Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Le 12 août, j'achète un livre québécois

Mes suggestions de polars québécois ( 1e partie de 3)

Dans le but de vous aider à faire vos achats de livres québécois pour le 12 août prochain, je vous ai préparé une petite liste de suggestions des meilleurs polars, écrits par nos auteurs du Québec. Je la publierai en trois parties, par ordre alphabétique de noms d'auteurs.

Autant pour les lecteurs québécois que pour nos amis européens, je vous mettrai le lien vers le site "Les libraires" où vous pourrez vous procurer ces livres en les commandant en ligne. Une simple inscription et vos polars québécois vous seront livrés à la maison.

Bonne lecture et surtout, bonne journée du 12 août !

« Red Light. Adieu, Mignonne » de Marie-Ève Bourassa

Une nouvelle auteure à découvrir ! On retrouve dans « Adieu Mignonne » tous les ingrédients d’un excellent polar : un personnage principal typique de la littérature noire, une intrigue superbement ficelée, une écriture fluide et parfois crue, une atmosphère aussi glauque que dans les meilleurs romans américains du début du XXe siècle.

***

« L’heure sans ombre » de Benoit Bouthillette

« L’heure sans ombre » n'est pas seulement un polar ! Il est aussi histoire d’amour. Roman policier. Thriller obsédant, velouté et passionnant. Précis de lecture et guide touristique. Recueil de poésie et délire onirique. Parsemé de mots espagnols, anglais, écrit en français, parfois en québécois, ce roman est tout sauf un récit ordinaire. On en ressort ému, touché, même un peu ébranlé, et nous n’avons qu’un mot à la bouche : encore, encore s’il te plaît !

***

« Vrai ou faux » de Chrystine Brouillet

Je ne l’ai pas encore lu, mais je sais que ce sera de la « qualité Chrystine Brouillet » comme à chacun de ses romans. J’ai hâte de retrouver Maude Graham et toute l’équipe. Et je l’avoue, je suis un admirateur inconditionnel de la romancière ... et de la personne.

***

« L’affaire Myosotis » de Luc Chartrand

Un roman exceptionnel digne des plus grands thrillers politiques. Une écriture parfaite, une histoire racontée avec soin, des personnages plus vrais que nature et le talent de Luc Chartrand nous donnent un roman de très très haute qualité. D’ailleurs il a remporté tous les prix soulignant les meilleurs polars québécois. À lire absolument !

***

« Le cruciverbiste » de Claire Cooke

Claire Cooke, dans un premier roman tout à fait réussi, nous offre deux possibilités, à l’horizontale et à la verticale. En effet, elle nous plonge dans l’univers des mots croisés où « Le cruciverbiste » s’avère être le meurtrier. Tous les membres de la confrérie des courtiers en immeuble se sentiront menacés de perdre leur verticalité pour se trouver à l’horizontale, sur le billard d’acier de la morgue.

Je vous recommande ce premier roman de Claire Cooke. Ce nouveau visage dans le ciel de plus en plus étoilé du polar québécois me semble plein de promesses.

***

« Les anges sacrifiés » de Sylvie-Catherine de Vailly

Efficacité, imagination, personnages attachants et complexes, une excellente histoire très bien racontée, voici les premiers commentaires qui me viennent à l’esprit. Mais soyez certains que la magie des mots de Sylvie-Catherine de Vailly saura vous envelopper dans une intrigue haletante.

Sylvie-Catherine de Vailly sait écrire et elle le prouve à chaque roman. Et ce qui est aussi important, l’auteure, n’ayant pas choisi la facilité, elle situe son personnage dans les années 70. Comme première inspectrice de police au Québec, Jeanne Laberge porte discrètement l’étendard de l’émancipation de la femme, sans slogan, sans violence. Juste par sa compétence, sa passion et son acharnement.

***

« Benjamin » de Hervé Gagnon

Amateurs de romans policiers historiques, Hervé Gagnon comblera vos désirs en vous présentant cette nouvelle enquête du journaliste Joseph Laflamme qui vous fera voir le château Ramezay sous un jour différent. Et toujours, une certaine dose d’ésotérisme, qui saura épicer le mystère autour des crimes commis dans le Montréal de la fin du XIXe siècle.

***

« Du sang sur les lèvres » d’Isabelle Gagnon

Avec ce récit, Isabelle Gagnon élabore une excellente mise en scène qui monte graduellement en tension. Dès les premières pages, nous sommes envahis par une fébrilité intense. Ses personnages sont crédibles malgré toute l’horreur qu’ils projettent. On y croit, du début à la fin !

***

« Les fleurs carnivores » de Marie-Chantale Gariépy

Avec « Les fleurs carnivores », j’ai fait une découverte !

Après avoir lu chaque mot, apprécié chacune des phrases et suivi avec plaisir une intrigue finement tricotée, je reste ébahi par la qualité de ce roman de Marie-Chantale Gariépy.

« Les fleurs carnivores » nous plonge dans un monde étrange qui semble n’exister que par la magie de la littérature. L’auteure le décrit magnifiquement par la voix de trois personnages, trois regards portés sur ce qui se trame dans ce manoir étrange aux contours flous, mais au jardin ensoleillé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argali 01/08/2016 23:10

Hâte de voir s'ils sont déjà arrivé en Europe.

Richard 01/08/2016 23:18

On pourrait toujours s'arranger si un de ces listes te tentent beaucoup !!!

Bernieshoot 01/08/2016 15:31

merci, je vais regarder ce qui est disponible en France

Richard 01/08/2016 16:00

Bonne idée !