Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

"Tout pour plaire" d'Ingrid Desjours

Regardez bien la couverture ! Vous sentez-vous épié ?

Oui !

Vous avez bien raison !

Ingrid Desjours vous regarde pendant votre lecture, vous espionne derrière chaque page et guette chacune de vos réactions. « Tout pour plaire » est l’occasion pour cette psychocriminologue (mot savant pour dire « auteure diabolique ») d’observer votre comportement de lecteur devant ses entourloupettes littéraires.

Lecteurs de polars et de thrillers, allez vite vous procurer ce roman passionnant et cherchez un cirque pour y subtiliser une perche d’équilibriste. Tout au long de cette histoire, vous vous sentirez comme sur une corde raide, en équilibre instable entre la culpabilité ou l’innocence de chacun des personnages. Dès que vous manifesterez la moindre certitude, le plus petit soupçon sur les véritables intentions d’un personnage, cette auteure démoniaque, en parfaite maîtrise de son récit, savourera la déconfiture et se mettra à secouer le fil de fer pour vous déséquilibrer et balancer son personnage, loin, ailleurs, où vous ne l’attendiez pas !

« Tout pour plaire » est un formidable thriller psychologique dans lequel Ingrid Desjours atteint une maturité littéraire étonnante et prouve son talent pour construire une histoire qui emberlificotera son lecteur.

Deborah et David Pennac forment un couple, presque sans histoires. David, « coach de séduction », sûr de lui, élégant avec un charisme évident et elle, belle, parfaite, attire les regards et la convoitise des autres hommes. Mais elle reste fidèle à son mari et consacre sa vie à lui plaire. Ils vivent dans une superbe maison. Mais à l’intérieur de cette parfaite harmonie, la maison souffre d’un mal envahissant qui prolifère sur ses murs. Et entre les murs !

Puis, le frère de David, Nicolas vient troubler cette pseudo quiétude. Sa femme a disparu, il est désespéré et comme un parasite, il vient troubler la quiétude du foyer. Il amène avec lui sa fille Emma, tout de suite prise sous l’aile protectrice de Déborah.

Quelque part, dans l’édifice du 36 Quai des Orfèvres, l’inspecteur Sacha Mendel est mis sous enquête par le bureau de l’Inspection générale de la Police nationale, la police des polices ! Excellent limier mais toujours un peu borderline, se moquant de sa hiérarchie et des règles, envahi par des troubles matrimoniaux, souvent noyé dans les vapeurs de l’alcool, Mendel est profondément troublé par une faute qu’il a commise et qui hante ses nuits.

Écarté de l’enquête dans le milieu de la mafia parisienne où il était en mission d’infiltration, le policier prend en charge l’enquête sur la disparition de la femme de Nicolas Pennac et fouille les histoires qui se cachent derrière la vie parfaite de ces personnes. Qu’est devenue Laura, la femme disparue de Nicolas ? A-t-elle quitté son mari pour refaire sa vie ailleurs ? Aurait-elle été assassinée ? Le mystère plane, le cadavre étant introuvable ! Et ne soyez pas surpris si le sujet de la première enquête, le charismatique et charmant mafieux, Gabriel Strano, s’invite à la danse pour y mettre un peu de piquant !

Lecteurs, lectrices, faites attention aux apparences ! Elles sont souvent trompeuses et parfois même … elles disent réellement la vérité. Ou pas !

Ingrid Desjours a mis tout son talent au service de son histoire et plus spécifiquement, pour la construction de la psychologie de ses personnages, qu’elle maîtrise parfaitement. Et tout cela pour nous forcer à se poser ces questions :

Sont-ils manipulés ou manipulateurs ?

Marionnettes ou marionnettistes ?

Victimes ou agresseurs ?

L’auteure nous guide dans les méandres de leurs pensées, pave notre route des motivations les plus sombres de chacun d’eux et nous redirige au milieu des détours multiples de leurs faiblesses. Comme dans un visionnement en trois dimensions, on explore l’âme de Déborah et des frères David et Nicolas et l’imagerie en résonnance magnétique se matérialise jusqu’au plus profond du cerveau du commandant Mendel.

Rien ne nous est caché, tout nous est dévoilé, sauf la vérité ! Et ce, même si on se doute de l’avoir trouvée avant la résolution de l’énigme révélée à la lecture de la finale.

Alors, laissons ces yeux inquisiteurs nous regarder à travers la fenêtre aux persiennes

bleues car même si l’auteure s’amuse à nous désaçonner, à faire valser notre équilibre sur ce fil de fer, jetons un coup d’œil sous nous. Vous apercevrez un filet de sécurité qu’Ingrid nous a laissé et cela s’appelle : du talent, de la littérature … et de la bonne !

Quelques extraits:

"Quand elle rit, on comprend tout de suite qu'elle n'a pas inventé le fil à couper le beurre, c'est un rire un peu niais, sans charme, celui des filles qui se croient belles et se contentent de leur erreur."

"Comme si elle le réveillait d'un simple baiser, lui, le pas beau au bois dormant, sauvé par une princesse en détresse."

"Les deux hommes ne s'y trompèrent d'ailleurs pas et se reconnurent instantanément. Une reconnaissance d'âme à âme, d'une intelligence à l'autre, comme une évidence, une passation de témoin qui coulait de source."

" ... il faut se méfier des gens sans mystère."

Bonne lecture !

Tout pour plaire

Ingrid Desjours

Robert Laffont

2014

521 pages

En terminant, je dois vous avouer que cette chronique est purement subjective. Sans faire de « name dropping » ou même sans vouloir me vanter « d’avoir des relations … », je connais bien Ingrid. Elle est une amie, une grande amie. Alors, je n’ai aucunement peur de dire que j’avais, au départ, un préjugé favorable. Mais comme je me targue d’un certain professionnalisme, je peux vous assurer que le blogueur est entièrement en accord avec l’ami (moi-même) qui a écrit cette chronique. D’ailleurs je me demande si ce n’est pas le blogueur qui a écrit la chronique plutôt que l’ami. Dilemme cornélien !

Et entre vous et moi, que l’on soit blogueur, critique littéraire ou lecteur, qui peut se vanter d’être complètement subjectif ? Pas moi !

Pour lire d'autres chroniques sur "Tout pour plaire":

http://www.zonelivre.fr/blog/ingrid-desjours-tout-pour-plaire/

http://passionthrillers.blogspot.ca/2014/10/tout-pour-plaire-ingrid-desjours-robert.html

http://songedunenuitdete.com/2014/10/11/tout-pour-plaire-dingrid-desjours/

http://blog-du-serial-lecteur.over-blog.com/2014/10/tout-pour-plaire-ingrid-desjours-sandrine.html

http://cecibondelire.canalblog.com/archives/2014/10/12/30753945.html

https://gruznamur.wordpress.com/2014/10/11/tout-pour-plaire-ingrid-desjours/

http://twilight-teamsuisse.blogspot.ca/2014/10/tout-pour-plaire-de-ingrid-desjours.html

http://www.leblogdelapeste.com/2014/10/tout-pour-plaire-ingrid-desjours.html

http://alabordagedelaculture.wordpress.com/tag/ingrid-desjours/

http://bookenstock.blogspot.ca/2014/10/tout-pour-plaire-de-ingrid-desjours.html

http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.ca/2014/10/tout-pour-plaire-de-ingrid-desjours.html

http://leslecturesdanais.blogspot.ca/2014/10/tout-pour-plaire-dingrid-desjours.html

Commenter cet article

La Petite Souris 11/11/2014 09:25

salut Richard ! Un moment maintenant que toi et moi nous nous connaissons mais j'ai bien peur que nous nous perdons de vue depuis un moment. Alors en bon ratoureux ( je sais plus si c'est le terme exact) je viens te faire un ptit coucou ! Je vois que tu n'as pas perdu ton sens de l'écriture pour réaliser de belles chroniques de lecture et que la passion qui t'anime est restée intact. Ingrid Desjours fait partie de ses trop nombreux auteurs que je n'ai pas encore eu la chance de découvrir. Comme je le disais sur le blog de Paul, ca fait beaucoup de trous de gruyère à combler pour une Petite Souris comme moi ! Je te fais un gro kiss sur le front mon ami ! A bientôt !

Richard 11/11/2014 13:04

Ton vieux caribou est fort touché par ce commentaire ! Il est vrai que depuis quelques temps, je délaisse un peu les autres blogues et passe moins de temps sur les zinternettes ... mais les contacts avec toi et ta chronique sont toujours un plaisir !
Et j'espère que nous continuerons à nous écrire de temps en temps ...
Un petit conseil, lis cette merveilleuse Ingrid Desjours et surtout ce dernier roman que tu apprécieras sûrement. Je te le conseille grandement.
Amitiés sincères !
Bises à toi chère petite souris, sur le bout du museau !!!

Jeanmi 10/11/2014 07:47

Comment avec un visage aussi angélique peut-on écrire des horreurs ? Pour ma part avec ma salle gueule je peux légitimer les horreurs de mes propres polars ;0(

Richard 10/11/2014 15:03

Et en plus Jeanmi, elle est super gentille !
Mais avec votre commentaire, vous me donnez le goût de connaître vos polars ... et votre sale gueule !
Au plaisir !

Alex-Mot-à-Mots 08/11/2014 14:53

Il pourrait me réconcilier avec l'auteure.

Richard 08/11/2014 15:36

J'en suis certain, Alex !
Bonne lecture !

Dup 07/11/2014 11:38

Belle chronique m'sieur ! Nous sommes d'accord, elle est aussi sympa que machiavélique cette auteur. Mais quel talent !!!

Richard 07/11/2014 13:30

Merci beaucoup, Dup !
C'est toujours un plaisir d'être en accord avec vous !!! ;-)