDRÉ JACQUES, GRAND GAGNANT DU PRIX SAINT-PACÔME

Saint-Pacôme, le 1er octobre 2016 – La quatrième nomination d’André Jacques comme finaliste au Prix Saint-Pacôme aura été la bonne. Au terme de la 15eremise de prix organisée par la Société du roman policier (SRPSP) le samedi 1er octobre, il remportait le grand prix pour son roman La bataille de Paviepublié aux éditions Druide. Une bourse de 3 500$ lui a également été attribuée, offerte conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC de Kamouraska, la SODEC et les Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

PRIX SAINT-PACÔME

« L'auteur fait prendre une belle maturité à son personnage d’ex-officier devenu antiquaire Alexandre Jobin. Alors qu’il découvre des aspects de sa vie privée qui chambouleront à jamais son existence, il se retrouve mêlé à une passionnante histoire d’expertise d’œuvres d’arts qui l’amènera en Italie.», de mentionner Charles Milliard, président du jury et vice-président exécutif chez Uniprix. Les autres membres du jury étaient composés de Frances Caissie, lectrice passionnée et figure connue du milieu culturel québécois, et Daniel Marois, chroniqueur littéraire web au Huffington Post notamment. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Jean-Louis Fleury pour L’Affaire Céline publié aux éditions Alire et Richard Ste-Marie pour son polar Le blues des sacrifiés publié également chez Alire. Chacun a reçu une bourse de 500$.

PRIX POLAR JEUNESSE

Le Prix polar jeunesse a été attribué pour la première année. L’arrivée de ce nouveau prix littéraire a été rendue possible grâce au financement de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec à laquelle participent Dynaco groupe coopératif et la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup. Ce prix, qui récompense l’auteur du meilleur roman policier destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, a été remis à Laurent Chabin, pour son roman Le canal de la peur, publié aux éditions Hurtubise HMH, en plus d’une bourse de 1 500 $. Pour l’année 2016, les membres du jury pour ce prix étaient : Dominique Giroux, présidente du jury, auteure et animatrice en littérature jeunesse, Alice Liénard, éditrice, et France Lapierre, conseillère pédagogique. « Menée de main de maître par Laurent Chabin, l’intrigue met en scène des personnages de laissés-pour-compte sans jamais tomber dans les stéréotypes », de signaler Mme Giroux.

PRIX INTERNATIONAL DU ROMAN POLICIER

Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une deuxième année de la SRPSP en vue de la remise du Prix Saint-Pacôme international du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à Jo Nesbo pour Le fils paru chez Gallimard. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

AUTRES PRIX Le Prix coup de cœur, remis par le Club de lecture, a été décerné à Richard Ste-Marie pour Le blues des sacrifiés. Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman Red light de Marie-Ève Bourassa, publié chez VLB, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix. Finalement, en ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix est allé à Madame Caroline Émond de Lévis pour sa nouvelle Conduite dangereuse. Le deuxième prix a été accordé à M. Frédéric Laflamme de Trois-Rivières pour son texte intitulé Non réclamé. Les gagnants ont reçu respectivement une bourse de 300 $ et de 200 $, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière.

ORIFLAMMES

En terminant, mentionnons que la SRPSP en a profité pour souligner de façon toute particulière son 15e anniversaire en dévoilant quinze (15) oriflammes mettant en valeur tous les auteurs gagnants depuis sa création. Chacune reprend une courte phrase, choisie par l’auteur et tirée du livre gagnant depuis 2002. Ce projet a été possible grâce au financement de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec à laquelle participent Dynaco Groupe coopératif et la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup. « Les oriflammes permettront une régionalisation du concours en dehors du Gala en plus de permettre une appropriation plus grande de l’évènement de la part des Pacômiens », de conclure la présidente de la SRPSP, Louise Chamberland.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Éliane 03/10/2016 17:00

Il y a longtemps que le talent de Jacques méritait le Saint-Pacôme. Le destin a été patient, et Pavie était tout indiquée pour ce couronnement tant attendu. Les autres prix tombent tout aussi juste, c'est une belle cuvée que celle de 2016!

Richard 03/10/2016 17:16

Tout à fait d'accord ! Les jurés ont fait d'excellents choix !
À très bientôt, chère amie !