Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

"D'autres fantômes" de Cassie Bérard

« Il faudrait que tu m’expliques d’où te vient le talent d’entortiller ainsi la fiction »

D’autres fantômes

Page 406

Quel plaisir de commencer une chronique en posant une question à l’auteure avec ses propres mots ! Interpeler celle qui nous a offert ce roman qui mérite grandement notre attention.

Cassie Bérard publie un premier roman, « D’autres fantômes » où son écriture a déjà atteint un niveau de maturité impressionnant. Portée par une musicalité et un pouvoir d’évocation déroutant, l’histoire nous précipite dans un abyme délirant. Je me suis senti happé par le vent de l’histoire, soulevé par la richesse de la langue et comme les feuilles à l’automne, je me suis pris dans le tourbillon, virevoltant entre les personnages étranges, les fausses pistes et les surprenantes rencontres.

Albert assiste au suicide d’une jeune fille à la station Trocadéro du métro parisien. Sa vie de père et de mari en sera bouleversée. Compulsivement, en dehors de toute logique, il se mettra à la recherche du passé de cette jeune femme. Sa vie, tout comme celle des gens qui l’entourent, tournera au cauchemar. Comme si un cauchemar n’arrivait jamais seul, son enfance, sa relation avec sa famille et la complicité avec sa sœur Juliette viennent hanter les rares moments où sa quête de la vérité le laisse en paix.

Le fossé se creuse entre lui et sa femme, Viviane ; il ressent l’éloignement, la chute, l’effondrement mais rien, absolument rien ne peut l’arrêter dans sa quête obsessionnelle. Qui se cache derrière cette morte du métro ? Mais aussi, que s’est-il passé dans cette enfance si obscure qui a fait en sorte qu’il s’est senti abandonné par Juliette, sa sœur tant aimée ? Quel est ce secret qui semble avoir imprégné la vie de ses parents et de ses grands-parents ?

Mais surtout, qui est-il, lui, l’enfant, le frère, l’homme et celui qui veut percer les secrets de ce corps désarticulé sur les rails du métro ?

En plus de la mort et de l’absence, « D’autres fantômes » est un roman de l’obsession où à chaque page, on sent l’inexorable descente des personnages vers un ailleurs plus noir ! Le style envoutant de Cassie Bérard donne encore plus de poids à cet enfer de plus en plus présent. Chaque mot, chaque phrase, donne l’impression que les murs se rapprochent et privent l’arrivée d’air qui étouffe les personnages. Comme lecteur, on assiste, impuissant, à ce spectacle désolant mais comme amoureux de la littérature, on se délecte des mots et des images de l’auteure.

Vous aimez les romans d’atmosphère et les histoires bien écrites ? Pour vous, une belle phrase bien tournée, est un moment magique que vous aimez collectioner ? Voici un premier roman très réussi ! Alors laissez-vous hanter par « D’autres fantômes » et découvrez cette jeune auteure qui vous surprendra par son talent … à vous surprendre.

Quelques extraits …

« Les larmes, peut-être, agissent comme de l’engrais pour l’herbe des cimetières. Cela expliquerait le gazon si vert et si droit. »

« Comme ces visages de la nécrologie. Ces gens ont à peine franchi le sol et voilà qu’on rencontre leur regard pour la première fois. On croirait qu’ils sont nés le jour même où ils devaient mourir. »

« Nous inventions, sous notre tente de couvertures, des mondes où les parents dormaient enlacés et où la famille était un grand lit, rassurant et douillet. »

« Il y aurait lieu de se croire dans un parc, de s’asseoir sur le banc de bois verni qui patiente en bordure du chemin dallé et de s’offrir un sandwich, un orchestre, de respirer l’air frais en profitant du calme, si ce n’était de ces arbres, leur feuillage terne, couvrant d’un champ d’ombre l’allée qui mène en serpentant à la porte principale du bâtiment de brique brune. La morgue. Pardon. L’institut médico-légal. Parce que ça sonne moins glauque, que ça évoque moins les morts, qui pourtant gèlent à l’intérieur, que ça laisse l’impression que c’est davantage une spécialité qu’une fatalité, mourir. »

« C’est un refrain vicieux, cette enfance qui revient me chercher. »

Bonne lecture !

D’autres fantômes

Cassie Bérard

Druide

2014

421 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 10/06/2014 13:57

De plus en plus de femmes auteures dans l'univers du polar. Et ce ne sont pas des petites joueuses.

Richard 10/06/2014 15:14

Ce roman n'est pas nécessairement un polar mais il s'en approche ! Mais à quoi servent les catégories ?? Moi, j'ai aimé et c'est ce qui est important !
Et cette jeune auteure en vaut vraiment la peine !
Je te la conseille, Alex !

MdL 09/06/2014 20:35

La dernière citation est superbe.

Richard 09/06/2014 21:11

En effet ! Et elle est assez représentative du roman !
À lire !