Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

"Malefica", une belle surprise !

Sceptique ! Voilà dans quel état j’ai amorcé ma lecture de «Malefica», en me disant: «Quand j’aurai lu les 100 premières pages ... j’aurai fait mon effort !» J’ai lu les 100 premières pages et tout ce que je désirais à ce moment-là, c’était de lire les prochaines, les chapitres suivants, de me rendre jusqu’à la fin. Et aujourd’hui, j’ai hâte à la sortie du 2e tome !

Je ne connaissais pas du tout Hervé Gagnon. La 4e de couverture nous parle d’un auteur pour la jeunesse qui depuis quelques années, se consacre à l’écriture de séries pour adultes. Sa formation d’historien et d’expert en muséologie a fortement teinté l’écriture de ce premier tome de «Malefica». La lecture de ce premier tome m’a permis de rencontrer une conteur efficace qui maintient l’intérêt de ses lecteurs en nous défilant un récit truffé d’actions et de rebondissements.

1639. Abelès, un petit village tranquille de la France. Tranquille ? Non, pas nécessairement car autour de lui, sévit la famine et l’Inquisition. Au centre de ce village, une maison où vivent Anneline Dujardin, sa mère Catherine et sa fille, Jeanne. Guérisseuses de mère en fille, ayant toutes des caractéristiques physiques qui se transmettent de génération en génération, la maison des Dujardin accueille les malades du village depuis des siècles.

L’arrivée d’un nouveau curé viendra bouleverser la vie quotidienne des trois habitantes de cette maison et fera basculer l’opinion des villageois: le diable habite cette maison, Satan y fornique allègrement et ces sorcières cuisinent des potions maléfiques. Du jour au lendemain, les trois rousses Dujardin deviennent des ennemies à abattre.

Dans le village voisin, François Morin, un jeune armurier, voit sa femme et sa fille tuées par un gabeleur sans scrupule venu collecter sa part d’impôts. Il n’aura qu’un mot en tête: vengeance ! Et elle sera terrible.

Et voilà que le destin placera sur sa route, les trois femmes Dujardin. Ensemble, ils partageront le combat contre leurs démons respectifs: le frère du gabeleur, Regnaud de Villefort, l’infâme inquisiteur messire de Maussac et l’amoureux éconduit Hilaire. Un trio féroce et cruel, tous à la recherche d’un Saint-Graal rempli de sang et de vengeance.

Et au centre de cette chasse, un livre ! Un livre transmis de mère en fille dans lequel des générations de guérisseuses ont consigné leurs recettes mais aussi, une révélation, qui pourrait ébranler le trône de Louis Xlll et même, mettre en péril sa légitimité.

Voilà tous les ingrédients d’une recette efficace où l’auteur nous concocte un thriller médiéval passionnant, une histoire rocambolesque où nous nous attachons solidement aux personnages principaux. Anneline, François et la petit Jeanne Dujardin nous emportent dans une course effrénée où ils sont parfois chasseurs et souvent proies. Au fil des pages, vous assisterez à leur combat pour la vie, où ils devront se battre et combattre pour échapper à l’inquisiteur, au prévôt de justice, au Roi Louis Xlll et à ses mousquetaires et au cardinal Richelieu. Inutile de vous dire, qu’il n’y a pas de passages où vous vous ennuierez: bagarres, fuites, complots, sexe, amour, violence,religion et même un peu plus !

La reconstitution de la vie pendant la Renaissance est très bien documentée: informative sans être didactique ou plaquée dans l’histoire. Le style de l’auteur est direct, sans fioritures inutiles, chaque mot, chaque phrase faisant avancer l’histoire.

En bref, un roman très intéressant et prenant. Sans être un chef d’oeuvre du genre, Malefica saura vous transporter dans ce monde un peu étrange et très violent de l’Inquisition.

Bonne lecture !

Malefica

Hervé Gagnon

Libre Expression

2013

428 pages

Commenter cet article

Karine:) 15/10/2013 00:02

J'hésitais à le lire mais si tu donnes ton aval. Si je ne m'abuse, il est né dans mon coin cet auteur. Il connaît d'ailleurs assez bien l'une de mes amies, qui aime beaucoup ses romans et qui tente de me les faire lire... ce que je n'ai jamais fait par esprit de contradiction!

Richard 15/10/2013 00:21

Chère Karine,
Je suis content de savoir que, moi, je ne provoque pas ton esprit de contradiction.
Bonne lecture !

La Petite SOuris 13/10/2013 09:12

voilà effectivement un roman qui semble sortir de l'ordinaire et dont la trame m’intéresse. J'espère simplement le voir apparaître en France prochainement pour pouvoir l'acheter et le lire ! Amitiés

Richard 13/10/2013 11:53

Ça ne devrait pas tarder, mon ami !
Bonne lecture !

Gen 11/10/2013 14:47

Pinaillage d'historienne, mais... passé 1492, on est à la Renaissance, pas au Moyen Âge ;)

Richard 11/10/2013 15:36

Merci pour l'info, Gen ! Je fais la modification immédiatement !

Alex-Mot-à-Mots 11/10/2013 11:21

L'inquisition, brrrr..... Pas sûre d'avoir envie d'y faire un tour.

Richard 11/10/2013 11:38

Et pourtant, c'est très bon, chère Alex !